Le Bulletin d'informations mensuel de l'OIT-Bruxelles
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
novembre/décembre 2015

 

Selon l’OIT une rapide intégration des réfugiés dans les marchés du travail européens serait très bénéfique

Like Bulletin d'informations - novembre/décembre 2015 on Facebook
 
   
Le 18 Novembre, l’OIT-Bruxelles a organisé un débat au Parlement européen à propos de l’intégration des réfugiés dans les marchés du travail de l’UE, analysant les opportunités et les défis. Une note d’information a été élaborée. 
 
 
 

Actualités

 
 

Selon l’OIT une rapide intégration des réfugiés dans les marchés du travail européens serait très bénéfique

 
Le 18 Novembre, l’OIT-Bruxelles a organisé un débat au Parlement européen à propos de l’intégration des réfugiés dans les marchés du travail de l’UE, analysant les opportunités et les défis. Une note d’information a été élaborée.

Plus de 100 personnes ont participé à cet événement. Ce dernier comptait parmi ses intervenants des experts de l’OIT, de la Commission européenne, du Parlement européen, de l’Office du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, des partenaires sociaux européens, de la Plate-forme pour la Coopération Internationale sur les Sans-papiers (PICUM) ainsi que du service public d’emploi allemand.

Le premier panel s’est concentré sur la dimension politique de l’intégration, tandis que le second s’est intéressé aux expériences pratiques. Sans sous-estimer les défis, tous les intervenants se sont accordés à souligner l’importance d’une intégration rapide des réfugiés dans le marché de l’emploi.
 
 

L’OIT participe au 65ème anniversaire du Comité économique et social néerlandais

 
Sur invitation du Président du Comité économique et social néerlandais Mme Hamer, le Directeur général de l’OIT a participé au 65ème anniversaire du SER (Conseil économique et social néerlandais). Monsieur Ryder a tenu un discours dans lequel il s’est penché sur la question de l’état du dialogue social ainsi que sur l’initiative de l’OIT sur l’avenir du travail. Mme Bussemaker, Ministre de l’éducation, de la culture et de la science a également partagé ses opinions à cette occasion.

Plus de 100 acteurs de premier plan ont participé à cette conférence, y compris des représentants des principales organisations syndicales et patronales, ainsi que des organisations de jeunes. L’ancien premier ministre des Pays-Bas monsieur Balkenende était également présent. 
 
 

L’OIT et la Commission européenne présentent leur inventaire des mesures du marché du travail durant la période 2008-2013

 
Le 9 décembre, la Commission européenne et l’OIT ont présenté leur « Inventaire des mesures du marché du travail au sein de l’UE – 2008-2013: la crise et au-delà ». Plusieurs auteurs et collaborateurs ayant pris part à l’élaboration du rapport ont discuté de l’impact des réformes du marché du travail adoptées en 2008-2013 afin d’atténuer des effets négatifs de la crise économique. 60 personnes ont participé à la Conférence.

Le rapport montre que les états membres de l’UE ont réagi fortement dans les premières années qui ont suivi la crise financière. En effet, une augmentation importante du nombre de mesures portant sur le marché du travail pour la période 2009-2010 a été relevée. Ces mesures ciblent la réglementation du marché du travail, les salaires, les politiques actives du marché du travail et la négociation collective. Cependant, le rapport pointe également que peu de mesures ont été adoptées afin de soutenir les services publics pour l’emploi.
 
 

La Présidence néerlandaise de l’UE débute avec la promotion de la durabilité dans les chaînes de valeur

 
Le 7 décembre, le Directeur général de l’OIT a participé, avec la Commissaire Cecilia Malmström, à un débat intitulé « Implementing sustainable business through aid and trade » . La conférence s’est tenue à Amsterdam à la veille de la Présidence néerlandaise du Conseil de l’Union européenne. Cet événement a lancé la campagne de la Présidence entrante pour une politique européenne de développement durable.

A cette occasion, Mr Ryder a souligné l’importance de la durabilité des chaînes d’approvisionnement. Il a, à cet égard, mentionné la discussion à venir sur ce sujet lors de la prochaine Conférence internationale du Travail. La Commissaire européenne pour le commerce Cecilia Malmström a pour sa part fait référence à la nouvelle stratégie commerciale et d’investissement de l’UE « Trade for all » qui prend en compte les standards de l’OIT, et témoigne d’une volonté de la part de la Commission européenne de travailler main dans la main avec l’OIT et l’OCDE dans le secteur textile.

Toujours lors de cette conférence, l’Initiative pour le Commerce Durable – un groupe rassemblant des multinationales, des organisations de la société civile, des gouvernements et autres acteurs – a déclaré son engagement à assurer une chaîne d’approvisionnement en matière d’huile de palme qui soit 100 % durable d’ici 2020. Le Danemark, l’Allemagne, le Royaume Uni, la France et les Pays-Bas ont soutenu cette initiative et ont également décidé de la porter au niveau européen. Ces cinq pays sont en outre tombés d’accord pour tendre vers une éradication de la déforestation et ont appuyé la déclaration d’Amsterdam: « Towards Eliminating Deforestation from Agricultural Commodity Chains ».
 
 

Le Directeur général de l’OIT appuie la campagne belge de protection sociale pour tous

 
Le 4 décembre, les plateformes belges des ONG 11.11.11 et CNCD-11.11.11 ont organisé un événement au parlement fédéral afin d’attirer l’attention sur leur campagne « Protection sociale pour tous », qui est à mi-parcours.

Dans son discours aux délégués, monsieur Ryder a souligné que 73% de la population mondiale ne bénéficie pas d’une protection sociale adéquate. « L’écart qui existe actuellement n’est pas acceptable d’un point de vue des droits humains, mais c’est aussi une opportunité manquée sur le plan du développement économique et social », a-t-il indiqué.

Le Directeur général a en outre mis en avant plusieurs initiatives que l’OIT entreprend afin de mettre en place un environnement propice à l’extension de la protection sociale au niveau national. Il a fait référence à la Recommandation (n° 202) sur les socles de protection sociale, à la place accordée à la protection sociale dans le Programme de développement durable pour 2030, et au programme-phare mondial de l’OIT qui cherche à mettre en place des socles de protection sociale pour tous.
 
 

Conférence du HCDH sur les droits des migrants


Le 11 décembre, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme a organisé une conférence sur les droits économiques, sociaux et culturels des migrants. Claire Courteille-Mulder, directrice du bureau de l’OIT à Bruxelles, a participé à un débat sur le droit au travail et le droit à des conditions de travail justes et favorables. La conférence a réuni des représentants des états membres, des organismes de défense des droits de l’homme, des ONG et des institutions de l’UE.

« Nous devrions envisager la migration comme une opportunité. Économiquement, il semble logique d’investir dans le développement des compétences, dans des projets de formations professionnelles/linguistiques pertinents et de s’assurer que les qualifications que possèdent les migrants soient reconnues », a-t-elle partagé. Cela faciliterait l’intégration des migrants dans le marché du travail, et donc leur intégration dans la société. Cette inclusion est également pertinente sur le plan politique car elle permettrait de contrer la xénophobie croissante. Si une telle approche exercera effectivement à court-terme une pression sur les services publics pour l’emploi ainsi que sur d’autres services publics, elle sera très rentable sur le long terme.

Enfin, il est crucial que les migrants puissent bénéficier pleinement du principe de l’égalité de traitement et des chances par rapport aux citoyens européens. A cet égard, Mme Courteille-Mulder s’est référé à des instruments de l’OIT comme les Conventions sur les travailleurs migrants (n° 97 et n° 143) et la Convention n° 189 sur les travailleuses et travailleurs domestiques.
 
 

Les politiques actives du marché du travail sont indispensables, particulièrement en temps de crise

 
Lors d’une audience organisée par la Commission de l’emploi et des affaires sociales du Parlement européen le 3 décembre, Steven Tobin du Département de recherche de l’OIT a présenté les bonnes pratiques des états membres de l’UE en termes de politiques actives du marché du travail.

A une époque où les politiques actives du marché du travail sont nécessaires pour maintenir les demandeurs d’emplois connectés au marché du travail ainsi que pour leur fournir les qualifications nécessaires aux nouveaux types d’emplois, les gouvernements ont tendance à couper drastiquement dans les dépenses afin de rééquilibrer leur budget. Une telle stratégie d’assainissement budgétaire s’est révélée néfaste pour la croissance à long terme car elle réduit les perspectives d’emploi.

« Si elles sont bien conçues, » explique monsieur Tobin « les politiques actives du marché du travail peuvent être fiscalement neutres sur le moyen terme puisqu’elles aident les demandeurs d’emplois à réintégrer le monde du travail et mettent fin à l’érosion des compétences qui mène à une diminution des rendements futurs ».

Il a également souligné que les mesures qui ne remédient qu’aux défis liés à l’offre ne traitent qu’une partie de l’équation. En effet, pour que les marchés de l’emploi génèrent assez d’offres d’emploi, des investissements additionnels sont nécessaires afin de stimuler la demande de main d’oeuvre. D’où l’importance du Plan d’Investissement pour l’UE. 
 
 

La Belgique ratifie la Convention de l’OIT sur la sécurité et la santé dans l’agriculture

 
Le 10 novembre, le gouvernement de la Belgique a déposé l’instrument de ratification de la Convention (No. 184) de 2001 sur la sécurité et la santé dans l’agriculture. La Belgique est le sixième état membre de l’UE à ratifier cet instrument.

L’Ambassadeur de Crombrugghe, Représentant permanent de la Belgique auprès des Nations Unies à Genève, a déclaré qu’ « en ratifiant la Convention No. 184, la Belgique témoignait de son engagement à garantir une protection intégrale des travailleurs agricoles. En effet, la Belgique a déjà ratifié la Convention sur le droit d’association (agriculture), la Convention sur les organisations de travailleurs ruraux, et la Convention sur l’inspection du travail (agriculture). » Il a également souligné la volonté de la Belgique à témoigner de l’importance toute particulière qu’elle attache au système normatif de l’OIT.

A ce jour, la Belgique a ratifié 106 Conventions internationales du travail et 1 Protocole. Ceci place le pays en sixième position, avec les Pays Bas, des états membres qui ont ratifié le plus d’instruments de l’OIT.
 
 

L’OIT et la Commission européenne réaffirment leur partenariat à l’occasion de leur 12ème dialogue de haut niveau

 
Les 30 septembre et 1 octobre 2015, l’OIT et la Commission européenne ont tenu leur 12ème dialogue de haut niveau. Celui-ci a permis de discuter des défis communs et des priorités politiques. Les conclusions du dialogue invitent à une coordination renforcée pour la promotion de la justice sociale, du travail décent et des normes internationales du travail au sein de l’UE, dans les pays tiers ainsi que dans le cadre de l’agenda global.
 
 

COP 21: le Directeur général de l’OIT affirme que les crises du climat et de l’emploi des jeunes sont liées
 

Dans son allocution lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Paris, le Directeur général de l’OIT Guy Ryder a souligné la nécessité de trouver des réponses aux défis liés que constituent l’emploi des jeunes et le changement climatique.

Bien que les jeunes ne soient pas à l’origine de la crise climatique, ils devront malheureusement porter une grosse partie de ce fardeau non seulement aujourd’hui mais aussi à l’avenir si aucune mesure décisive n’est rapidement adoptée. Permettre aux jeunes femmes et aux jeunes hommes de répondre au changement climatique de manière innovante nécessite l’adoption de politiques, plus particulièrement dans les champs de l’éducation, de la formation et du développement de compétences.

« Les jeunes ne resteront pas passifs, simple objets dans la réponse au changement climatique. Ils seront également - et devront être - les architectes de ces solutions », a-t-il ajouté. « Grâce à l’éducation, les compétences techniques et les services d’appui aux entreprises, des millions de jeunes peuvent devenir les pionniers qui guideront la révolution de l’énergie propre, qui transformeront l’agriculture et amèneront des innovations écologiques au secteur industriel », a-t-il conclu. 
 
 

Le Conseil d’Administration de l’OIT tient sa 325ème session


Du 2 au 12 novembre, le Conseil d’Administration a tenu sa 325ème session à Genève. L’ordre du jour comprenait la formalisation de l’économie informelle, la crise globale des réfugiés et ses implications pour le marché du travail et enfin la violation des droits du travail au Qatar, Guatemala, Fiji et Myanmar.

Suite à une plainte concernant le non-respect par le Qatar des Conventions (No.29) sur le travail forcé et (No.81) sur l’inspection du travail, la majorité des membres du Conseil d’Administration ont voté en faveur de l’envoi d’une mission tripartite de haut niveau dans le pays. En mars 2016, le Conseil d’Administration va réétudier le cas du Qatar en prenant compte des conclusions de la mission.

Les décisions prises lors de la 325ème session du Conseil d’Administration sont maintenant disponibles
 
 

Les travailleurs sont plus instruits, mais ne trouvent pas toujours les emplois qui leur conviennent
 

Une nouvelle édition des Indicateurs clés du marché du travail analyse le lien entre éducation et accès au marché du travail. Le report constate que même si le niveau d’éducation de la main-d’œuvre à l’échelle mondiale a amélioré, l’accès aux études supérieures n’aboutit pas à une baisse du chômage au niveau mondial.

Au cours des 15 dernières années, presque tous les pays étudiés ont enregistré une hausse de la proportion de la main-d’œuvre ayant fait des études supérieures. «C’est une évolution positive puisque les travailleurs mieux éduqués ont tendance à bénéficier de revenus plus élevés et de meilleures conditions de travail», déclare Steven Kapsos, chef de l’Unité de production et d’analyse de données au sein du Département de statistique de l’OIT. «Il existe aussi une forte corrélation entre les niveaux d’éducation de la main-d’œuvre et la productivité du travail.»

Cependant, cela ne signifie pas que les travailleurs ayant un niveau d’études supérieur aient automatiquement une meilleure chance de trouver du travail. Il y a un décalage entre les personnes qualifiées et le nombre de postes disponibles correspondant à leurs compétences et, s’il n’est pas corrigé, cet écart risque de freiner la croissance économique et le développement.

Le rapport inclut aussi des données sur la proportion des jeunes qui ne sont pas scolarisés et n’ont ni emploi ni formation (NEET). Les pays où le nombre de NEET a augmenté ces dernières années sont tous des économies à haut revenu qui ont été durement frappées par la crise financière mondiale, comme Chypre, l’Irlande, l’Italie, la Grèce et l’Espagne.
 
     
 

L’équipe de l'OIT-Bruxelles vous souhaite un joyeux Noël et tous ses meilleurs vœux pour une bonne et heureuse année 2016! 

 

Vidéo du mois

 
 
Au lendemain de la révolution de 2011, l’OIT, la Commission européenne et le Ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale de la République Tunisienne ont lancé un projet d’appui au développement socio-économique des zones défavorisées en Tunisie.

 
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2015 Organisation internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.