Bulletin d'informations
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
décembre 2016

 
Le nouveau Secrétaire général prête serment
Like Bulletin d'informations décembre 2016 OIT-Bruxelles on Facebook
 
   
La semaine dernière, António Guterres, le 9ème Secrétaire général des Nations Unies, a prêté serment. Dans son discours d’investiture devant l’Assemblée générale, M. Guterres s’est engagé à promouvoir la paix et le développement durable et à mettre en place les réformes internes nécessaires. Faisant référence à l’augmentation des inégalités au niveau mondial, il s’est montré soucieux des laissés-pour-compte, notamment dans les pays développés où des millions d´emplois ont disparu et où trouver un travail peut sembler hors de portée pour beaucoup. Il a souligné que, malgré une connectivité accrue, les sociétés deviennent plus fragmentées et leurs décisions de plus en plus motivées par la peur et l’anxiété. «Notre responsabilité envers les peuples que nous servons est de travailler ensemble afin d’évincer la peur et d’instaurer une confiance dans les valeurs qui nous unissent et dans les institutions qui nous servent et nous protègent ».

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année!
Claire Courteille-Mulder, Directrice de l’OIT-Bruxelles

Photo: UN/Evan Schneider
 
 
 

Actualités

 
 

Adoption d’une législation à l’échelle européenne pour améliorer les conditions de travail dans le secteur de la pêche


Le 19 décembre, le Conseil de l’UE a formellement adopté une Directive conférant des effets juridiques à un accord conclu entre les partenaires sociaux européens et portant sur la mise en œuvre de la convention (n° 188) de l’OIT sur le travail dans la pêche, 2007.

Il y a quelques années, l’Association des organisations nationales d’entreprises de pêche de l’UE (Europêche), la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) et la Confédération générale des coopératives agricoles de l’UE (COGECA) ont conclu un accord alignant la législation européenne sur les principales dispositions de la convention de l’OIT sur le travail dans la pêche. Les institutions de l’UE ont maintenant transformé cet accord en législation contraignante.

La Directive de l’UE s’appliquera à tous les pêcheurs travaillant à bord de navires battant pavillon d’un Etat membre, y compris pour des activités menées en dehors des eaux européennes. «Cette décision représente une importante contribution aux efforts mondiaux visant à améliorer les conditions de travail des pêcheurs», a déclaré le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder.
Photo: Ingrid Taylar 2016
 
 

Conférence sur les dispositions relatives au travail dans les accords de libre-échange


Le 6 décembre, la Commission européenne et l’OIT ont organisé une conférence au Comité économique et social européen dans le but de présenter les conclusions d’une étude réalisée par l’OIT portant sur L’évaluation des dispositions relatives au travail des accords sur le commerce ainsi que le Manuel sur les dispositions relatives au travail des accords sur le commerce et l’investissement.

A l’échelle mondiale, un nombre croissant d’accords de libre-échange inclut des dispositions relatives au travail et celles-ci font souvent référence aux instruments de l’OIT. De même, la société civile est de plus en plus consultée dans la supervision de ces accords, en particulier quand il s’agit d’accords européens. Le travail de recherche mené par l’OIT montre que, de manière générale, les accords de libre-échange facilitent l’accès des femmes au marché du travail, surtout dans les pays en développement et que les dispositions relatives au travail ne dévient pas les flux commerciaux. Les études réalisées montrent également que l’impact des dispositions relatives au travail est influencé par plusieurs facteurs tels que le degré de participation des parties prenantes et notamment celle des partenaires sociaux, le niveau de transparence dans les négociations commerciales, la nature des mécanismes de mise en œuvre ainsi que la cohérence de ces dispositions avec les normes de l’OIT et le respect du droit à réglementer.
 
Marianne Thyssen, la Commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a clôturé la Conférence à laquelle des fonctionnaires de haut niveau de la Commission et du Parlement ont pris part.
 
 

Les partenaires sociaux s’unissent pour faciliter l’intégration des réfugiés et des demandeurs d’asile dans le marché du travail


La Confédération européenne des Syndicats (CES) et la Commission européenne ont mis en place une action conjointe afin de promouvoir l’accès au travail et l’intégration des réfugiés et des demandeurs d’asile. Ce projet de deux ans sera mis en place par les partenaires sociaux européens dans plusieurs Etats membres et se fondera sur trois actions pilotes en Allemagne, Italie et Belgique. L’OIT est un partenaire de ce projet.
Photo: AFP/Oren Ziv
 
 

Comment faire face à la prévalence accrue de formes atypiques d’emploi ?


D’après les résultats d’un rapport publié par l’OIT ce mois -ci, les formes atypiques d’emploi (FAE) augmentent partout dans le monde. Le rapport observe que le travail temporaire, à temps partiel et intérimaire est aujourd’hui devenu une caractéristique des marchés du travail et que la sous-traitance, le travail non-salarié dépendant et les relations de travail déguisées deviennent plus fréquentes. 

A condition qu’elles soient bien conçues et réglementées, les FAE peuvent contribuer à augmenter la flexibilité en permettant aux entreprises de mieux s’adapter aux demandes du marché et aux évolutions des circonstances. Pour les travailleurs, ces formes d’emploi peuvent faciliter leur accès au marché du travail, notamment parmi les groupes défavorisés, et peuvent servir de tremplin vers des emplois de meilleure qualité. Cependant, il convient d’établir un équilibre entre les avantages et les gains de flexibilité à court terme que les FAE peuvent offrir et la perte potentielle de productivité sur le plus long terme qu’elles peuvent induire. De plus, certaines formes atypiques d’emploi génèrent de l´insécurité pour les travailleurs.

Dans les pays industrialisés, le travail à temps partiel est parfois involontaire et imprévisible comme dans le cas des contrats « zéro heure » qui ne garantissent pas un minimum d’heures travaillées. Au Royaume-Uni, à la fin de l’année 2015, les contrats « zéro heure » représentaient 2,5% du total des emplois. Afin de pouvoir agir sur les risques liés aux formes atypiques d’emploi, le rapport de l’OIT propose quelques recommandations portant notamment sur la correction des lacunes règlementaires, le renforcement de la négociation collective, l’amélioration de la protection sociale et la promotion de l’accès à la formation.
 
 

La transition vers une économie verte peut créer des emplois de qualité


Le 8 décembre, le Coordinateur du Programme de l'OIT pour les emplois verts, Moustapha Kamal Gueye, est intervenu dans le cadre d’une réunion sur l’emploi et l’économie verte organisée par l’Observatoire du marché du travail du Comité économique et social européen.

Maintenir le modèle actuel de développement qui se caractérise par une hyper consommation des ressources n’est pas une option, a affirmé Mr Gueye. Les risques liés à la poursuite de ce type de développement portent sur l’augmentation des coûts, la perte de productivité et d’emplois, et la déstabilisation de l’activité économique. En revanche, le passage à une économie à faible intensité de carbone, peut générer une augmentation du nombre d’emplois de 0,5 à 2% et accroître la productivité de 1,5% à l’horizon 2020. Les secteurs tels que l’agriculture, la foresterie, la pêche, l’énergie, le recyclage, le bâtiment et le transport ont un rôle central à jouer dans le processus de transition.

Plusieurs études ont démontré qu’une action efficace face au changement climatique pourrait créer un nombre non négligeable d’emplois de qualité. Mais pour cela, il est nécessaire d’avoir des politiques actives du marché du travail, de corriger les déséquilibres et de soutenir les travailleurs et les employeurs dans la transition vers des secteurs porteurs de croissance, notamment à travers l’éducation et la formation professionnelle.
 
 

La croissance des salaires au niveau mondial diminue malgré une croissance plus rapide dans les pays développés


Si l’on exclut les chiffres de la Chine, où la croissance des salaires est plus forte qu’ailleurs, le taux de croissance des salaires réels est tombé de 1,6 pour cent en 2012 à 0,9 pour cent en 2015, selon le Rapport mondial sur les salaires 2016/17 de l’OIT. L’année dernière, les salaires ont augmenté de 1.9% dans les pays de l’Union européenne et de 1.7% dans les pays développés du G20, le plus haut taux des dix dernières années.

La croissance salariale plus rapide aux Etats-Unis et en Allemagne explique en grande partie ces tendances. Cependant, « Il n’est encore pas encore sûr que cette évolution se poursuive durablement car les pays développés sont confrontés à des incertitudes économiques, sociales et politiques grandissantes», a affirmé Deborah Greenfield, Directrice générale adjointe de l’OIT pour les politiques.

En Europe, les 10% des employés les mieux rémunérés absorbent en moyenne un quart de la totalité des salaires versés à l’ensemble des employés dans leurs pays. Toujours en Europe, les grandes inégalités salariales au sein des entreprises représentent la moitié de l’ensemble des inégalités salariales. Il est important de noter que les entreprises versant les plus hauts salaires ont une disparité salariale plus importante. Au sein de ces entreprises, le 1% des personnes les mieux rémunérées gagnent 120 fois plus que le 1% des personnes qui sont en bas de l’échelle.
 
 

Le Parlement européen discute des relations commerciales avec les pays du Sud de l’Asie


Le 8 décembre, la délégation du Parlement européen pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud a abordé les relations commerciales de l’UE avec ces pays en se focalisant particulièrement sur le secteur textile.

Irene Wintermayr, chargée des Politiques et des Programmes à l’OIT-Bruxelles, a présenté les conclusions et commentaires les plus récents des organes de supervision de l’OIT concernant le Bangladesh, le Sri Lanka, le Pakistan et le Népal. Les plus grands défis sont liés aux droits fondamentaux, y compris la liberté d´association et le droit à la négociation collective.
 
 

La Flandre et l’OIT célèbrent 25 ans de coopération


Le Département des Affaires étrangères de la Flandre a organisé le 6 décembre un événement au Parlement flamand afin de célébrer le 25ème anniversaire de la collaboration entre la Flandre et l’OIT.

Lors de l’évènement, les participants ont discuté les conclusions de l’étude récemment publiée par l’OIT sur les «Dispositions relatives au travail dans les accords de libre-échange » financée notamment par la Flandre, la Commission européenne, le Canada et la Suisse. Cette discussion a débouché sur un débat portant sur l’Avenir du Travail et le marché du travail en Flandre à l’horizon 2050.
Depuis 1991, la coopération entre la Flandre et l’OIT s’est concentrée sur la création d’emplois de meilleure qualité ainsi que sur le renforcement du dialogue social, notamment au travers de programmes de formation.
 
 

Le Comité des jeunes de la Confédération européenne des syndicats se penche sur l’Avenir du Travail


Le 8 décembre, le Comité des jeunes de la Confédération européenne des syndicats a organisé un séminaire sur l’Avenir du Travail. Les jeunes représentent aujourd´hui la catégorie de travailleurs qui a le plus de mal à trouver un emploi et le plus grand risque de précarité sur le marché du travail. Les participants ont débattu des opportunités et risques associés aux nouvelles technologies.
Photo: André Durand/ AFP 2016
 
 
 

Les institutions européennes donnent la priorité à l’emploi, la croissance, l’investissement et la dimension sociale de l’UE


Le 13 décembre, Martin Schulz, Président du Parlement européen, Robert Fico, détenteur de la présidence tournante du Conseil et Jean-Claude Junker, Président de la Commission européenne, ont signé la première Déclaration Conjointe établissant les objectifs et priorités du processus législatif européen en 2017.

La Déclaration établit un certain nombre de propositions qui seront traitées comme prioritaires dans le processus législatif 2017.
L´objectif est de donner un nouvel essor à l’emploi, la croissance et l’investissement ainsi qu’à la dimension sociale de l’UE, y compris au travers de procédures accélérées.
Photo: EU2016
 
     
 

Poste vacant

 
Le bureau de l’OIT à Bruxelles cherche un stagiaire pour intégrer l’équipe pendant une période de cinq mois (1er mars - 31 juillet 2017). Le stage offre d’excellentes opportunités d’apprentissage.
 

Evénement à venir

 
10 janvier 2017- Bruxelles
Afin de sensibiliser les citoyens au problème de la traite des personnes, les Nations Unies et le CESE organisent un événement Ciné-ONU qui aura lieu au Bozar. Le bureau de l’OIT à Bruxelles participera à la discussion qui aura lieu après le visionnement du film « Sold ».
 

Vidéo du mois




Comment l’OIT contribue à promouvoir des emplois décents dans le secteur des soins

 
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2016 Organisation Internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.