Copy
Voir ce courriel dans votre navigateur

Pèlerin en bref
janvier 2019

Cliquez sur le titre pour vous rendre directement à l'article

- Communautés du Pèlerin
Photo Roberto Rossi

En fêtant l'épiphanie dimanche dernier, me remontait intérieurement l'importance du ministère d'accompagnement pour ce monde. Et je me disais qu'il est essentiel de nous le redire.

Dans le récit évangélique, les personnes qui ont attiré mon attention sont ces trois rois mages, qui me sont apparus comme des visages intéressants d'accompagnateurs.

La personne accompagnatrice n'est-elle pas celle qui, partie de loin, est en marche à la lumière de l'étoile ? Ce qu'elle recherche est de contempler l'épiphanie de la gloire de Dieu au coeur d'elle-même et de chaque être, épiphanie qui est l'éclatement au coeur de tout vivant de l'Amour trinitaire.

Ces mages accompagnateurs sont des quêteurs de l'invisible qui butinent les crèches du quotidien et la pauvre demeure des êtres pour accueillir l'épiphanie de cette naissance du Fils qui désire, dans l'intime de chaque humain, naître et grandir pour que chacun puisse participer à sa filiation, qui est communion d'amour avec le Père dans l'Esprit.  Ce n'est pas dans le faste des ambitions, des pouvoirs et des richesses qu'ils cherchent mais aux lieux de pauvreté des mangeoires du monde où faims et soifs se bousculent dans l'attente.  Ce n'est qu'en ces lieux dépouillés que le Pauvre par excellence qui est le Christ se trouve, au lieu même de la dépossession.

Il n'est pas facile pour aucun de nous de saisir et d'accepter que le chemin vers notre pauvre est le seul chemin de l'Épiphanie, de l'"apparition" possible du Fils en nous, car seul un pauvre libère en nous le ciel avec sa gloire et l’humain avec ses dons, dont celle de la parole unique de Dieu qu'il est dans l'Unique Parole qu'est le Fils.  Seul le pauvre porte la grâce de révéler l’invisible et l’insondable de Dieu et de l’humain. Tant de lieux d'extrêmes pauvretés, comme les guerres, ont ouvert l’infini du cœur humain.

L'accompagnateur a, toutefois, trois dons à apporter pour que cela se réalise en lui et chez la personne accompagnée : l'or de la foi, l'encens de la charité et la myrrhe de l'espérance.  La foi du mage-accompagnateur donne à la personne accompagnée de contempler, par le regard d'un autre, l'épiphanie du mystère de Dieu en elle : là dans le silence de son pauvre blessé, la vérité sur sa nature de fils-fille de Dieu vient à la lumière.  La charité est un encens qui couvre l'histoire et l'être blessés de la personne accompagnée et l'enveloppe d'une compassion et d'un Amour qui le guérissent profondément en regard de toutes les non-amours vécues. La myrrhe de l'espérance ouvre par son aromate de Vie l'histoire de la personne afin de la faire mission dans le Fils et fécondité dans l'Esprit.

Et dans cette marche vers et avec l'A(a)utre, le mage-accompagnateur n'est jamais seul, car, il y a Marie et Joseph qui se tiennent de chaque côté de la personne accompagnée et veillent à la naissance du Fils en elle et de sa naissance dans le Fils, afin que l'un et l'autre unis grandissent en taille et en sagesse devant Dieu et devant les humains. Mais il y aussi les autres accompagnateurs qui, sur cette route vers Bethléem, marchent avec nous, nous racontent leurs fatigues, leurs errances, leurs détours (vers Hérode), leurs joies, leurs découvertes...

Comme mages-accompagnateurs, ne cessons pas de nous laisser guider par la lumière de l'Esprit et de chercher à faire advenir en chaque personne l'épiphanie de Dieu, l'éclatement de son amour dans l'humble pauvreté de son être.  Laissons le songe de Dieu continuer à nous rejoindre afin que nous ne retournions pas vers nos royaumes de mort, ceux de nos Hérodes, mais que, sur cette route, grandisse, malgré toutes les difficultés, le trésor de la foi, de la charité et de l'espérance.

En vous remerciant de chercher toujours à devenir un peu plus des mages-accompagnateurs, de ces voyageurs de l'invisible et de l'impossible divins...
 
Stéfan Thériault, directeur, stheriault@lepelerin.org
NOUVEAUTÉ AU PÈLERIN
Un nouveau membre du Pèlerin

Le poste de coordonnateur à la formation, vacant depuis deux ans, est enfin comblé. Loth Siemeni se joint donc à nous pour piloter le développement de la formation aux plans régional et international.  Loth est titulaire d’un diplôme de 3e cycle en gestion (audit, organisation, RH) et d’une maîtrise en droit des affaires. Il cumule plusieurs années d’expérience dans les domaines de la santé, du transport, de la banque coopérative, de l’industrie et du conseil en management.








 
Retour à la table des matières
COLLOQUE 2019
Photo stokpic, pixbay
Quelle personne humaine? Dans quelle Église?
Pour quel monde?

Dates : 18 et 19 octobre 2019
Conférenciers : Pères Timothy Radcliffe, o.p. et Simon-Pierre Arnold, o.s.b.
POUR PLUS D'INFORMATION, VOUS POUVEZ CLIQUER SUR LE BOUTON SUIVANT AFIN D'OBTENIR LE DÉPLIANT DU COLLOQUE :
Dépliant et inscription
Retour à la table des matières
ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
Photo Qimono, pixbay

Spiritualité des petits pas

La nouvelle année a débuté depuis quelques jours, et chacun(e) de nous porte en elle de nouvelles intentions, des intuitions qui sont guidées par l’espérance et l’espoir de porter quelque chose de différent dans sa vie.

Hélas, nous savons bien que les résolutions du premier de l’An ne fonctionnent pas longtemps et pour cause, elles se perdent dans le quotidien, les automatismes de la routine et s’ensuit dès lors : déception, perte d’illusions et parfois même une certaine désolation sur soi.

Or Simone Pacot nous a partagé un volet de sa pédagogie, celle des petits pas. Si minimes soient-ils, un petit pas à vivre qui est stimulant, réaliste, agréable, et qui s’inscrit dans le temps avec un début et une fin.

En ce début d’année voici une invitation pour introduire dans nos vies, un petit pas à la fois, un éventuel changement. Ce petit pas m’invite aussi à me demander où en suis-je dans mon cheminement spirituel, dans mes engagements, dans ma foi? Car tous les petits pas que j’entreprends ont une incidence sur ma vie personnelle et spirituelle.


Spiritualité des petits pas

Quand je regarde le but à atteindre, la route me semble souvent longue, difficile et sans issue. Je pense que c’est bien trop fort pour mes petits moyens.

Mais si j’y vais avec un pas, un tout petit pas à la fois, avec patience et douceur, je réalise que j’avance sans même m’en rendre compte.

Et ce petit pas que j’ai à faire maintenant, je le découvre soit dans une lecture, ou une Parole de Dieu; soit dans un événement joyeux ou difficile; soit dans une rencontre ou un accompagnement. Il est comme une petite lumière qui s’allume et qui éclaire la route. C’est une invite à l’espérance.
Ce petit pas suggéré est tellement ordinaire qu’il me fait sourire quand il se présente. (Ex. : me redire chaque matin que je suis créée et aimée unique, (l’autre aussi). C’est comme une étoile qui s’allume juste au bon moment et qui m’invite à prendre une décision pour plus de vie.

Si je prends le temps de mettre en mots ce petit clin d’œil de l’Esprit, de le prier, de le choisir, il me remet en route avec assurance. C’est comme une petite tape dans le dos pour continuer la route.

La spiritualité des petits pas m’apprend à vivre au présent; à faire ce que je peux aujourd’hui; à me féliciter des pas déjà faits et à faire confiance pour l’avenir. Elle m’apprend à être à l’écoute de l’Esprit et à lui faire confiance.

Et si, parce que je veux aller trop vite et que je manque de patience, je rêve d’un pas trop grand pour maintenant, j’ai tout de suite comme un «haut le cœur», une certaine angoisse. Alors, je dois réajuster mon pas.

Au fond, la durée plus ou moins longue du cheminement est sans importance. Ce qui compte, c’est de demeurer en route sur un chemin de vie. Car pour Dieu, «un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour». (2 Pi 3, 8 ou Ps 90,4)      
Monique Lafond ss.cc.j.m.
 
À chacun et à chacune de vous, l’équipe d’Évangélisation des profondeurs vous souhaite une année lumineuse, éclairée de petites lumières, une à la fois sur chacun de vos pas.
 
Johanne Plante, de l’équipe de rédaction pour EDP
 
«Un petit pas peut changer votre vie».
    La voie du kaizen.
Auteur: Robert Maurer
Traduit de l'américain: par José Malfi
Éditions:  Anne Carrière
Retour à la table des matières
COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN
Photo Robert Cheaib, pixbay
À chacune des eucharisties que nous célébrons dans le cadre des rencontres des Communautés du Pèlerin, le père Roland Poulin insiste souvent sur la Parole ‘ Vous ferez cela en mémoire de moi’. Cette Parole que Jésus a dite à ses disciples la veille de sa mort. Donnez votre corps, donnez votre sang, donnez-vous tout entier, comme moi je me suis donné. Une invitation à chacun(e) de nous à entrer dans le don de soi pour l’autre, sans autre attente que la Joie de le faire.

C’est exactement de cela que notre conférencier Monsieur B. est venu nous témoigner, lors de notre dîner communautaire du temps des fêtes. Il a vécu l’itinérance pendant plusieurs années à la suite d’une enfance et une adolescence très difficiles. Malgré un mal de vivre, qui le ronge encore aujourd’hui, et une dépression majeure, qui lui a laissé de grandes fragilités, cet homme a été touché par un appel intérieur pour ses frères et sœurs dans l’itinérance. C’est suite à une prière personnelle adressée à son grand-père décédé qu’a surgi en lui le désir de nourrir ces personnes souvent laissées pour compte dans notre société.

À partir de ce moment, ce fut la mise en place, à petits pas bien entendu, d’un projet humanitaire qui allait prendre tout son temps et changer sa vie. Un appel tellement fort que pour lui-même, l’itinérance n’était plus possible. En effet, depuis quatre ans, Monsieur B. consacre tout son temps à chercher des collaborateur(trice)s, tels que des restaurateurs, chansonniers et bénévoles, ainsi que l’argent nécessaire pour ses repas communautaires pour les sans-abris du grand Montréal. Avec ses partenaires, Monsieur B. a pu donner 6000 sandwiches aux personnes dans la rue et nourrit 2000 autres lors de ses repas communautaires. Il nous a partagé que depuis son adolescence, il est toujours venu en aide aux plus faibles autour de lui, comme si ce désir était déjà inscrit profondément en lui. Cet hiver, il aimerait réaliser quatre autres repas communautaires de 100 personnes chacun. À suivre…

Tiraillé par la honte face à son passé, il poursuit malgré tout l’œuvre qui lui est inspirée. Il se promène dans les rues de la Métropole à la recherche des personnes, souvent désireuses de mourir, les invitant à venir partager ses repas. Cela me rappelle la parabole de Jésus ou le serviteur du Maître de la maison parcourt la ville à la recherche de convives pauvres pour venir assister à un grand dîner donné par son Maître, puisque que les bien-portants ont refusé d’y être. (Luc 14, verset 15).

Monsieur B. nous mentionne que lors de ses tournées, il rencontre plusieurs personnes atteintes de maladies mentales comme la dépression, la bipolarité, etc., des personnes dépendantes à l’alcool, aux médicaments, aux drogues, des personnes seules, des homosexuelles, des transgenres et depuis quelques années, de plus en plus de jeunes adolescent(e)s. Voilà un projet immense porté par un seul homme, donnant un sens à des personnes qui n’en ont plus.

C’est à travers un tel témoignage que la parole Eucharistique de consécration ‘Faites cela en mémoire de moi.’ prend tout son sens. Comme souhait en cette nouvelle année, demandons à Dieu de donner à chacun(e) de nous le désir de poser nous aussi des actions en mémoire de Lui, afin de réaliser sa Volonté pour notre monde.

Bonne, Heureuse et Sainte année 2019 de la part de tous les membres de l’équipe de soutien des Communautés du Pèlerin
 
Martial Brassard, répondant des Communautés du Pèlerin
 
Date des rencontres des amitiés spirituelles  2018-2019
 
Communauté de Montréal
Centre Le Pèlerin
3774, Queen Mary,
Montréal

Communauté de Laval
Chapelle, l’Église du Bon Pasteur
400, rue Laurier,
Laval

Communauté de Ahuntsic
Chapelle de la Résidence Millen
10800 ave Millen, Montréal

Communauté de Longueuil
Maison de prière Notre-Dame
180, Normandie,
Longueuil

Communauté de Trois-Rivières
Centre diocésain 4950, boul. Gene-H.-Kruger
Trois-Rivières
         
9 :00 am à midi 9 :00 am à midi 13 :30 à 16 :00 9 :00 am à midi 9 :00 am à midi
         
12 janvier 19 janvier 19 janvier 26 janvier 12 janvier
         
9 février 16 février 16 février 23 février 9 février
         
9 mars 16 mars 16 mars 30 mars 9 mars
         
20 avril 13avril 13avril 4 mai 13 avril
         
11 mai 18 mai 18 mai 25 mai 11 mai
         
8 juin 15 juin 15 juin 22 juin 8 juin
         

Prendre note que ces dates peuvent occasionnellement changer en fonction de la disponibilité des locaux et de l’horaire des autres activités aux établissements où nous faisons communauté.
Veuillez confirmer votre présence auprès de :
Retour à la table des matières
CAMPAGNE DE FINANCEMENT
Bâtir
femme par femme, homme par homme !

POUR FAIRE VOTRE DON !

Par la poste,
imprimez notre formulaire et faites-le parvenir à l'adresse du Pèlerin (indiquée à la fin de cette infolettre).

En ligne, cliquez sur ce lien, portail sécurisé de CanaDon qui nous acheminera sans faute votre don et vous enverra un reçu de charité.

-Pour les personnes intéressées par les dons planifiés (legs testamentaire, don d'assurance-vie, don d'actions, etc.),  lisez
notre brochure ou communiquez avec Mme Brigitte Quintal au 514-737-6262 poste 270.
 
UN GRAND MERCI
TOUTE NOTRE RECONNAISSANCE AUX PERSONNES QUI ONT DÉJÀ CONTRIBUÉ À NOTRE CAMPAGNE.
C'EST TRÈS TRÈS APPRÉCIÉ !
Retour à la table des matières
Copyright © 2019 Centre Le Pèlerin, Tous droits réservés.


Tu peux mettre à jour ton profil ou  te désinscrire de la liste.