Bulletin d'informations - octobre 2015
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
octobre 2015

 

Joyeux anniversaire! Les Nations Unies célèbrent leur 70ème anniversaire
 

Like Bulletin d'informations - octobre 2015 on Facebook
 
   
Le 25 octobre, à l’occasion du 70ème anniversaire des Nations Unies, les agences des Nations Unies basées à  Bruxelles ont mis en place un village informatif sur la Grand-Place de Bruxelles. Cette journée des Nations Unies a permis d’expliquer leur fonctionnement et de mettre en lumière les activités de chacune de leurs agences. De nombreux monuments, y compris la Grand-Place, ont été illuminés en bleu pour marquer cette journée.
 
 
 

Actualités

 
 

Joyeux anniversaire! Les Nations Unies célèbrent leur 70ème anniversaire
 

Le 25 octobre, à l’occasion du 70ème anniversaire des Nations Unies, les agences des Nations Unies basées à Bruxelles ont mis en place un village informatif sur la Grand-Place de Bruxelles. Cette journée des Nations Unies a permis d’expliquer leur fonctionnement et de mettre en lumière les activités de chacune de leurs agences. De nombreux monuments, y compris la Grand-Place - un des points d’intérêts de Bruxelles - ont été illuminés en bleu pour marquer cette journée. Les photos de la journée sont disponibles dès à présent.

Le 23 octobre, Mme Courteille-Mulder, Directrice du Bureau de l’OIT à Bruxelles, a pris part à la cérémonie officielle pour l’anniversaire des Nations Unies en présence du Roi et de la Reine de Belgique. A cette occasion, le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, a lancé la campagne pour l’élection de la Belgique en tant que membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la période 2019-2020.
 
 

Points de vues sur la migration des groupes d’intérêts économiques et sociaux en Europe et en Afrique
 

Le 27 octobre, l’OIT a participé à une réunion organisée par le Comité économique et social européen et les partenaires africains qui a regroupé des intervenants africains et européens autours des questions de la migration légale et de la mobilité. La réunion a rassemblé des représentants à la fois de groupes d’employeurs, de travailleurs et des groupes d’intérêts des deux continents. Ils ont échangé leurs points de vue, notamment sur le prochain Sommet de la Valette qui se tiendra en novembre. 

La Directrice du bureau de l’OIT-Bruxelles Claire Courteille-Mulder a mis en avant que, si elle était bien gérée, la migration pourrait être bénéfique non seulement aux migrants, mais aussi aux pays de départ ainsi que de destination. Elle a également souligné qu’agrémenter ce débat d’une perspective sur le marché de l’emploi devait être une priorité. A cet égard, elle a attiré l’attention sur les compétences de l’OIT, entre autres, en termes de collection de données, d’analyse du marché de l’emploi, d’évaluation de compétences et de développement de formations.

Afin d’éviter les abus, il est essentiel que les flux migratoires prennent place dans un cadre légal respectueux des normes internationales telles que les Conventions No. 97 et No. 143 de l’OIT sur les travailleurs migrants, la Convention No. 189 de l’OIT sur les travailleurs domestiques, ainsi que le nouveau Protocole relatif à la Convention sur le travail forcé (No. 29).

Mme Courteille-Mulder a en outre souligné l’importance de traiter l’instabilité politique et économique des pays de départ, notamment par la création d’opportunités de travail décent. Cette dernière composante est essentielle, quelle que soit la réponse donnée face à la crise migratoire.

Photo: CESE 2015
 
 
 

Stimuler la conformité des lieux de travail dans les chaînes d’approvisionnement
 

Lors d’une conférence sur le rôle des comités économiques et sociaux dans la promotion de la conformité des lieux de travail dans les chaînes mondiales d’approvisionnement, Mme Sandra Polaski, Directrice générale adjointe de l’OIT chargée des politiques, a pointé que bien que les chaînes mondiales d’approvisionnement aient créé des millions d’emplois, il existe encore des défis à surmonter au niveau des conditions de travail dans leurs opérations.

La conférence, tenue à La Haye les 29 et 30 octobre et organisée par le Comité économique et social néerlandais, a rassemblé plus de 100 participants originaires de 30 pays et incluait des syndicats, des organisations patronales, des ONG et des représentants de conseils économiques et sociaux.

Les défis à surmonter en terme de conformité des lieux de travail sont nombreux. L’un d’entre eux est relié à l’économie informelle dans le cadre de laquelle de nombreux travailleurs et d’unités économiques travaillent. Mais même lorsque les relations économiques et de travail sont officialisées, les ressources dont bénéficient les services d’inspection du travail sont souvent insuffisantes, ce qui affaiblit la capacité des autorités publiques à faire respecter les lois et la réglementation.

Les participants à la conférence ont insisté sur l’importance du dialogue social qu’ils présentent comme un moyen d’apporter des changements positifs aux chaines d’approvisionnement mondiales. A cet égard, ils ont souligné que les partenaires sociaux sont les mieux placés pour trouver des incitants qui permettront d’assurer la conformité des lieux de travail avec les conventions collectives, les lois nationales ainsi que les normes internationales du travail. Une Déclaration a été adoptée.

Photo: Maria Fleuchmann - World Bank 2015
 
 
 

Améliorer les performances du marché de l’emploi dans les pays candidats à l’adhésion à l’UE
 

Les 26 et 27 octobre, lors d’un séminaire organisé par la DG Emploi de la Commission européenne sur les Programmes pour l’emploi et les réformes sociales destinés aux pays candidats à l’adhésion à l’UE, Antonio Graziosi, Directeur du bureau de l’OIT pour l’Europe centrale et orientale, a souligné que même par ces temps de contraintes budgétaires, le dialogue social peut notablement améliorer les performances du marché du travail.

Dans les pays de l’Europe de l’Est et du Sud, y compris dans les sept pays candidats à l’adhésion, le dialogue social tripartite fait face à des défis grandissant. Les indicateurs de performance du marché du travail sont loin d’être satisfaisants, en particulier dans les Balkans occidentaux. En effet, l’activité économique y est faible, les taux de chômage y sont élevés, particulièrement chez les jeunes, le travail non déclaré gagne du terrain et les systèmes de sécurité sociale sont menacés par de sérieuses difficultés financières.

Ces dernières années, les discussions tripartites au sein de ces pays se sont concentrées sur le besoin de réformer le marché du travail. Cependant, trouver un consensus reste difficile, en particulier en période de contraintes budgétaires. Face à cette situation, l’OIT soutient ses membres en inventoriant les domaines qui posent problèmes, en fournissant une expertise et en partageant les pratiques exemplaires.

En outre, l’OIT, la Commission européenne et le Conseil de Coopération Régionale des Balkans occidentaux ont uni leurs forces pour mettre en place une « plateforme pour l’Emploi et les Affaires Sociales ». Cette plateforme, dont le lancement est prévu pour bientôt, a pour but de renforcer les capacités institutionnelles des gouvernements mais aussi des organisations patronales et d’employés à mettre en œuvre les réformes du marché du travail.
 
 
 

L’OIT souligne l’impact de l’économie sociale et solidaire sur la création d’emplois décents
 

Le 19 octobre, l’OIT a participé à une conférence organisée par le Centre Tricontinental (CETRI) de Louvain sur « L’économie sociale et solidaire, levier de changement dans le Sud? ».

Plus de 10% des emplois à travers le monde sont pourvus par l’économie sociale et solidaire qui met l'humain au centre de ses opérations. Ce secteur a bien résisté la crise et continue à croître. Les organisations de l’économie sociale et solidaire génèrent des opportunités d’emploi décent, et elles stimulent et renforcent le développement local.

Mme Courteille-Mulder a souligné que l’OIT reconnaît l’impact considérable de l’économie sociale et solidaire sur l’économie. Elle a également mis en avant que l’OIT organise régulièrement des activités de renforcement de capacité à travers le monde qui permettent de partager expérience et expertise. De plus, les mandants de l’OIT ont adopté une Recommandation sur la promotion des coopératives. L’Organisation a, en outre, établi un partenariat international avec des nombreux représentants d’organisations de l’économie sociale et solidaire.

Mme Courteille-Mulder a remarqué que ce secteur, à travers sa contribution directe à la réduction des inégalités et de la pauvreté, est une arme contre l’exclusion et la pauvreté. C’est pourquoi l’économie sociale et solidaire est essentielle pour la mise en oeuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable.
 
 
 

L’intégration rapide des réfugiés dans le marché du travail est cruciale pour leur intégration dans la société
 

Dans un discours adressé au Comité régional européen de l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois, la Directrice du bureau de l’OIT à Bruxelles, Mme Courteille-Mulder, a indiqué que les états membres devraient essayer d’intégrer les réfugiés dans le marché de l’emploi le plus rapidement possible.

La crise migratoire actuelle représente un test pour l’UE. Selon Mme Courteille-Mulder, si cette crise migratoire n’est pas traitée correctement, l’afflux des demandeurs d'asile pourrait accentuer la xénophobie en Europe. Une intégration rapide des réfugiés dans le marché du travail nécessite la création de plus d’emplois en Europe par le biais de politiques macro-économiques adéquates, de réformes du marché de l’emploi qui soient équilibrées ainsi que de ressources supplémentaires pour les services publiques de l’emploi. Elle a conclu en soulignant que si une bonne gestion de la migration nécessite un investissement financier considérable, le coût de l’inaction serait encore plus élevé.
 
     
 

Formation

 
Le catalogue 2016 du Centre international de formation de l’OIT est maintenant disponible

Le catalogue présente tous les cours prévus pour l’année 2016, y compris les nouveaux cours qui se concentrent sur des sujets importants tels que le passage de l’économie informelle à l’économie formelle ainsi que l’Agenda 2030 pour le développement durable. En outre, de nombreux cours existants ont été modifiés afin d’aborder les débats et défis concernant les politiques émergentes et les nouvelles priorités politiques.
 

Evènements à venir

 
18 novembre 2015
Conférence de l’OIT au parlement européen à Bruxelles sur la question de « Refugees’ integration in the EU labour market: seizing the opportunities - tackling the challenges »
 
17 novembre 2015
Conférence du Comité économique et social européen sous Présidence luxembourgeoise de l’UE intitulée « TTIP - What’s in it for the social partners ? »
 
26-27 novembre 2015
Conférence conjointe de la Commission européenne et de l’OIT au Crowne Plaza de Bruxelles sur le thème de « Long-term trends in the world of work and effects on inequalities and middle-income categories »
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2015 Organisation internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez ce mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.