Dans cette édition: Guy Ryder en Irlande, garanties pour la jeunesse approuvées par l'UE, la réunion régionale de l'OIT à Oslo et plus
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
mars 2013

 

Guy Ryder, en Irlande, appelle à l'action pour stimuler la croissance et l’emploi dans l'UE

Like OIT-Bruxelles: Bulletin d'informations - mars  2013 on Facebook
 
   
Les 14 et 15 février, le Directeur général de l’OIT était en visite officielle en Irlande, qui préside le Conseil de l'Union européenne. Guy Ryder y a salué les récentes initiatives de la Commission européenne  en ce qui concerne l'emploi, l'emploi des jeunes et l'investissement social, des initiatives qui devraient maintenant être mises en œuvre et qui sont pertinentes pour les discussions sur la dimension sociale, y compris le dialogue social, de l'UE et de l’Union économique et monétaire (UEM). 
 
 
 

Actualités

 
 

Guy Ryder, en Irlande, appelle à l'action pour stimuler la croissance et l’emploi dans l'UE


Les 14 et 15 février, le Directeur général du BIT était en visite officielle en Irlande, qui préside le Conseil de l'Union européenne. Guy Ryder y a salué les récentes initiatives de la Commission européenne  en ce qui concerne l'emploi, l'emploi des jeunes et l'investissement social, des initiatives qui devraient maintenant être mises en œuvre et qui sont pertinentes pour les discussions sur la dimension sociale, y compris le dialogue social, de l'UE et de l’Union économique et monétaire (UEM).


Guy Ryder s’est adressé au forum « Politiques sociales et de l'emploi pour une Europe juste et compétitive » organisé par Eurofound. Il y a dit que le monde d'aujourd'hui regarde vers l’Europe pour prendre les devants et agir. Il a appelé à l’action immédiate, au lieu d'attendre que l’instabilité ne s’installe. Il a aussi souligné que l'OIT est prête à fournir de l’assistance technique à l'UE et aux mandants de l'OIT dans les Etats membres de l’UE, portant une attention particulière aux personnes les plus touchées par le chômage.

Au cours de sa mission, Guy Ryder a eu des échanges avec le Président de la République d'Irlande, avec les Ministres respectifs de l'Emploi et des Entreprises, de la Protection sociale et de la Coopération au Développement externe, et avec les partenaires sociaux irlandais.

Avant le Forum Eurofound 2013, Guy Ryder a donné une conférence sur la vie et l'œuvre d’Edward Phelan, citoyen irlandais et le premier Directeur général du BIT sous sa nouvelle Constitution après la Seconde Guerre mondiale. À côté de cela, Guy Ryder est aussi intervenu lors d’un séminaire d’Irish Aid sur le partenariat OIT-Irlande concernant la coopération technique dans les pays en développement.

Dans le cadre de sa visite, Guy Ryder a publié une tribune dans laquelle il a souligné la nécessité de placer l'emploi, l'inclusion sociale et la croissance durable au cœur de l’action dans l’UE et dans le monde.
 
 
Le président du Parlement européen, s'addressant au Conseil d'Administration de l'OIT, a dit qu'il faut concilier discipline budgétaire et croissance
Le président du Parlement européen, Martin Schulz, s'addressant au Conseil d'Administration de l'OIT à Genève le 22 mars dernier, a souligné sa convergence avec l’OIT quant au besoin de trouver un équilibre entre discipline budgétaire et croissance, à l’importance du travail décent, et au débat sur les objectifs de développement post-2015.


 
 
Le BIT se félicite des mesures sur les investissements sociaux adoptées par la Commission européenne
Le Directeur général du BIT, en mission à Dublin, a applaudi le paquet de mesures sur les investissements sociaux. Ce paquet, a-t-il dit, offre des opportunités pour ramener les gens au marché du travail, booster la compétitivité et favoriser l’inclusion sociale. Le paquet, adopté par la Commission européenne le 20 février 2013, stimule les Etats membres à mettre davantage l’accent sur l’investissement social, tout en renforçant les capacités des gens et en augmentant leur participation au marché du travail.


En adoptant le paquet, la CE souligne que l'investissement social est un élément inévitable de la croissance et de l'emploi et qu'il se trouve au cœur de l'État providence. Le paquet constitue le quatrième volet d'un ensemble d’efforts déployés par la CE pour faire face aux conséquences sociales de la crise et pour installer une coordination plus étroite des politiques de l'UE. Les trois autres composantes sont le « Livre blanc sur des retraites adéquates » (février 2012), le « Paquet emploi » (avril 2012) et le « Paquet pour l'emploi des jeunes » (décembre 2012).

Photo © Union européenne, 2013          
 
 
Le Rapport « Emploi, croissance et justice sociale » en préparation de la réunion régionale européenne a été publié                
Le rapport « Emploi, croissance et justice sociale » du Directeur général de l’OIT pour la réunion régionale européenne met en évidence les défis sur le continent européen ainsi que les principaux champs d’action et les politiques sur lesquelles les partenaires tripartites participant à la réunion devraient réfléchir afin de trouver des solutions pour sortir de la crise et pour instaurer les changements nécessaires.


Le rapport expose les principaux éléments pour une stratégie de croissance équilibrée qui favorise une croissance stable, durable et riche en emplois. Le rapport nomme le dialogue social comme l’un des principaux moyens pour stimuler la reprise et souligne l'importance d’intégrer les objectifs économiques, de l'emploi et sociaux en Europe.

La Réunion régionale européenne rassemblera les acteurs de l'économie réelle pour qu’ils s’engagent dans un dialogue social et parlent des défis de la région. Les participants sont invités à réfléchir sur des moyens à remettre l'Europe sur les rails. Le rapport du Directeur général servira de base de discussion.
 
 
L’accord du Conseil de l’UE sur la garantie pour la jeunesse reflète les positions du BIT
Le 28 Février 2013, le Conseil de l'UE, actuellement présidé par l'Irlande, a conclu un accord politique sur une recommandation appelant les États membres à établir des systèmes de garantie pour la jeunesse. Cet accord reflète le position du Directeur général du BIT en faveur des garanties pour la jeunesse et l’Appel à l’action de l'OIT pour l'emploi des jeunes.


D’après le système des garantie pour  la jeunesse, tous les jeunes de moins de 25 ans devraient se voir proposer une offre de qualité pour un emploi, une formation, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant leur sortie de l’enseignement ou la perte de leur emploi. La recommandation reflète un engagement politique très fort.  La mise en place des systèmes de garantie pour la jeunesse s'inscrit dans le cadre de « La crise de l’emploi des jeunes: Appel à l’action » de l’OIT et la position du Directeur général du BIT en faveur des garanties pour la jeunesse
Photo © Union européenne, 2013          
 
 
Une étude de Caritas Europa confirme la nécessité d’investir dans des politiques sociales
Caritas Europa a organisé une conférence sur la situation sociale dans l'UE et la zone euro. Le directeur du Bureau de l’OIT-Bruxelles, Rudi Delarue, a participé à la table ronde sur la réponse à la crise et le rôle de l'austérité. Lors de la conférence, une nouvelle analyse de Caritas Europa sur l'impact de la crise et l’austérité sur les individus a été publiée.


L’étude constate que la priorité accordée aux politiques financières et économiques au détriment des politiques sociales a un impact dévastateur sur les populations. L'étude révèle aussi des niveaux inquiétants de pauvreté en Grèce, en Irlande, en Italie, au Portugal et en Espagne. Elle a été menée par l’organisation Social justice Ireland pour Caritas Europa.
 
 
La Commission européenne a publié une communication sur l’après-2015
La Commission européenne (CE) a présenté, le 27 février 2013, sa nouvelle communication  «Une vie décente pour tous», présentant la position de l'UE sur le déploiement d’un agenda global en matière du développement dans le monde après 2015.


La communication souligne que le nouveau cadre de développement devrait assurer des conditions de vie décentes pour tous d’ici 2030, de mettre fin à la pauvreté dans ses trois dimensions (économique, sociale et environnementale) et de donner au monde un avenir durable.

En automne 2013, l'ONU fera le point sur les efforts déployés en vue d'atteindre les OMD et procèdera à des échanges sur ce qui pourrait suivre après 2015. En outre, les engagements de Rio+20 doivent être mis en œuvre.
La communication de la CE conseille que le suivi de Rio+20, l'évaluation des OMD et l'agenda global pour le développement  devraient être intégrés dans un seul cadre général pour l’après-2015. Celui-ci devrait englober le développement humain de base, en se fondant sur les OMD existants actualisés, mais aussi en reflétant des questions telles que la protection sociale. En outre, il devrait inclure des moteurs de la croissance et du développement durables et inclusifs. La CE souligne que le cadre devrait être cohérent avec les objectifs existants convenus au niveau international, tels que les socles de protection sociale.
© UN Photo / Jean-Marc Ferré
 
 
Concours photo : «Les travailleurs domestiques migrants en Europe »
L’OIT lance un concours photo pour explorer et mettre en lumière la contribution importante et positive des travailleurs domestiques migrants aux sociétés dans lesquelles ils vivent en Europe. Le concours est organisé dans le contexte du projet de l’OIT «Promouvoir l'intégration des travailleurs migrantes en Europe » avec le support du Fonds d’intégration de l’UE.
 
 
Rapport annuel de la Commission d'experts pour l'application des conventions et recommandations 2013
La Commission d'experts pour l'application des conventions et recommandations, dont les travaux constituent la pierre angulaire du système de contrôle des normes internationales du travail de l'OIT, vient de publier son rapport annuel sur l’application des normes internationales du travail par les États Membres de l’OIT.


Le Rapport est constitué de trois parties. La première partie comprend le rapport général, qui contient les commentaires sur la façon dont les États Membres ont rempli leurs obligations en relation avec les normes internationales du travail. Une deuxième partie contient des observations sur l'application des normes internationales du travail dans des pays particuliers. Cette partie inclut des observations sur des lacunes dans l’application des normes dans des pays membres de l’UE, y compris dans les pays qui sont couverts par les programmes d’assistance de l’UE induits par la Troïka (CE, BCE et FMI). 

La troisième partie fournit une étude d'ensemble de la législation et de la pratique nationale des États Membres de l’OIT sur un thème choisi par le Conseil d'administration qui, cette année, est la négociation collective dans la fonction publique.
 
 
La Grèce, la Finlande, Malte et la France ont ratifié la Convention du travail maritime

Quatre pays de l'UE ont récemment ratifié la Convention du travail maritime (CTM, 2006). Le 4 janvier 2013, le gouvernement de la Grèce a déposé auprès de l'OIT l'instrument de ratification. La Finlande a suivi le 9 janvier, Malte le 18 janvier et la France le 28 février.


Au total, 13 pays de l'UE ont maintenant ratifié cette convention importante qui prône des conditions de vie et de travail décentes pour les gens de mer tout en créant des conditions équitables de compétitivité pour les armateurs. Cette succession de ratifications est le suivi d'une demande du Conseil de l'UE aux Etats Membres de ratifier la CTM.

Le 21 février 2013, le Comité de l'emploi et des affaires sociales du Parlement européen (PE) a voté des amendements sur les propositions de directive de l'UE sur les responsabilités de l'État du pavillon. Par ces amendements, les eurodéputés veulent rapprocher la législation européenne de la CTM en ce qui concerne application des dispositions. « Le soutien du PE à la CTM accéléra encore le processus de ratification par les pays de l'UE » Rudi Delarue du bureau de l’OIT-Bruxelles a-t-il dit dans une interview.
 
 
Le nouveau ministre belge de la Coopération au développement reconnaît l'importance du travail décent
Le 17 janvier 2013, Jean-Pascal Labille a succédé à Paul Magnette en tant que ministre belge de la Coopération au développement. Dans une interview, le nouveau ministre a dit que des emplois décents et durables constitueront un aspect important du cadre de développement de l'après-2015.
 

Jean-Pascal Labille a dit que le cadre de l’après-2015 devrait inclure des objectifs de développement durables ainsi que la garantie qu'une attention particulière soit accordée aux pays les moins avancés et les plus vulnérables. Il a souligné que tout individu devrait avoir droit au développement, à la santé, à l'éducation, à l'eau, à la nourriture, à l'énergie, à un emploi décent et durable et à la protection sociale.
 
 
Projet d’avis du CESE sur la protection sociale dans la coopération au développement de l'UE
Le Comité économique et social européen (CESE) a préparé un projet d'avis sur la communication de  la Commission européenne (CE) sur la protection sociale dans la coopération au développement. Dans ce projet d’avis, le CESE demande à la CE et à ses États membres de veiller à ce que la protection sociale soit effectivement comprise dans les programmes de la coopération au développement, ainsi que dans la mise en œuvre sur le terrain.


Hélène Bourgade (CE – Direction générale du Développement et de la Coopération) et Alejandro Bonilla-Garcia (département de la Sécurité Sociale du BIT) ont participé à l'audition préparatoire du CESE sur le projet d'avis.

Le projet d'avis souligne l'importance de la protection sociale comme un investissement fondamental qui jette une base pour la cohésion sociale et le développement inclusif et durable. À ce sujet, le CESE considère les principes de la Recommandation N° 202 de l’OIT concernant les socles de protection sociale comme un seuil minimum à atteindre.

Le projet d'avis soutient également le principe selon lequel un minimum de 20% du total des aides de l’UE devrait être consacré à l'intégration sociale et au développement humain, et que son financement devrait être augmenté en réaffectant les ressources non utilisées dans d'autres domaines. Le projet d’avis insiste également sur la participation nécessaire des partenaires sociaux aux processus de conception et de mise en œuvre des actions sur le terrain.
 
 
L’État belge approuve le financement de l’OIT pour 2013-2015

Le 19 février 2013, un Arrêté Royal a été signé par le Roi belge, allouant 13,3 millions d’euros de contributions volontaires de l’État belge à l’OIT pour la période 2013-2015. L'OIT recevra 4,3 millions en 2013, 4,5 millions en 2014 et 4,5 millions en 2015. Il s'agit d'une allocation non affectée, avec une préférence pour la promotion du dialogue social et de la protection sociale. Le bureau de l'OIT à Bruxelles remercie les autorités belges de ces efforts sérieux, notamment dans cette période économiquement difficile.
 
 
Quatre agences de l'ONU soutiendront 30 pays à transiter vers une économie verte

Quatre agences de l’ONU ont lancé un nouveau partenariat en vue de soutenir, pendant les sept années à venir, 30 pays à mettre en œuvre des stratégies nationales en faveur d’une économie verte et ainsi créer de nouveaux emplois et compétences, promouvoir des technologies propres, diminuer les risques environnementaux et contribuer à l’éradication de la pauvreté.


Le nouveau « partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte » (Partnership for Action on Green Economy - PAGE) répond au document final de Rio+20. Quatre agences de l’ONU (PNUE, OIT, ONUDI et UNITAR) mettront à disposition une palette complète de services d’économie verte qui permettront aux pays de convertir leurs structures économiques nationales afin de répondre aux demandes et défis du 21e siècle.

L’objectif de PAGE est de réorienter les investissements et les politiques des pays vers la création d’une nouvelle génération de moyens, comme des technologies propres, une infrastructure économe en ressources, des écosystèmes sains, de la main-d’œuvre verte qualifiée et une bonne gouvernance.

PAGE assurera que cette transition crée un plus grand nombre de meilleurs emplois et bénéficie à l’ensemble de la société.
 
 
Le Gouvernement flamand soutiendra l'économie verte en Chine, au Mexique et en Turquie
Le Gouvernement flamand a approuvé un financement de 450.000 euros pour le projet "Le travail décent dans l'économie verte" qui durera deux ans. Le projet sera mené en Chine, au Mexique et en Turquie et s'appuiera sur les initiatives en cours et les évaluations existantes d'emplois verts dans les pays participant au projet.


Au Mexique, le projet complètera les résultats  d'une évaluation nationale avec des évaluations sectorielles. En Turquie, une première évaluation nationale des emplois verts sera menée dans le but d'élaborer une série de recommandations pour la mise en place d'une stratégie nationale pour les emplois verts. En Chine, le projet contribuera à développer des activités dans le domaine du développement des compétences pour l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction.

Globalement, le projet vise à promouvoir la création et le partage des connaissances. Une plate-forme assemblera les connaissances et servira de base pour la mise en œuvre du projet. Le projet appuiera également une révision globale des processus nationaux de transition et une ligne directrice sur les emplois verts dans la gestion des déchets.
 
 
L'OIT organise un concours de photographie sur l’emploi des jeunes
L'OIT organise un concours de photographie pour illustrer l’emploi des jeunes, en particulier les défis auxquels sont confrontés les jeunes dans leur travail aujourd’hui et leur pouvoir de surmonter ces problèmes et défis. Le concours comprend un prix spécial pour des photos prises en Europe et Asie centrale.
 
 
Un forum mondial, organisé par le BIT, appelle à une aviation civile durable
Du 20 au 22 février 2013, le BIT a organisé un « Forum de dialogue mondial chargé d’examiner les effets de la crise économique mondiale sur l’industrie de l’aviation civile ». Les participants au forum, dont les partenaires sociaux européens, ont discuté des moyens de promouvoir le développement durable et le travail décent dans le secteur de l'aviation civile.


Les gouvernements, les employeurs et les travailleurs ont convenu que le BIT a un rôle clé dans la facilitation du dialogue social dans le secteur de l'aviation civile, alors que les gouvernements doivent jouer le rôle de régulateurs de l'industrie.

Les partenaires sociaux sectoriels européens ont collectivement préparé le forum lors d’une réunion convoquée en janvier 2013 sous les auspices de la Commission européenne. Ils ont défini plusieurs points de consensus.

Ainsi, ils ont conjointement exprimé leur préoccupation sur la concurrence déloyale et appelé au respect des droits sociaux fondamentaux, à l'établissement d'un cadre mondial contre le dumping social et au renforcement de la lutte contre la violence.
 
     
 

Publications récentes

 
 
 
 

Evènements à venir

 
25 mars 2013
Guy Ryder, Directeur général de l’OIT, visitera les Pays-Bas pour assister à un congrès organisé par le ministère néerlandais de l’Emploi et des Affaires sociales.
 
15 - 19 avril 2013
Formation "Identifying and investigating cases of forced labour and trafficking” - Centre de formation de l’OIT à Turin
 
29 avril - 31 mai 2013
Formation "Promoting green jobs policies: employment potential and skill needs in a greener economy" - Centre de formation de l’OIT à Turin
 
22 - 26 avril 2013
Formation "Promoting labour standards through Corporate Social Responsibility - instruments and Practices" - Centre de formation de l’OIT à Turin
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2012 Organisation internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.