Copy
PÈLERIN EN BREF                                                             Voir dans le navigateur
ÉDITION MAI 2018


La Pentecôte
ou la langue de Dieu


Avec le déluge s’établit un nouvel ordre du monde et Dieu dit : « Voici le signe de l'alliance que j'institue entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à venir : je mets mon arc dans la nuée et il deviendra un signe d'alliance entre moi et la terre. » (Gn 9, 12-13) Peu de temps après, les humains rejettent ce signe en dressant leur propre tour  : « Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom et ne soyons pas dispersés sur toute la terre ! » (Gn 11, 4) Dieu décide alors de confondre « leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres ». (Gn 11, 7)  

Ces humains, qui ne parlaient qu’une seule langue (11, 6), refusent le signe d’alliance de Dieu, veulent pénétrer les cieux par eux-mêmes et désirent se faire « un nom ». À l'approche de la Pentecôte, ce texte me fait réfléchir.  Quand je regarde le monde, il me semble voir des humains qui ne cessent de construire des milliards de tour de Babel, chacun cherchant son propre renom et sa propre gloire… mais sans Dieu. 

À travers les nouvelles, les rencontres, les accompagnements et ma propre vie, je vois bien que, entre nous, nous parlons si peu le même langage. Qu’entre nous, il est si difficile de nous comprendre !  Il semble plus facile à l’humain de bâtir des tours que de construire des ponts. L’histoire humaine nous montre clairement, encore aujourd’hui, qu’un monde qui se bâtit sans Dieu est un monde qui se bâtit sans l’humain. L’humain a perdu le langage de l’Homme/Femme. Il ne se comprend plus lui-même ni ne comprend le monde dans lequel il habite.  Puis vient la Pentecôte…

Ce jour-là, les apôtres « virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux ». (Act 2, 3) Et, comme ils s’adressaient à la foule, les gens de dire : « Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? » (2, 8)
À la Pentecôte, comme fruits de la mort et de la résurrection du Christ, l’Esprit substitue, à nos prétentions de bâtir un monde sans Dieu et à nous faire un nom,  « le Nom qui est au-dessus de tout nom. » (Ph 2, 9) Au cœur de nos tours de Babel, la Parole de Dieu se fait entendre.  L’humain redécouvre que parler humain est parler divin.  La vraie langue (de feu) de l’humain est quand il parle le langage de Dieu, langage de Vie, de Paix, de Vérité et d’Amour.

Le seul Nom qui engendre est Celui du Christ, car nos noms non fondés dans son Nom détruisent.  Il me semble que la Pentecôte est l’invitation à réapprendre à parler humain en accueillant la Parole de Dieu au cœur de nos vies. La Pentecôte, c’est la naissance nouvelle de l’humain dans un apprentissage à parler cette langue des cieux, qui est la seule langue qui révèle et accomplit l’humain dans toute sa beauté –lui qui est fait pour l’éternité, qui ne s'épanouit que dans sa rencontre avec Dieu-.

Le message de la Pentecôte est puissant et d’une folle espérance : devenir humain en apprenant la langue de Dieu ou s’engendrer mutuellement en se partageant la Parole de Dieu, en s’unissant dans ce Nom qui fonde l’identité unique de chacun-e. 

À l’approche de la Pentecôte, ouvrons nos tours pour que s'y dépose cette « langue de feu », qui brûlera en nous toutes nos séparations et nos haines et mettra feu à l’Amour entre nous. Refusons quand les difficultés nous submergent (déluge) de chercher à s'élever au-dessus de tout par nous-mêmes et de se faire un nom à force de bras. Laissons l'Esprit soufflé en nous, y délier sa langue de feu pour entendre la Parole qui crée tout.  C'est à ce prix que les humains pourront se comprendre les uns les autres, car pour parler humain il nous faut apprendre à parler la langue de Dieu… 

 
Stéfan Thériault,  directeur
stheriault@lepelerin.org
CONTENU DE
L'INFOLETTRE

ÉDITORIAL
La Pentecôte ou la langue de Dieu

FORMATION (admission)

PROJET JEUNESSE

   - Des nouvelles...

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 - Émerger des profondeurs
 - Magnificat pour le mois de Marie
 -  Ressource-ments


COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN
 - Les étapes de vie d'un membre...
 - Dates des rencontres

INVITATION À DONNER

 
AIDEZ-NOUS À FAIRE CONNAÎTRE
LA FORMATION EN
ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

ADMISSION AU PROGRAMME DE FORMATION EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL

Déjà nous sommes à rechercher des candidats et des candidates pour la cohorte d'automne 2018.  Si vous êtes intéressé(e) ou si vous connaissez des gens qui aimeraient s'inscrire au programme de formation en accompagnement spirituel, c'est déjà le temps pour commencer votre processus d'admission.  Les cours à l'automne seront les jeudis soir et commenceront le jeudi 30 août.  N'hésitez pas, pour obtenir de plus amples renseignements, à vous rendre sur notre site Internet ou à communiquer avec Lucie Frédette, coordonnatrice à la formation, au 514-737-6262 poste 230.

 
OUVERTURE D'UN GROUPE DE FORMATION
EN ACCOMPAGNEMENT SPIRITUEL
POUR LA RÉGION DE ST-JÉRÔME


Pour les personnes intéressées à suivre notre programme de formation en accompagnement spirituel, il sera offert sous une formule hybride à St-Jérôme, c'est-à-dire que les cours seront suivis en ligne mais il y aura des rencontres de partage en groupe et des temps de formation sur place.  Le lieu retenu sera le centre le Rocher (520 Boulevard Bourassa, Saint-Jérôme).

Pour des renseignements sur le programme ou pour compléter votre admission, vous pouvez aller sur le site internet : www.lepelerin.org/admissionenligne.  Ou téléphonez au 1-844-449-2454 (sans frais) ou 514-737-6262.
 
PROJET JEUNESSE


DES NOUVELLES DU PROJET JEUNESSE D-CLICK

 

Plus que quelques semaines avant la petite pause de l’été! Un petit temps d’arrêt pour les jeunes de D-Click qui vont troquer leurs livres contre des emplois d’été ou des vacances pour certains, un temps pour donner les nouvelles des derniers mois.

Tout d’abord, le groupe s’est agrandi depuis février, avec l’arrivée de quatre nouveaux jeunes et de surcroit, quatre filles. Les jeunes étaient bien emballés d’accueillir ces nouvelles chercheuses de sens, et d’atteindre ainsi, une belle représentativité féminine. Il faut dire qu’à la base le groupe a été créé par de jeunes garçons, qui attendaient avec impatience ce moment, afin d’enrichir leurs soirées de discussion hebdomadaires. On a pu constater cet enrichissement des partages lors par exemple, du débat portant sur le groupe des célibataires involontaires, duquel se réclamait le responsable de l’attentat de Toronto. Les jeunes ont pu aborder en profondeur à cette occasion, les rapports garçons/filles dans la société, à partir de leurs expériences et de ce qu’ils comprennent du contexte sociétal actuel.

Pour poursuivre dans la lignée des expériences, les jeunes ont eu l’occasion d’animer des journées intergénérationnelles avec les ainé(e)s de communautés religieuses franciscaines et des laïcs qui leur sont proches. Ceci a été possible avec la collaboration du Service Intercommunautaire d’Animation Franciscaine (SIAF). Ce fut à la fois l’occasion d’échanger sur la réalité des jeunes, et sur l’expérience des aînés en lien avec les défis évoqués par les jeunes de D-Click. A cette occasion les jeunes ont créé de petites capsules vidéos présentant quelques-uns de leurs défis; capsules ensuite diffusées sur les réseaux sociaux pour sensibiliser d’autres personnes. Ces journées thématiques ont eu lieu à Montréal, à Sherbrooke et à Québec. Une dernière est prévue à Baie St-Paul le mois prochain.

Pour finir, les jeunes ont été invités à présenter le groupe D-Click au réseau de recherche du Centre SHERPA, groupe de scientifiques et d’acteurs institutionnels travaillant sur les questions de radicalisation et d’extrémisme. Ces derniers étaient particulièrement intéressés par la capacité de résilience et d’initiative des jeunes du groupe D-Click, en réponse à un besoin criant de plus en plus documenté, à savoir le besoin dans notre société d’espaces réels de discussion pour les jeunes en lien avec leurs questionnements.

 

Les jeunes du Groupe D-Click


 

ÉVANGÉLISATION DES PROFONDEURS
 
ÉMERGER DES PROFONDEURS
 
Je savoure, aujourd’hui, la joie de vous partager l’émerveillement que suscite en moi l’Évangélisation des profondeurs. Il s’agit d’une démarche, à la fois humaine et spirituelle, où s’imbriquent brillamment toutes les dimensions de la personne pour favoriser au maximum sa restauration. Sur cette route de croissance, rien n’est laissé pour compte. Notre psyché, notre corps autant que notre coeur profond (notre âme) sont réquisitionnés afin de s’unifier harmonieusement pour notre plein épanouissement. Celui que Dieu, à l’origine de la création, rêva pour ses enfants bien-aimés.

Cette démarche nous invite à ouvrir tout notre être à l’Esprit afin qu’il soit pétri par la Bonne Nouvelle de l’amour de Jésus pour nous jusque dans nos racines intérieures. Je n’hésite pas une seconde à déclarer que Simone Pacot, autrefois avocate de Paris et l’initiatrice de cette voie de régénérescence, fut inspirée par Dieu lui-même. Simone eut la sagesse de s’associer à des spécialistes réputés de la psychanalyse et de la théologie pour fonder sur des bases solides ce qu’elle nomme le « trajet » de nos profondeurs. Dans le souci d’un fidèle respect des sciences humaines et des trésors inouïs de la Parole de Dieu, elle se plut à en extraire toute la sève. C’est ainsi que, bien soutenue par des gens compétents, elle rédigea quatre volumes de référence qui structurent la démarche de l’Évangélisation des profondeurs. Celui-ci est un parcours de remise en ordre de soi-même, encadré et transmis par des personnes qualifiées du centre le Pèlerin.  Cette démarche s’échelonne sur une période d’environ neuf mois, à raison d’une journée par mois ou de quatre fins de semaine selon les circonstances. À cette formation de base se greffe la possibilité de s’inscrire à des groupes de lecture de cinq à sept personnes, se rencontrant une fois par mois pour réfléchir et partager sur les livres de référence, cités plus haut. Ces groupes entretiennent, au quotidien et à travers les années qui passent, l’essentiel du trajet d’Évangélisation des profondeurs thème après thème. Sans oublier qu’il nous est offert et recommandé d’être accompagné du point de vue spirituel et humain par une personne spécifiquement formée à cet effet par l’équipe de l’Évangélisation des profondeurs du centre le Pèlerin.

Dans cette relation d’accompagnement privé, tout le trajet se met au service de notre histoire de vie personnelle dans son aspect unique et particulier. Bravo à Mme Pacot qui, la première, se soumit à sa propre médecine avec grande distinction. Mission accomplie. Comme un arbre qui porte ses fruits mûrs, la fécondité de cette remarquable dame contribue, au-delà même de son décès en 2017, à remettre sur pieds des hommes et des femmes blessés par la vie. C’est en connaissance de cause que je l’affirme haut et fort, car je figure parmi ces êtres avantageusement restaurés par l’Évangélisation des profondeurs. En effet, en 2012-2013, j’ai moi-même tiré profit de cette démarche. Elle s’avéra l’occasion de laisser à la Bonne Nouvelle de l’amour inconditionnel de Dieu pour moi d’effectuer une métamorphose significative par toute la puissance de transfiguration dont elle est porteuse.
 
Depuis, je profite aussi de la force et de la stimulation des groupes de lecture qui m’aident à évoluer dans ce cheminement, amorcé il y a bientôt six ans. De plus, mon accompagnement spirituel personnel, qui couronne le tout, m’éclaire particulièrement bien dans ma vie actuelle. Merci, Seigneur, pour tous ces bienfaits!
Solange Thibaudeau, Groupe de lecture St-Jérôme
 
 
 
Voici le calendrier pour les sessions à Montréal et sous forme de fins de semaine à Québec.
Montréal
3774, chemin Queen Mary
Centre le Pèlerin
Montréal

Québec
Centre de spiritualité des Ursulines
20, rue des Dames-Ursulines
Québec G2B 2V1
 
Lancement 22 septembre 2018
 
Jour 1           29 septembre 2018
Jour 2           20 octobre 2018
Jour 3           17 novembre 2018
Jour 4           15 décembre 2018
Jour 5           19 janvier 2019
Jour 6           16 février 2019
Jour 7           16 mars 2019
Jour 8           13 avril 2019
Jour 9           18 mai 2019
 
Responsable : Johanne Plante
 450-464-1127
johanne17plante@yahoo.ca
 
ou au Secrétariat du Centre le Pèlerin
514-737-6262
 
 
1re fin de semaine : 2-3-4 novembre 2018
2e fin de semaine :  1-2-3 février 2019
3e fin de semaine :   5-6-7 avril    2019
 
 
 
 
 
 
 
 
Responsable :  Marc-André Lachance
418-627-0255
ma.lachance19@hotmail.com
 
 
 
 
Magnificat pour le mois de Marie
 
Merci Marie pour ton oui, un oui dans la foi à cet appel sans trop savoir ce qui se passera
Apprends-moi ce oui gratuit dans la confiance comme toi Marie dans la vie qui m'a été donnée,
oui dans l'inattendu
Avec toi Marie je dis oui aux surprises que la vie me réserve avec la foi qui m'habite maintenant
 
Je rends grâce à toi Anne, d’avoir été une grand-mère et une maman de deux êtres exceptionnels,
Jésus et Marie ta fille
Mon cœur s’élève très haut pour vous trois
Je loue votre présence auprès de chacun de nous, et ce, chaque jour.
 
Louange à toi Marie qui a pleinement accueillie la visitation de l’Ange Gabriel
Louange à toi Marie, par l’entière acceptation de ta mission,
Tu deviens mon Annonciation du Christ intérieur,
Louange à toi Marie!
 
Je te rends grâce Seigneur pour tous les anges qui m’ont visitée dans ma vie aux époques importantes et aussi probablement au quotidien. Tu m’éveilles encore aujourd’hui à en faire le constat. Je m’en réjouis. Tu m’as inscrite au creux de Ta main. Quelle merveille!
Que je reste humblement à l’écoute dans le calme. Éloigne de moi l’anxiété de chercher les moyens de Te servir
Que ton Esprit sème en moi la certitude d’être à ma place pour que je rayonne de ta Présence dans le monde et ce, sans m’attribuer Ton action créatrice
 
Oh Marie, toi dont l’Amour était si pur et si grand
Que tu aies fait confiance, sans connaître le comment!
Toi, mère attentive à toute requête de tes enfants,
Apprends-moi à aimer, à agir comme toi!
Aide-moi à exercer mon écoute
Afin qu’elle se transforme en gestes aimants
 
Marie, si douce et si confiante,
Humaine et si pure
Tout comme toi, je détiens un trésor bien caché en mon cœur profond,
Un germe divin s'y développe
Je le sens, nous nous apprivoisons l'un l'autre, nous grandissons de concert
Je ne suis pas effrayée,
Comme toi douce Marie, j'ai confiance en l'Esprit saint,
Car je sais qu'il est toute bonté et amour
Il m'apporte la joie et le bonheur tant espérés
 
                                           Collectif des participants du groupe de lecture « Ouvrir à L’Esprit »  -Beloeil
 
RESSOURCEMENT
Saint-Hyacinthe
Prendre une décision qui me laisse en paix!
 
Qu’est-ce qui guide mes choix?
Comment je prends mes décisions ?
 Objectifs :
  • Approfondir comment les lois de vie peuvent devenir des repères précieux pour éclairer mes choix lors de décisions importantes.
  • Explorer une décision à prendre ou relire une décision déjà prise en tenant compte de tous les aspects de ma personne (sensibilité, raison, corps, cœur profond).
 Une pédagogie interactive soutiendra la démarche de cette journée.
 

 Équipe
  • Claude Dubreuil, personne-ressource
  • Thérèse Boucher, organisatrice
 Date : Le mercredi 30 mai 2018, de 9 h 00 à 16 h
 Clientèle visée : Uniquement les personnes ayant déjà vécu une session EDP ou ayant participé à
                                un groupe de lecture.
 Lieu: 650, rue Girouard Est, Saint-Hyacinthe (QC) J2S 2Y2
 Coût: 50,00 $ (animation) Faire un chèque à l’ordre du Centre Le Pèlerin
 Dîner : Possibilité de diner sur place (9,20 $)
 Collation sur place : Contribution de votre part appréciée
 Personne-ressource : Claude Dubreuil
 Information / Inscription: Thérèse Boucher 450-773-2588 edpth@live.ca
 Fiche d’inscription à retourner, au plus tard le 15 mai 2018, accompagnée d’un chèque de 50,00 $
  à l’ordre du Centre Le Pèlerin, à l’adresse suivante :
Thérèse Boucher, 650, rue Girouard Ouest, Saint-Hyacinthe (QC) J2S 2Y4
RESSOURCEMENT ÉDP
Québec – 9 juin 2018
J’apprends à me tenir debout
 
 Thèmes

 Le défi dans chacune de nos vies est d’apprendre à être debout.
 La journée nous aidera à découvrir comment y arriver en faisant
 appel à nos sources intérieures. Nous nous inspirerons des
 textes bibliques fondateurs de ÉDP :
  • La guérison d’un infirme à la piscine de Béthasda,
    Jn 5, 1-9
  • Je me tiens à la porte et je frappe, Ap 3, 20
 Personne ressource : Pierre-René Côté, ptre
 M. Côté aime se dire un beauceron, un baptisé et un prêtre heureux. Il enseigne à la Faculté de théologie de l’Université Laval depuis 1977. Il est maintenant professeur retraité. Il est spécialiste des Écritures saintes. Il est conférencier connu et apprécié à la radio, à la télévision et dans différents groupes. Sa compétence, son discours direct et sa simplicité aident à comprendre et à aimer les Écritures.
 Date : 9 juin 2018, de 9 h 00 à 16 h 00
 Clientèle visée : Toutes personnes qui ont :
  • le désir de vivre pleinement leur vie
  • un intérêt pour l’approche de l’Évangélisation des profondeurs
  • vécu le Trajet
  • participé à des groupes de lecture
 Lieu: Centre de spiritualité des Ursulines, 20, rue des Dames-Ursulines, Québec (anciennement
            Loretteville) G2B 2V1
 Coût: 50,00 $ (animation) Faire un chèque à l’ordre du Centre Le Pèlerin
 Dîner : Diner et collation (20,00 $) payable à votre arrivée
 Information / Inscription: Marc-André Lachance au 418-627-0255 ou ma.lachance19@hotmail.com
 Fiche d’inscription à retourner, au plus tard le 15 mai 2018, accompagnée d’un chèque de 50,00 $
  à l’ordre du Centre  Le Pèlerin, à l’adresse suivante :   
  Marc-André Lachance, 4760, 1re Avenue, Québec (QC)  G1H 2T4
COMMUNAUTÉS DU PÈLERIN
 
LES ÉTAPES DE VIE D'UN MEMBRE D'UNE COMMUNAUTÉ


Comme tout autre groupe, une communauté se construit autour de deux pôles principaux. Le premier est : la mission. Elle attire, unifie et crée de l’intérêt entre ses membres. Pour les Communautés du Pèlerin, la mission est de : « Vivre ensemble une expérience relationnelle humaine et spirituelle mue par l’Esprit et en union à Dieu. » Le deuxième pôle est la communion. Pour que la mission puisse arriver à s’incarner dans notre monde, il est essentiel que ses membres puissent faire ensemble un seul être et un seul corps. L’expérience du vécu des Communautés du Pèlerin a permis de mettre en lumière des repères, que nous appelons les étapes de vie où ces deux pôles prennent racine. Ce sont : l’idéalisation, la perte de l’illusion, la maturation et finalement l’engagement.
 
Il est évident au départ que nous cherchons tous une communauté où nous n’aurions aucun effort à faire pour être en relation avec les autres. C’est ce que nous pourrions appeler la communauté idéale ou l’étape de l’idéalisation. En effet, au début, tout est parfait, tout est merveilleux, tout est beau, les autres sont bons et ils sont des êtres exceptionnels. On va jusqu’à mettre le ou les responsables sur un piédestal. Dans cette communauté, on se voit en paix, parfaitement en harmonie et tout se vie dans la joie.
 
Dans un deuxième temps, vient la déception. Souvent ces déceptions sont liées à un sentiment de solitude, à un échec, à une frustration par rapport à l’autorité en place, ou à des attentes non répondues, etc. Durant cette deuxième étape qui est la perte de l’illusion, on ne voit plus que les défauts des autres, et les règles de la Communauté nous rendent la vie insupportable. On commence à porter des jugements et à se mettre sur la défensive. Certaines personnes vont jusqu’à revivre à nouveau des blessures du passé. C’est d’ailleurs à cette étape que plusieurs membres quittent la communauté.
 
Je ne suis pas en train de dire, qu’il ne faut pas chercher la communauté qui nous convient, où tout le monde est aimable envers soi. Il s’agit tout simplement d’aimer ceux que Dieu met sur notre route pour aujourd’hui. Ce sont des gens comme nous qui ont besoin d’aimer et d’être aimé. Je ne dis pas non plus que la paix et l’harmonie dans une communauté ne se produit jamais. Cela se présente plutôt à certains moments comme des grâces et il faut en remercier Dieu.
 
Toutefois, si nous décidons en toute liberté de poursuivre l’aventure, il va se présenter à nous une troisième étape de vie que nous appelons la maturation. C’est l’acceptation de prendre le risque d’être blessé à nouveau, mais c’est aussi le temps de vivre des pardons à donner et à recevoir. Certaines personnes vivent cette étape comme étant la joie du retour de l’enfant prodigue. C’est une nouvelle famille qui naît, une nouvelle intimité avec les autres, où chacun(e) vit le « prendre soin de l’autre » avec le Christ. C’est la prise de conscience que les personnes qui font communauté avec nous, sont des personnes comme les autres avec un mélange de bien et de mal, de ténèbres et de lumière et où chacun(e) est en train de grandir et de vivre une espérance personnelle. C’est le passage de l’enfance à l’adulte.
 
Finalement, va se présenter à nous une dernière étape de vie qui est l’engagement. C’est le temps du réalisme et de l’alliance. C’est le temps de l’engagement vrai. On ne peut croître intérieurement que si l’on est engagé avec et auprès des autres. Bien évidemment, l’on s’engage dans une communauté que si cela correspond à un désir profond, un choix libre, car l’engagement implique une certaine mort à soi. Nous perdons quelque chose. Cela peut être du temps, des loisirs, des idéaux, etc., mais en contrepartie, nous vivons la fécondité en lien avec nos dons et notre charisme.
 
Nous venons à la communauté par ce que nous avons reçu l’appel d’aller vers les autres pour participer avec eux à la construction d’une communauté et du Royaume. Ces personnes se rendent disponibles à être transformées par les relations, par les évènements, et par la découverte de qui elles sont. En vivant l’expérience de la communauté, nous découvrons que le Christ vient à nous à travers les autres. Il est le ciment de toute communauté chrétienne.
 
Nous vous invitons à venir vivre cette expérience relationnelle humaine et spirituelle dans l’une des cinq Communauté du Pèlerin de Montréal, Laval, Longueuil, Ahuntsic et Trois-Rivières.
 
Martial Brassard, répondant des Communautés du Pèlerin
Date des rencontres des amitiés spirituelles  2018

Prendre note que ces dates peuvent occasionnellement changer en fonction de la disponibilité des locaux et de l’horaire des autres activités aux établissements où nous faisons communauté.
 
Communauté de Montréal
Centre Le Pèlerin
3774, Queen Mary,
Montréal
Communauté de Laval
Chapelle, l’Église du Bon Pasteur
400, rue Laurier,
Laval
Communauté de Ahuntsic
Chapelle des Sr du Bon Conseil
665, Gouin Est, Montréal
Communauté de Longueuil
Maison de prière Notre-Dame
180, Normandie,
Longueuil
Communauté de Trois-Rivières
Centre diocésain 4950, boul. Gene-H.-Kruger
Trois-Rivières
         
9 :00 am à midi 9 :00 am à midi 13 :30 à 16 :00 9 :00 am à midi 9 :00 am à midi
         
5 mai 19 mai 19 mai 26 mai 12 mai
         
2 juin 23 juin 23 juin 16 juin 9 juin
         

Veuillez confirmer votre présence auprès de :
VEUILLEZ NOTER
QU'IL N'Y AURA PAS DE COLLOQUE
DU PÈLERIN CETTE ANNÉE !
Copyright © 2018 Centre Le Pèlerin, Tous droits réservés.


Mettre à jour votre profil ou Se désinscrire de la liste

Email Marketing Powered by Mailchimp