Bulletin d'informations
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
octobre 2016

 
Réflexions sur l’avenir du travail
Like Bulletin d'informations - octobre 2016 on Facebook
 
   
Dans le cadre de l’initiative du centenaire de l’OIT sur l’Avenir du Travail, le Directeur général, M. Guy Ryder, s’est adressé au parlement italien le 13 octobre. Dans son discours, il a souligné l’importance de la mondialisation comme facteur de changement dans le monde du travail et a mis en garde contre un possible retour de bâton qui mettrait en péril les valeurs de la démocratie. Il a cependant souligné que la mondialisation est avant tout le résultat d’actions et de choix politiques et qu’il appartient aux populations de répondre aux différents défis qu’elle soulève. Nous devons donc refuser le fatalisme et commencer à mener une réflexion profonde sur le monde du travail que nous souhaitons créer. C’est précisément l’objet de la Conférence organisée conjointement par l’OIT et le CESE les 15 et 16 novembre à Bruxelles à laquelle j’espère vous rencontrer pour un débat fructueux.

En vous souhaitant une agréable lecture,
Claire Courteille-Mulder, Directrice du bureau de l’OIT à Bruxelles

Photo: André Durand / AFP
 
 
 

Actualités

 
 

Joyeux anniversaire à l’ONU!


A l’occasion du 71ème anniversaire des Nations Unies, CIFAL Flanders a organisé le 24 octobre la journée de l’ONU au parlement flamand inaugurée par le ministre-président Bourgeois. Le bureau de l’OIT a participé à cet évènement, en soulignant que cette année marque également le 25ème anniversaire de la coopération entre la Flandre et l’OIT.

La séance plénière, en présence de l’ancienne Ambassadrice belge à New York, portait sur le Programme 2030 des Nations Unies pour le Développement durable. Claire Courteille-Mulder, directrice du bureau de Bruxelles a souligné la portée unique de ce programme qui compte 17 Objectives interdépendants et qui se renforcent mutuellement. Il s’agit d’un programme ambitieux visant la transformation de nos modèles économiques, sociaux et environnementaux et qui concerne tous les Etats membres de l’ONU. La mise en place de ce programme soulève des défis importants qui pourront être relevés si nous parvenons à établir les partenariats nécessaires à tous les niveaux. Cette année, pour célébrer l’anniversaire de l’ONU, les représentations onusiennes à Bruxelles ont tenu un stand d’information au Parlement européen sur Objectifs de développement durable. Regardez la nouvelle vidéo!
 
 

L’impact des technologies numériques sur la société et l’emploi


Dans le cadre d’une conférence organisée conjointement par l’Institut d’Egmont et l’association ONU-Belgique, le Directeur-général adjoint de l’OIT, Gilbert Houngbo, a abordé le thème de la digitalisation de l’économie et les leviers permettant de guider cette transformation.

Les changements technologiques et la révolution numérique que nous vivons sont étroitement liés au Programme 2030: ils peuvent être un facteur de croissance économique, de création d’emplois décents et d’aide au changement climatique. Des exemples d’application de ces nouvelles technologies dans les secteurs de l’agriculture, de la santé et du transport montrent qu’elles sont capables de stimuler la croissance, soulager le problème de la faim et réduire considérablement la mortalité, a affirmé M. Houngbo.

A la condition que les acteurs mondiaux, les décideurs politiques, les entreprises ainsi que les organisations de travailleurs et d’employeurs combinent leurs efforts pour pallier aux lacunes actuelles, les solutions technologiques et numériques ont la capacité de créer de nouvelles opportunités économiques d'une valeur de 9 trillions de dollars. Le défi connexe sera de permettra que tout le monde puisse bénéficier de ces changements, a conclu M. Houngbo.
 
 

L’OIT présente son analyse du travail des enfants et du travail forcé en Ouzbékistan


Le 19 octobre, la Commission du commerce international du Parlement européen a invité l’OIT pour présenter les progrès effectués jusqu’à présent en Ouzbékistan concernant l’élimination du travail des enfants et du travail forcé.

Le conseiller spécial auprès du Directeur général de l'OIT, M. Kari Tapiola, a souligné l’importance des mesures prises par le gouvernement ouzbek et les partenaires sociaux. Il a déclaré que le travail forcé n’est plus un sujet tabou dans le pays. D’importantes mesures ont été mises en place pour prévenir le travail des enfants lors de la récolte du coton et des enquêtes menées par l’OIT montrent qu’un nombre considérable de travailleurs agricoles sont désormais recrutés de manière volontaire. Cependant, une certaine minorité est toujours recrutée de manière involontaire, et la vigilance est nécessaire en ce qui concerne le recours au travail des enfants.

M. Tapiola ne prétend pas sous-estimer les défis, mais la situation semble être tout à fait gérable même si du temps sera nécessaire. Cette intervention a eu lieu dans le cadre des discussions concernant l’approbation par le Parlement européen au Protocole à l’Accord de Partenariat et de Coopération entre l’UE et l’Ouzbékistan sur le commerce bilatéral des produits textiles.
 
 

 Le programme Better Work tient ses promesses


Une récente évaluation indépendante du programme Better Work promu par la Société Financière Internationale et l’OIT montre que celui-ci améliore la vie des travailleurs et la performance des entreprises.

Selon le rapport, le programme a fortement contribué à l’amélioration des conditions de travail dans des centaines d’usines de vêtements dans sept pays en développement. L’étude montre que grâce au programme Better Work, les pratiques telles que les longues journées de travail, les rémunérations extrêmement faibles, les menaces de renvoi et le recours abusif aux contrats d’essai ont été abandonnées. De plus, cette étude établit un lien direct entre l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation de la rentabilité des usines.
 
 

Conférence sur le Socle européen de droits sociaux: “Shaping the social heart of Europe”


Le 20 octobre, le groupe des Socialistes et Démocrates a invité l’OIT à une conférence sur le Socle européen de droits sociaux au cours de laquelle Mme Rodrigues, la rapporteur du Parlement européen sur le sujet, a présenté son projet de rapport.

Cette conférence, qui avait pour but d’échanger sur le projet de rapport, était composée de deux parties. La première portait sur l’amélioration du droit du travail et la deuxième sur la gouvernance. L’OIT-Bruxelles a participé à cet évènement en présentant sa contribution: “Un socle social pour approfondir la convergence européenne”.
 
 

Un travail décent pour les travailleurs domestiques


Le 19 octobre, Irene Wintermayr, Collaboratrice de l’OIT-Bruxelles, a participé à une audition publique au Parlement européen portant sur les droits fondamentaux et les droits du travail des travailleurs et travailleuses du secteur de l’aide aux personnes.

Cette audition faisait suite à une résolution récemment adoptée par le Parlement européen sur les Droits des femmes employées de maison, auxiliaires de vie et gardes d'enfants dans l'Union européenne. Mme Wintermayr a présenté la Convention 189 de l’OIT sur les travailleurs domestiques. Plus d’information sur la situation des travailleurs domestiques est disponible ici.
 
 

Un partenariat public-privé parvient à faire face au travail des enfants en Turquie


Le 13 octobre, la Représentation permanente des Pays-Bas auprès de l’UE en collaboration avec l’OIT-Turquie et CAOBISCO, a organisé une table ronde afin de présenter les résultats d’un partenariat public-privé qui a débouché sur un modèle durable de lutte contre le travail des enfants dans le secteur de la noisette.

Un projet visant l’élimination des pires formes du travail des enfants dans la récolte saisonnière des noisettes, financé conjointement par l'association européenne des industries du chocolat, du biscuit et de la confection (CAOBISCO) et le gouvernement des Pays-Bas, a permis d’orienter près de 3.200 familles de travailleurs saisonniers. Ce projet a assisté plus de 3.100 enfants, dont la plupart ne travaillent plus et sont à présent scolarisés.

Le modèle utilisé dans ce projet va au-delà de l’approche traditionnelle en créant un réseau de partenariats publics-privés. Cette approche basée sur la participation active d’une multitude de parties prenantes, notamment les autorités turques, les partenaires sociaux, le secteur privé et les organisations de la société civile a contribué à la mise en place d’une stratégie durable non seulement dans le secteur de la noisette mais plus largement dans le secteur de l’agriculture saisonnière.
 
 

L’UE et l’OIT promeuvent les droits du travail au Myanmar


Le 30 septembre, l’UE, le gouvernement du Myanmar, les Etats-Unis, le Danemark, le Japon et l’OIT ont organisé le deuxième Forum des parties prenantes dans le cadre de leur initiative commune visant à promouvoir les droits fondamentaux au travail et les bonnes pratiques au Myanmar.

Cette initiative a pour objectif de moderniser les lois du travail du pays, d’améliorer la mise en œuvre des normes internationales et d’encourager le dialogue social sur ces questions. Les participants ont favorablement accueilli les progrès en cours, ils ont discuté des priorités et des défis et renouvelé leur soutien à cette initiative.
 
 

L’UE et l’OIT signent un projet pour promouvoir les normes internationales du travail et de l’environnement au Pakistan
 

Le 22 septembre, l’OIT et l’Union Européenne ont signé un accord pour la mise en œuvre d’un projet de six ans intitulé “Les normes internationales du travail et de l’environnement au Pakistan”.

Ce projet, doté de 11.6 million d’euros, sera coordonné par l’OIT et le WWF dans le but de promouvoir le respect des normes internationales du travail et de l’environnement tant dans le secteur public que privé ainsi que dans l’ensemble des organisations Pakistanaises.
 
     
 

Evènements à venir

 
15 novembre 2016 – Bruxelles
Le Directeur Général de l’OIT, Guy Ryder, participera à une conférence de haut niveau dans le cadre de l’évènement “Alliance for Youth” organisé par Nestlé au Parlement européen.
 
15-16 novembre 2016 - Bruxelles
Conférence organisée conjointement par le CESE et l’OIT sur “L’avenir du travail comme nous le voulons” au Comité Economique et Social Européen.
 
6 décembre 2016 – Bruxelles
L’OIT et la Commission européenne organisent une conférence intitulée “Clauses sociales dans les accords commerciaux: élaboration, mise en œuvre et participation des parties prenantes” au Comité économique et social européen. La conférence abordera les principales conclusions de deux rapports produits par l’OIT sur ce sujet.
 

Formation

 
L’Académie sur les migrations de main-d’œuvre5-9 Décembre 2016
L’Académie sur les migrations de main-d’œuvre, organisée par le Centre international de formation de l'OIT, est un cours personnalisé réunissant les acteurs clefs afin d’échanger connaissances et bonnes pratiques. Ce cours porte sur les thématiques transversales de la migration de main d’œuvre, telles que la protection des travailleurs migrants, la gouvernance des migrations et le développement durable. Pour plus d’informations et vous enregistrer, veuillez visiter le site de l’Académie.
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2016 Organisation Internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.