Copy
PÈLERIN EN BREF                                                             Voir dans le navigateur
ÉDITION AVRIL 2018


Nous sommes résurrection


Ces derniers jours, dans la lumière de Pâques et en contraste avec tous les tombeaux qui s'érigent dans le monde par les guerres ou les violences de toutes sortes, je me suis questionné. Qu'est-ce qui est le plus incroyable dans la scène de la résurrection de Lazare (Jn 11, 1-43) ? Est-ce la réponse d'un homme, Lazare, qui, à l'appel du Christ ("Lazare, viens dehors"), sort du tombeau ou la réponse de ces hommes et de ces femmes qui, à un autre appel du Christ ("Enlevez la pierre !"), roulent la pierre devant le tombeau ? Qu'est-ce qui est le plus grand, de voir un homme accepter de sortir de son tombeau, de la mort qui l'enferme, ou d'être témoin d'hommes et de femmes qui aident cet homme à en sortir ? La résurrection, dans son essence la plus profonde, renvoie aux deux.

Comme Marthe, devant l'éventualité de rouler la pierre, nous avons le réflexe de répondre "Seigneur, il sent déjà : c'est le quatrième jour."  Nous n'aimons pas sentir la mort de l'autre avec ce qu'elle contient de fragilités, de blessures, de peurs, d'angoisse, etc., car nous n'aimons pas sentir notre propre mort. N'est-il pas plus facile de laisser l'autre dans son tombeau au lieu de permettre sa naissance, et ce, pour nous maintenir dans notre propre mort ?

Bien sûr, cette pierre que nous sommes appelés à rouler est composée de nos jugements, nos accusations, nos cléricalismes, nos raideurs identitaires ou nos identités molles, comme elle est faite de toutes nos persécutions et nos prétentions à sauver. La résurrection est le miracle de rouler la pierre qui existe entre nous et l'autre et qui l'empêche de vivre, de naître-d'en-Haut. 

La résurrection est l'acceptation d'entrer dans la lumière du Christ ou de se laisser atteindre par elle mais elle est tout autant le consentement à nous laisser atteindre par la lumière du prochain quand nous osons "enlever la pierre".  C'est à cette condition que survient l'expérience d'une réelle rencontre dans la Lumière, l'apparition d'une réelle humanité, car cette dernière existe uniquement lorsque deux êtres sont "au grand jour", l'un devant l'autre pour la première fois se reconnaissant dans l'innomable prière et tendresse de la chair.

La résurrection, c'est l'évangile d'un Dieu poète qui écrit en verbes humains qui se font chair (dans son Verbe unique qui est son Fils) et qui se reconnaissent dans l'étonnement créatif, "À ce coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair !" (Gn 2, 23), ou dans la louange eucharistique, "Ceci est mon corps".  "Viens dehors" arrive pour nous quand nous roulons la pierre devant l'autre, quand nous laissons "en dedans" de nous se lever le jour de l'A(a)utre.

L'appel pressant de la résurrection est de refuser de croire que notre être est un tombeau où la mort a sa victoire et d'oser venir dans la lumière, et, ce faisant, regarder le tombeau vide et s'étonner que nous ayons pu croire et vivre durant tant d'années dans la mort... vide. Le mal auquel nous consacrons nos vies est vide et il n'apporte rien, ne crée rien.  Pourquoi s'attacher à nos peurs, à nos angoisses et à nos blessures ?  comme si elles étaient le centre de notre univers, la substance ce que nous vivons ou le tissu de notre existence...

En ce temps de Pâques, le Fils, par sa résurrection, nous a révélés et entraînés dans la Vie. Nous sommes résurrection, lumière de Vie dans la rencontre de l'A(a)utre ! Et nous sommes appelés, au coeur du monde, à rappeler à toute personne qu'elle est résurrection, sûrs que la mort et le mal sont vides et que la Vie est victorieuse.

NOUS SOMMES RÉSURRECTION, quand nous sortons dehors dans la lumière de l'A(a)utre...
NOUS SOMMES RÉSURRECTION, quand nous roulons la pierre de l'A(a)utre pour naître dans sa lumière...
NOUS SOMMES RÉSURRECTION, quand nous laissons le Ressuscité se lever par nous, avec nous et en nous pour être lumière du monde...
 
Stéfan Thériault,  directeur
stheriault@lepelerin.org



 
CONTENU DE
L'INFOLETTRE

ÉDITORIAL
Nous sommes résurrection

PROJET JEUNESSE

   - 2e Remix intergénérationnel

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 - Comment l'ÉDP peut éclairer...
 - Ressourcements

FORMATION (admission)

TÉMOIGNAGE

COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN

 - Mort et résurrection
 - Dates des rencontres

INVITATION À DONNER

 
PROJET JEUNESSE


2E RENCONTRE DU REMIX INTERGÉNÉRATIONNEL
À SHERBROOKE

des nouvelles du projet jeunesse D-Click du Pèlerin


Le remix intergénérationnel rejoint deux enjeux de notre société : la transmission intergénérationnelle et la spiritualité. Samedi le 17 mars, la deuxième rencontre organisée par D-click Social avec le soutien du SIAF (Service Inter-communautaire d'Animation Franciscaine) s'est tenue à Sherbrooke où étaient présentes différentes communautés liées à la tradition franciscaine. Voici quelques témoignages des jeunes :

  • "Le moment de prise d’engagement entre vieux et jeunes m’a appris que la relation entre ces deux générations allait de pair ; les personnes âgées ont besoin de nos interrogations pour nous aider et les jeunes ont besoin de leurs réponses pour mieux répondre aux questions auxquelles ils sont à la quête de réponse. En somme,  ce qui m’a marqué lors de cette escale fut la facilité d’accueil, de partage et d’écoute des personnes âgées et des religieux.  C’est quelque chose qu’on ne retrouve pas chez nous les jeunes." (Effy)
  • "J’étais vraiment surprise de voir à quel point les gens de l’automne s’investissaient au niveau de la discussion. Ils nous ont fait part de plusieurs histoires intéressantes, autant sur leur expérience de vie d’automne, que sur leurs vies et exploits personnels."(Éloïse)
  • "Ce que ce week-end m'a apporté, c’est surtout la paix intérieure. Le fait de rencontrer les sœurs de deux congrégations différentes m'a permis aussi d'avoir une vision plus large sur la vie en communauté." (Nicolas)
  • " Ce qui m’a énormément marqué est la facilité d’interaction que ce soit avec les jeunes ou personnes âgées. C’était vraiment formidable." (Jacqueline)
  • "Au niveau culturel nous avons appris l’histoire des sœurs ...), nous avons eu la chance de voir leur magnifique musée composé principalement d’objets venant de Chine et de Tahiti (...) et  visité l’Abbaye Saint Benoit du Lac." (Gabriel)
  • " J'ai été touché par l'accueil et la générosité des sœurs qui faisaient tout pour qu'on soit confortable au max. Au niveau personnel j’ai développé une meilleure écoute, c’est à dire l'envie d'en apprendre plus sur chaque personne présente au Remix ." (Akli)
Et voici les pistes d'engagement réciproques entre les communautés religieuses, les personnes âgées et les jeunes présents :
  • Garder un contact conscient avec le divin qui se trouve à l’intérieur de nous
  • Avoir un cœur ouvert et accueillant sans jugement envers les jeunes, ouvrir la porte de notre cœur et si possible celle de notre maison
  • Qualité des rencontres et qualité d’écoute face aux autres… exercer l’acceptation des jeunes qu’on rencontre tels qu’ils sont.
  • Se rendre présents et attentifs sans jugement aux jeunes rencontrés
  • Organiser un camp d’été intergénérationnel (ou une fin de semaine)
  • Tisser des liens intergénérationnels (parrains & filleuls), tel, Skype, …

 

Les jeunes du Groupe D-Click


 

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 
COMMENT L’EDP PEUT ÉCLAIRER NOS PRISES DE DÉCISION ?
MON PARCOURS PERSONNEL

 
Depuis plus de 30 ans,  j`ai beaucoup d’intérêt pour les démarches de prise de décision. J`ai d’abord pour moi-même exploré le discernement ignatien avec l`attention aux motions intérieures. Puis dans mes démarches de croissance personnelle (Personnalité Relations Humaines), j`ai exploré la variété des éléments d`une prise de décision qui font la complexité et la beauté de l’intelligence qui se met au service des différentes parties de notre personne. Dans ces 2 démarches, la première plus de discernement, la seconde plus de prise de décision, je goûtais aux lumières que cela m’apportait.

Lors d’une année sabbatique en France, dans une communauté nouvelle avec des jeunes de 18-25 ans, j’ai été amené à les aider dans les nombreuses décisions qu’ils devaient prendre sur leurs activités et lieux de formation à travers toute la France. Et c’était souvent à l’heure du «lunch » qu’ils venaient vers moi avec leurs préoccupations personnelles. Et peu à peu dans le groupe la rumeur a circulé : « va voir «  Monsieur discernement ». Par la suite, à mon retour au Québec, je me suis investi dans des ateliers de prise de décision auprès de différentes clientèles.

Je me suis posé la question, mais pourquoi cela me mobilisait-t-il autant? Je crois que cela provient de la Parole intérieure qui m’habite « la vérité rend libre ». Pour entrer dans une plus grande liberté intérieure, il nous est demandé d’être dans la vérité face à nous-mêmes et que dans les prises de décisions notre penchant rationnel ou émotionnel peut nous jouer des tours, car il peut ne retenir que ce qui lui convient.


LA PROPOSITION DE DISCERNEMENT AVEC  L’EDP

Après dix années d’accompagnement EDP, j’ai été inspiré par les lois de vie, comme critères d’une prise de décision ajustée. De plus, la 4e loi d’unification permettait de tenir compte de l’importance du cœur profond, de la psyché en dégageant le rationnel de l’émotionnel, et du corps, ce grand oublié. Cela m’a amené à offrir un atelier à travers différentes villes du Québec et de l’expérimenter avec nos amis français de l’EDP.


PRISE DE DÉCISION OU DISCERNEMENT

Comme les éléments de l’EDP sont du côté de la dimension spirituelle qui intègre les éléments de notre humanité, on parlerait plus ici de discernement. Mais comme pour certaines personnes, soit que cela n’éveille rien ou peut faire peur en évoquant les fameuses retraites fermées de discernement vocationnel où parfois la peur d’être appelé a laissé des traces… Et ce discernement alors ne servirait qu’à des occasions spéciales et en dehors de nos réalités quotidiennes.
C’est ainsi qu’on m’a suggéré de partir du concret de ce qu’évoque la prise de décision pour découvrir qu’on peut en faire un discernement parce que la place de Dieu et de sa Parole, expérimentée en EDP, est au cœur d’une décision qui intègre aussi toute notre humanité. Et, comme toute chose, cela s’apprend en l’expérimentant.

L’atelier offert à St-Hyacinthe, mercredi le 30 mai prochain « Une prise de décision pour plus de paix », permettra aux personnes participantes d’explorer une décision à prendre ou de relire une décision déjà prise pour se laisser habiter par les lois de vie comme fruits du discernement. Et à la fin du discernement, la paix en sera un fruit palpable si c’est l’heure de prendre cette décision ou de ne pas la prendre ou de la retarder. Car dans ce processus de discernement notre volonté se met au service des lumières de l’Esprit. Alors quelle que soit la décision, nous serons en paix, car nous avons pris le temps de nous mettre sous son regard éclairant.
Claude Dubreuil, coordonnateur centre du Québec
 
 
 
Voici le calendrier pour les sessions à Montréal et sous forme de fins de semaine à Québec.
Montréal
3774, chemin Queen Mary
Centre le Pèlerin
Montréal

Québec
Centre de spiritualité des Ursulines
20, rue des Dames-Ursulines
Québec G2B 2V1
 
Lancement 22 septembre 2018
 
Jour 1           29 septembre 2018
Jour 2           20 octobre 2018
Jour 3           17 novembre 2018
Jour 4           15 décembre 2018
Jour 5           19 janvier 2019
Jour 6           16 février 2019
Jour 7           16 mars 2019
Jour 8           13 avril 2019
Jour 9           18 mai 2019
 
Responsable : Johanne Plante
 450-464-1127
johanne17plante@yahoo.ca
 
ou au Secrétariat du Centre le Pèlerin
514-737-6262
 
 
1re fin de semaine : 2-3-4 novembre 2018
2e fin de semaine :  1-2-3 février 2019
3e fin de semaine :   5-6-7 avril    2019
 
 
 
 
 
 
 
 
Responsable :  Marc-André Lachance
418-627-0255
ma.lachance19@hotmail.com
 
 
 
 
RESSOURCEMENT
Saint-Hyacinthe
Prendre une décision qui me laisse en paix!
 
Qu’est-ce qui guide mes choix?
Comment je prends mes décisions ?
 Objectifs :
  • Approfondir comment les lois de vie peuvent devenir des repères précieux pour éclairer mes choix lors de décisions importantes.
  • Explorer une décision à prendre ou relire une décision déjà prise en tenant compte de tous les aspects de ma personne (sensibilité, raison, corps, cœur profond).
 Une pédagogie interactive soutiendra la démarche de cette journée.
 

 Équipe
  • Claude Dubreuil, personne-ressource
  • Thérèse Boucher, organisatrice
 Date : Le mercredi 30 mai 2018, de 9 h 00 à 16 h
 Clientèle visée : Uniquement les personnes ayant déjà vécu une session EDP ou ayant participé à
                                un groupe de lecture.
 Lieu: 650, rue Girouard Est, Saint-Hyacinthe (QC) J2S 2Y2
 Coût: 50,00 $ (animation) Faire un chèque à l’ordre du Centre Le Pèlerin
 Dîner : Possibilité de diner sur place (9,20 $)
 Collation sur place : Contribution de votre part appréciée
 Personne-ressource : Claude Dubreuil
 Information / Inscription: Thérèse Boucher 450-773-2588 edpth@live.ca
 Fiche d’inscription à retourner, au plus tard le 15 mai 2018, accompagnée d’un chèque de 50,00 $
  à l’ordre du Centre Le Pèlerin, à l’adresse suivante :
Thérèse Boucher, 650, rue Girouard Ouest, Saint-Hyacinthe (QC) J2S 2Y4
RESSOURCEMENT ÉDP
Québec – 9 juin 2018
J’apprends à me tenir debout
 
 Thèmes

 Le défi dans chacune de nos vies est d’apprendre à être debout.
 La journée nous aidera à découvrir comment y arriver en faisant
 appel à nos sources intérieures. Nous nous inspirerons des
 textes bibliques fondateurs de ÉDP :
  • La guérison d’un infirme à la piscine de Béthasda,
    Jn 5, 1-9
  • Je me tiens à la porte et je frappe, Ap 3, 20
 Personne ressource : Pierre-René Côté, ptre
 M. Côté aime se dire un beauceron, un baptisé et un prêtre heureux. Il enseigne à la Faculté de théologie de l’Université Laval depuis 1977. Il est maintenant professeur retraité. Il est spécialiste des Écritures saintes. Il est conférencier connu et apprécié à la radio, à la télévision et dans différents groupes. Sa compétence, son discours direct et sa simplicité aident à comprendre et à aimer les Écritures.
 Date : 9 juin 2018, de 9 h 00 à 16 h 00
 Clientèle visée : Toutes personnes qui ont :
  • le désir de vivre pleinement leur vie
  • un intérêt pour l’approche de l’Évangélisation des profondeurs
  • vécu le Trajet
  • participé à des groupes de lecture
 Lieu: Centre de spiritualité des Ursulines, 20, rue des Dames-Ursulines, Québec (anciennement
            Loretteville) G2B 2V1
 Coût: 50,00 $ (animation) Faire un chèque à l’ordre du Centre Le Pèlerin
 Dîner : Diner et collation (20,00 $) payable à votre arrivée
 Information / Inscription: Marc-André Lachance au 418-627-0255 ou ma.lachance19@hotmail.com
 Fiche d’inscription à retourner, au plus tard le 15 mai 2018, accompagnée d’un chèque de 50,00 $
  à l’ordre du Centre  Le Pèlerin, à l’adresse suivante :   
  Marc-André Lachance, 4760, 1re Avenue, Québec (QC)  G1H 2T4
FORMATION EN
ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

ADMISSION AU PROGRAMME DE FORMATION EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

Déjà nous sommes à rechercher des candidats et des candidates pour la cohorte d'automne 2018.  Si vous êtes intéressé(e) ou si vous connaissez des gens qui aimeraient s'inscrire au programme de formation en accompagnement spirituel, c'est déjà le temps pour commencer votre processus d'admission.  Les cours à l'automne seront les jeudis soir et commenceront le jeudi 30 août.  N'hésitez pas, pour obtenir de plus amples renseignements, à vous rendre sur notre site Internet ou à communiquer avec Lucie Frédette, coordonnatrice à la formation, au 514-737-6262 poste 230.

 
OUVERTURE D'UN GROUPE DE FORMATION
EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL
POUR LA RÉGION DE ST-JÉRÔME


Pour les personnes intéressées à suivre notre programme de formation en accompagnement spirituel, il sera offert sous une formule hybride à St-Jérôme, c'est-à-dire que les cours seront suivis en ligne mais il y aura des rencontres de partage en groupe et des temps de formation sur place.  Le lieu retenu sera le centre le Rocher (520 Boulevard Bourassa, Saint-Jérôme).

Pour des renseignements sur le programme ou pour compléter votre admission, vous pouvez aller sur le site internet : www.lepelerin.org/admissionenligne.  Ou téléphonez au 1-844-449-2454 (sans frais) ou 514-737-6262.
 
TÉMOIGNAGE

 

Vous avez dit Pâques ?
 

"Enfant, je sentais qu’il y avait à travers cette fête chrétienne, une joie, une espérance réconfortante. J’entendais à l’église ces mots : « l’amour plus fort que la mort… la mort est vaincue, le mal n’a pas eu le dernier mot… ». Je le chantais sans tout comprendre avec ma tête, mais mon cœur d’enfant était touché, il pressentait qu’il y avait là quelque chose de grand.

L’histoire de ce Jésus me bouleversait, me dépassait, m’intriguait : avec Lui quelque chose de nouveau se produisait, quelque chose qui n’avait jamais existé auparavant : la Résurrection !

Dieu pouvait donc donner une issue à une situation apparemment sans issue, vouée à l’échec : la mort, la souffrance subie, le mal…je ne comprenais pas tout, mais une part de moi avait envie de croire à cette force de vie, cette force d’amour qui transforme tout sur son passage. Je me réjouissais de cette force qui recrée de la vie dans le secret, à l’image de la vie qui recommence au printemps et qui jaillit comme par miracle… Les arbres, la nature toute entière le proclamait sous mes yeux chaque année et dans une même veine, le mystère de la Résurrection m’était annoncé année après année, comme un rendez-vous fou, un rendez-vous important. Oui, quelque chose d’important se passait à Pâques, je le pressentais bien…

Quarante ans plus tard, je ne comprends toujours pas tout et cette histoire de tombeau vide, de Résurrection, dépasse ma raison. Mais aujourd’hui, j’ai une expérience de la vie que la petite fille n'avait pas et je constate qu’au-dedans de moi, j’ai vécu de multiples petites Pâques, des morts et des résurrections, je peux témoigner que la force de Vie du Ressuscité est toujours à l’œuvre. C’est Lui qui m’aide à vivre, à sortir de mes tombeaux, c’est Lui qui remet en mouvement ce qui est mort, qui  "transdynamise » mes facultés, mon être tout entier. Aucune magie là-dedans, juste un constat que dans le « oui » de l’abandon à sa Présence amoureuse, dans le « oui » de la foi, quelque chose se passe au plus profond, quelque chose qui balbutie cet amour immense de Dieu pour chacun, si discrètement. L’Esprit de Jésus n’est pas mort, Il est Vivant : je crois qu’Il est présent dans tout mouvement de vie, de solidarité, de paix, de vérité, de réconciliation, d’amour entre les êtres. C’est Lui qui passe dans nos vies, comme au premier matin de Pâques: je reconnais son passage en moi, en toi, en elle, en lui… Il marche avec nous dans ce monde en crise qui s’est égaré dans de multiples illusions. Il marche avec nous dans tous nos combats. Il n’a cesse, de remettre l’homme debout, de lui rendre sa dignité, sa liberté. Il est avec nous, mais nous ne le voyons pas avec nos yeux de chair, il se donne à voir avec les yeux de la foi seulement.

Oui, Il est toujours là !

Quand j’étais petite, je pressentais quelque chose de beau, de grand à Pâques.

Quarante ans plus tard, je peux dire que je ne me suis pas trompée, mon cœur d’enfant savait ! Mais ce que je ne savais pas autrefois et que je sais aujourd’hui, c’est combien ma foi au Christ donne du sens à ma vie, à ma mort qui sera une Pâques. Ma foi au Christ nourrit mon âme et m’apprend à vivre heureuse, à m’aimer, à aimer et elle donne une orientation à mon chemin ici-bas.

C’est ça la bonne nouvelle ! Je ne l’ai trouvée nulle part ailleurs et pourtant j’ai cherché longtemps la source d’eau vive qui viendrait épancher la soif de mon âme : c’est pourquoi, je suis devenue avec le temps une  "disciple-missionnaire » moi aussi, à la suite de Marie Madeleine, à la suite de Jean, Pierre et de tous les autres… "

Véronique Fisher





 
COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN
 
MORT  ET  RÉSURRECTION
 
Suite à la résurrection de Jésus, les premières paroles a avoir été dites par un être humain ont été prononcées par Marie de Magdala. Cette dernière était allée au tombeau de Jésus très tôt le matin de Pâques avec des amies, mais quelle ne fut pas sa surprise de constater que le tombeau était vide. Dès l’effet de surprise dissipé, elle courut annoncer la nouvelle aux disciples en leur disant : « Le Seigneur a été enlevé de la tombe et nous ne savons pas où on l’a mis. » (Jean 20, 2).

Entre la mort et la résurrection de Jésus, il y a tout un mystère. Encore aujourd’hui, plusieurs d’entre nous essaient d’élucider ce qui a bien pu se passer. On arrive difficilement à s’expliquer la résurrection de Jésus. Pourtant, comme chrétien, c’est justement sur ce mystère que repose notre foi. Paul nous le rappelle dans sa première lettre aux Corinthiens au chapitre 15, verset 14 « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi ne rime à rien. »

Toutefois, contrairement à la résurrection, la notion de la mort, elle, n’est plus à mettre en doute, car nous sommes assez régulièrement témoins de celle-ci, par exemple lors du décès d’un proche. Nous éprouvons alors, une douleur et/ou souffrance qui s’inscrit en nous aussi bien dans notre corps que dans notre esprit. La prise de conscience de la mort nous informe également que nous sommes des êtres vulnérables et fragiles et que nous avons tous et toutes une finitude. Notre vie, telle que nous la connaissons, est mortelle. Cela nous fait perdre l’illusion et le phantasme que nous sommes éternels. Notre attachement à notre vie et aux biens de ce monde est donc éphémère.

C’est justement des constats comme celui-ci qui réveillent en nous à la fois un immense vide intérieur et en même temps un désir profond de plénitude pour notre vie. Quelque chose en nous est en train de mourir. Certaines personnes associent cette expérience au fait de mourir à soi-même. C’est le résultat de la prise de conscience de notre impuissance à pouvoir maintenir notre existence telle que nous l’avons connue jusqu’à maintenant.

Effectivement, beaucoup de choses sont appelées à mourir en chacun(e) de nous, telles que notre égoïsme, notre vanité, nos nombreuses peurs, etc.. pour faire de la place à quelque chose de nouveau à naître, mais que nous ne connaissons pas encore. Toutefois, si nous sommes patients, et si nous ne cherchons pas à combler tout ce tombeau vide qui se présente en nous, l’expérience d’une Vie nouvelle prendra forme de plus en plus. On y verra apparaître des indices de l’Amour de Dieu pour nous. Pour certains, cela peut se traduire par de la force, du courage, ou encore une certaine sagesse, pour d’autres, cela prendra la forme de la Joie, de la compassion, de l’humilité, d’une soif de justice, d’un désir authentique, d’un pardon à donner ou à recevoir, etc..

Comment ne pas réaliser que ce qui est en train de se passer en nous est de l’ordre d’une métamorphose et qui pour un(e) chrétien(e) est une micro-résurrection ? Paul nous dit dans sa lettre aux Romains au chapitre 6 versets 6 et 8 : « Le vieil homme (ou la vieille femme) qui est en vous a été mis(e) en croix avec le Christ. Et si c’est avec Lui que nous sommes morts, c’est avec Lui que désormais nous vivons. »

Au lieu de chercher désespérément à combler notre vide intérieur, acceptons plutôt de le porter momentanément avec le Christ dans l’attente d’une expérience de micro-résurrection dès aujourd’hui, tel que nous le propose l’Apôtre Luc au chapitre 24, verset 5. « Cessons de chercher le Vivant parmi les morts. » Et ouvrons nos esprits et nos cœurs à accueillir cette expérience que le Christ nous invite à faire avec Lui maintenant, afin de vivre de cette Vie Éternelle qu’Il nous a promise.

Voilà ce que les membres de l’équipe de soutien des Communautés du Pèlerin vous souhaitent en ce temps de Pâques 2018.
 
Martial Brassard, répondant des Communautés du Pèlerin
Date des rencontres des amitiés spirituelles  2018

Prendre note que ces dates peuvent occasionnellement changer en fonction de la disponibilité des locaux et de l’horaire des autres activités aux établissements où nous faisons communauté.
 
Communauté de Montréal
Centre Le Pèlerin
3774, Queen Mary,
Montréal
Communauté de Laval
Chapelle, l’Église du Bon Pasteur
400, rue Laurier,
Laval
Communauté de Ahuntsic
Chapelle des Sr du Bon Conseil
665, Gouin Est, Montréal
Communauté de Longueuil
Maison de prière Notre-Dame
180, Normandie,
Longueuil
Communauté de Trois-Rivières
Centre diocésain 4950, boul. Gene-H.-Kruger
Trois-Rivières
         
9 :00 am à midi 9 :00 am à midi 13 :30 à 16 :00 9 :00 am à midi 9 :00 am à midi
         
7 avril 21avril 21avril 28avril 14 avril
         
5 mai 19 mai 19 mai 26 mai 12 mai
         
2 juin 23 juin 23 juin 16 juin 9 juin
         
 
Veuillez confirmer votre présence auprès de :
POUR LES PERSONNES QUI AIMERAIENT
DONNER AU PÈLERIN POUR FAVORISER SA MISSION,
NOTRE PLUS PROFONDE GRATITUDE !


Par la poste, imprimez notre formulaire et faites-le parvenir à l'adresse du Pèlerin (indiquée à la fin de cette infolettre).

En ligne, cliquez sur ce lien, portail sécurisé de CanaDon qui nous acheminera sans faute votre don et vous enverra un reçu de charité.

-  Pour les personnes intéressées par les dons planifiés (legs testamentaire, don d'assurance-vie, don d'actions, etc.),  lisez notre brochure ou communiquez avec Mme Brigitte Quintal au 514-737-6262 poste 270.
 
UN GRAND MERCI
VEUILLEZ NOTER
QU'IL N'Y AURA PAS DE COLLOQUE
DU PÈLERIN CETTE ANNÉE !
Copyright © 2018 Centre Le Pèlerin, Tous droits réservés.


Mettre à jour votre profil ou Se désinscrire de la liste

Email Marketing Powered by Mailchimp