Copy
PÈLERIN EN BREF                                                             Voir dans le navigateur
ÉDITION MARS 2018


Poussé au désert...


L'évangile du premier dimanche de carême lançait l'aventure pascale par ces mots " l'Esprit le pousse au désert" (Mc 1, 12). Je comprends que Jésus soit poussé au désert où il sera tenté, car le désert, il nous appartient, c'est notre terre blessée, frappée par le mal.  Mais pourquoi irions-nous nous-mêmes au désert, quand nous y sommes déjà ? 

Une simple expérience de début de carême au désert m'a rappelé une simple chose que je ne cesse d'oublier.  J'ai vécu un temps de mal-être, qui sourd de très profond en moi et qui "ressac" sur le corps. Je suis sûr que vous avez vécu un de ces moments où une tension apeurée grandit en vous et que vous cherchez à tout prix à fuir cette marée montante, car vous avez l'impression qu'elle va vous engloutir.  Un empressement intérieur grandit, car il nous faut sortir de là afin que tout revienne à la "normale".  Que tout reprenne en nous sa place, apaisé !  Mais ce "normal" recherché n'est-il pas un anti-carême ? "Poussé au désert..." nous dit le texte.

Quand je pense au Christ, de l'instant où il est poussé au désert en passant par "mon âme est triste à en mourir" à "mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné",  il n'a jamais fui un seul de ces instants. Il les a laissés couler en lui. Et si le carême cherchait à nous apprendre à entrer dans cette liberté infinie de Dieu ? Et si le carême nous apprenait à ne plus fuir mais à découvrir la richesse du désert ? 

Le carême, ce n'est pas apprendre à être tenté, car nous sommes continuellement tentés. Le carême est l'école où nous apprenons à ne pas laisser le mal prendre pouvoir sur nous.  Quand j'ai fui devant le mal qui m'a frappé en début de carême, c'est que je croyais que ce mal pouvait avoir pouvoir sur moi. Que la mort aurait préséance en moi sur la vie. Au quotidien, nous avons, chacun de nous, nos façons de fuir le désert : la bouffe, les différents loisirs, les dépendances variées, etc.   Poussés au désert, c'est refuser de choisir la mort pour choisir la vie.  C'est entendre en nous la parole de ce Dieu qui habite notre terre sacrée. 

Une Parole et une Présence se révèlent si nous ne fuyons notre désert.  L'une et l'autre dissipent tous les mirages (cette "vie normale" ou cette vie vécue dans l'adhésion aux tentations) sur lesquels on a bâti notre vie et notre bonheur.  Seul un être libre, comme le Christ, peut se tenir au désert, être tenté et ne pas succomber, c'est-à-dire un être qui ne cherchera pas dans les mirages du monde mais se blottira dans le Réel de Dieu.  Cet être libre souffre les tourments du désert, sans les rechercher, mais, au creux de tout, s'éprouve une Présence, s'expérimente l'amour. Simone Weil écrivait : "j'ai seulement senti à travers la souffrance la présence d'un amour analogue à celui qu'on lit dans le sourire d'un visage aimé" (Attente de Dieu, Éditions du Vieux Colombier) 

Poussés au désert, n'est-ce pas une invitation spirituelle étonnante : laisser la vie avec ses rencontres ou ses événements joyeux ou malheureux, couler en nous en se tenant au lieu même de l'amour et de la foi, libres,.. libres de ces tentations qui nous font croire que le mal a une quelconque emprise sur nous.  Je me souviens de ces paroles dites par Jésus à Saint Silouane de l'Athos, un saint de la tradition orthodoxe : "Tiens ton esprit en enfer et ne désespère pas". 

Poussés au désert...jusque, quelque fois, en enfer (le Christ y ira bien avant nous) !  Mais l'école du carême est d'y trouver une vie qui explosera un jour dans la résurrection.  Puissé-je et puissions-nous, dans tous les instants de carême offerts par la vie, fixer notre regard sur le Christ et rester paisibles dans la tourmente. Quelle liberté désirée pour ce coeur qui, malgré toutes les tempêtes, se tient dans la louange comme nous le rappelle sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus (en référence au texte de Matthieu 8, 23-26 -la tempête apaisée):
 
Vivre d’Amour, lorsque Jésus sommeille
C’est le repos sur les flots orageux
Oh ! ne crains pas, Seigneur, que je t’éveille
J’attends en paix le rivage des cieux…
La Foi bientôt déchirera son voile
Mon Espérance est de te voir un jour
La Charité enfle et pousse ma voile
Je vis d’Amour !…

Heureux carême qui nous laisse à Dieu...
 
Stéfan Thériault,  directeur




 
CONTENU DE
L'INFOLETTRE

ÉDITORIAL
Poussé au désert...

CHANGEMENTS AU PÈLERIN

PROJET JEUNESSE

   - Remix intergénérationnel

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 - Un cadeau pour la vie !

FORMATION (admission)

COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN

 - Oser la confiance
 - Dates des rencontres

CAMPAGNE DE FINANCEMENT

JOYEUSES PÂQUES
CHANGEMENTS AU PÈLERIN

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'arrivée de Pierre-Marie Cotte dans l'équipe du Pèlerin, à raison de deux jours/semaine, pour aider au développement de la formation en ligne.  Également, Lucie Frédette travaillera maintenant 4 jours/semaine au lieu de 3 à cause des divers projets en cours.
PROJET JEUNESSE


REMIX INTERGÉNÉRATIONNEL

des nouvelles du projet jeunesse D-Click


Samedi le 24 Février nous avons participé à un remix intergénérationnel organisé en collaboration avec le Service Intercommunautaire d’Animation Franciscaine (SIAF).

Le but de cet événement était d'établir un échange entre les jeunes et les personnes plus âgées afin de trouver des pistes d'entraide communes.

Nous avons beaucoup appris lors de cette journée. Par exemple, nous avons remarqué que la plupart de ces personnes étaient super impliquées socialement contrairement à ce que la société pourrait nous faire croire.

Parmi ces personnes, il y avait plusieurs religieux/religieuses qui nous ont aussi montré à travers leurs expériences comment la foi peut être un moteur de changement social plutôt qu'un sujet de division.

Nous leur avons dépeint la réalité que vivent les jeunes pour qu'ils puissent être en mesure de pouvoir aider un ou plusieurs jeunes de leur entourage.

Trois autres rencontres du même genre sont prévues à Sherbrooke (17 mars), Québec (21 avril) et Baie-Saint-Paul (2 juin). Les rencontres sont ouvertes à tous. Il suffit de contacter le SIAF (514-722-5700).
 

Les jeunes du Groupe D-Click


 

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 
Un cadeau pour la Vie !         
 
L’Évangélisation des profondeurs a été développée en France par madame Simone Pacot, décédée en 2017, auteure de quatre volumes1. La démarche proposée se vit comme un trajet spirituel afin d'amener la personne à accepter ses limites, reconnaître ses blessures, assumer son histoire afin de se remettre en route sur des chemins de vie.

Au Québec, on peut s’initier à cette démarche par des groupes de lecture ou entreprendre le trajet dans une session plus élaborée avec un accompagnement et un travail sur soi dans un chemin de vérité. 

Des groupes de lecture, il en existe plusieurs dans nos régions. Ces groupes visent à s’initier à cette démarche de recherche intérieure.  Vous souhaitez retrouver vos désirs les plus authentiques pour les orienter vers la vie,- vers la Vie -? Vous désirez que la lumière se fasse, en vous, au sujet de la place de Dieu dans votre vie?  Vous espérez donner un sens ou un autre sens, un nouveau souffle à vos relations, à votre travail?  Voilà une occasion privilégiée qui se présente à vous. Il se peut que vous désiriez y participer, mais que vous prévoyiez des obstacles; dans ce cas, nous vous invitons, en partant de votre désir, à voir comment il vous serait possible de privilégier votre désir.
 
Si vous connaissez des personnes qui cherchent, tout comme vous, alors vous pourriez leur parler de cette invitation.
Sr. Thérèse Boucher p.m
 
Livres écrits par Simone Pacot :
-  L'évangélisation des profondeurs, 1998
 - Reviens à la vie, cinq repères essentiels pour avancer, 2016
 - Ose la vie nouvelle! Les chemins de nos Pâques, 2003

 - Ouvrir la porte à l'Esprit, 2008
   
 
À cet effet, voici le calendrier pour les sessions à Montréal et sous forme de fins de semaine à Québec.
Montréal
3774, chemin Queen Mary
Centre le Pèlerin
Montréal

Québec
Centre de spiritualité des Ursulines
20, rue des Dames-Ursulines
Québec G2B 2V1
 
Lancement 22 septembre
 
Jour 1           29 septembre
Jour 2           20 octobre
Jour 3           17 novembre
Jour 4           15 décembre
Jour 5           19 janvier 2019
Jour 6           16 février 2019
Jour 7           16 mars 2019
Jour 8           13 avril 2019
Jour 9           18 mai 2019
 
Responsable : Johanne Plante
 450-464-1127
johanne17plante@yahoo.ca
 
ou au Secrétariat du Centre le Pèlerin
514-737-6262
 
 
1re fin de semaine : 2-3-4 novembre 2018
2e fin de semaine :  1-2-3 février 2019
3e fin de semaine :   5-6-7 avril    2019
 
 
 
 
 
 
 
 
Responsable :  Marc-André Lachance
418-627-0255
ma.lachance19@hotmail.com
 
 
 
 
FORMATION EN
ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

ADMISSION AU PROGRAMME DE FORMATION EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

Déjà nous sommes à rechercher des candidats et des candidates pour la cohorte d'automne 2018.  Si vous êtes intéressé(e) ou si vous connaissez des gens qui aimeraient s'inscrire au programme de formation en accompagnement spirituel, c'est déjà le temps pour commencer votre processus d'admission.  Les cours à l'automne seront les jeudis soir et commenceront le jeudi 30 août.  N'hésitez pas, pour obtenir de plus amples renseignements, à vous rendre sur notre site Internet ou à communiquer avec Lucie Frédette, coordonnatrice à la formation, au 514-737-6262 poste 230.

 
OUVERTURE D'UN GROUPE DE FORMATION
EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL
POUR LA RÉGION DE ST-JÉRÔME


Pour les personnes intéressées à suivre notre programme de formation en accompagnement spirituel, il sera offert sous une formule hybride à St-Jérôme, c'est-à-dire que les cours seront suivis en ligne mais il y aura des rencontres de partage en groupe et des temps de formation sur place.  Le lieu retenu sera le centre le Rocher (520 Boulevard Bourassa, Saint-Jérôme).

Pour des renseignements sur le programme ou pour compléter votre admission, vous pouvez aller sur le site internet : www.lepelerin.org/admissionenligne.  Ou téléphonez au 1-844-449-2454 (sans frais) ou 514-737-6262.
 
COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN
 
Oser la confiance
 
Ce mois-ci, les membres des Communautés du Pèlerin sont invités à approfondir ensemble le thème du Carême de cette année, qui est : «Oser la confiance». Il est bien évident que la confiance ne peut pas être quelque chose que nous nous efforcerons de mettre en place pour une période de 40 jours. Il serait surhumain de demander à une personne de faire confiance là où il y a eu justement des manques importants. Cependant, durant cette période, nous pouvons faire l’effort de se remémorer comment se sont vécues nos premières expériences de confiance.

Pour une bonne partie d’entre nous, ces premières expériences se sont déroulées dans notre relation au père. C’est ce dernier qui nous a demandé de lui faire confiance, de faire confiance à la vie et de le suivre pour nos premiers pas dans le monde extérieur. Ce fut d’abord la séparation d’avec la mère, et dans certains cas de la famille pour aller à la découverte du monde. C’est souvent à partir de ces premiers essais de confiance que notre relation à l’autre, l’étranger à soi et à ses proches s’est réalisée.

Malheureusement, c’est aussi à ce moment que plusieurs personnes ont été blessées. Le témoignage de la relecture de nos histoires personnelles montre bien que plusieurs ont été marqués soit par la trahison, le mépris, l’abandon, le rejet, l’humiliation, l’agression, etc... Pour ces personnes, oser la confiance, c’est leur demander de prendre le risque de vivre à nouveau ce qui a fait si mal dans l’enfance.

Toutefois, la confiance, c’est aussi le premier pas vers l’alliance. Sans confiance, il ne peut y avoir de terreau favorable pour faire germer la relation. Effectivement, sans confiance en l’autre, il ne serait pas possible d’ouvrir un espace dans notre cœur pour y laisser naître l’amour, essentiel à toute relation. Dans tout engagement, dans tout projet, on remarque que la confiance occupe également une part importante de notre élan de vie qui est vital à toute réalisation.

Finalement, autant de confiance serait peut-être quelque chose d’inné en chacun(e) de nous. Quelque chose sur laquelle nous pourrions nous appuyer, tel un roc d’être pour nous permettre de poser un geste vers l’autre, tout en sachant que nous pouvons être blessé à nouveau. Ainsi, faire confiance deviendrait plus une décision intérieure de notre part. Contre toute attente, «oser la confiance» nous sortirait du doute et de la méfiance qui trop souvent atrophient nos relations. Cela pourrait même être l’occasion d’une expérience nouvelle de confiance, mais cette fois-ci dans la Présence de notre Père céleste.

Jésus n’a-t-Il pas fait confiance à ses disciples, malgré le fait qu’Il connaissait leurs limites et qu’Il savait que ceux-ci le trahiraient et l’abandonneraient au moment où Il aurait le plus besoin d’eux ? Dieu ne nous fait-Il pas confiance lorsqu’Il met entre nos mains toute sa création et le sort de nos frères et nos sœurs humains ?
À l’exemple de Jésus, demandons à l’Esprit de nous faire vivre durant ce mois du Carême une expérience de cette confiance, mise en nous dès notre naissance.
 
Martial Brassard, répondant des Communautés du Pèlerin
Date des rencontres des amitiés spirituelles  2018

Prendre note que ces dates peuvent occasionnellement changer en fonction de la disponibilité des locaux et de l’horaire des autres activités aux établissements où nous faisons communauté.
 
Communauté de Montréal
Centre Le Pèlerin
3774, Queen Mary,
Montréal

Communauté de Laval
Chapelle, l’Église du Bon Pasteur
400, rue Laurier,
Laval
Communauté de Ahuntsic
Chapelle des Sr du Bon Conseil
665, Gouin Est, Montréal

Communauté de Longueuil
Maison de prière Notre-Dame
180, Normandie,
Longueuil


Communauté de Trois-Rivières
Centre diocésain 4950, boul. Gene-H.-Kruger
Trois-Rivières
         
9 :00 am à midi 9 :00 am à midi 13 :30 à 16 :00 9 :00 am à midi 9 :00 am à midi
         
10 mars 24 mars 24 mars 17 mars 10 mars
         
7 avril 21avril 21avril 28avril 14 avril
         
5 mai 19 mai 19 mai 26 mai 12 mai
         
2 juin 23 juin 23 juin 16 juin 9 juin
         
 
Veuillez confirmer votre présence auprès de :
DONNER, C'EST PRIER !

En ce temps de carême, le Pèlerin a besoin de vous et nous croyons qu'en donnant au Pèlerin, :
  • vous priez avec nous afin que toutes les personnes, que nous formons, que nous accompagnons ou que nous aidons grâce à nos activités, puissent se mettre debout, ressusciter, grandir dans le chemin de Vie ! 
  • vous offrez quelque chose de vous afin que la Vie que vous portez se transmette selon ce mystère d'amour dans lequel nous sommes tous et toutes en communion !
  • vous éduquez avec nous, vous accompagnez, vous évangélisez, vous soignez les coeurs brisés, vous éclairez les routes assombries... vous donnez Dieu !
Avec toute notre reconnaissance !
Stéfan Thériault, directeur au nom du Pèlerin
POUR FAIRE VOTRE DON !

Par la poste, imprimez notre formulaire et faites-le parvenir à l'adresse du Pèlerin (indiquée à la fin de cette infolettre).

En ligne, cliquez sur ce lien, portail sécurisé de CanaDon qui nous acheminera sans faute votre don et vous enverra un reçu de charité.

-  Pour les personnes intéressées par les dons planifiés (legs testamentaire, don d'assurance-vie, don d'actions, etc.),  lisez notre brochure ou communiquez avec Mme Brigitte Quintal au 514-737-6262 poste 270.
 
UN GRAND MERCI
Copyright © 2018 Centre Le Pèlerin, Tous droits réservés.


Mettre à jour votre profil ou Se désinscrire de la liste

Email Marketing Powered by Mailchimp