Bulletin d'informations
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
janvier 2017

 
Faire la différence
Like OIT-Bruxelles Bulletin d'informations, janvier 2017 on Facebook
 
   
Presque neuf ans après le début d’une récession économique mondiale provoquée par des taux de défaut devenus insoutenables sur le marché hypothécaire des Etats-Unis, la reprise dans l’UE demeure fragile et les marchés de l’emploi perturbés. Selon un récent rapport de l’OIT, le chômage de longue durée continue à augmenter en Europe, malgré une légère baisse du nombre de sans-emploi. Au deuxième trimestre de 2016, pratiquement la moitié des demandeurs d’emploi, l’étaient depuis plus d’un an. Dans le but de remettre l’Europe sur la bonne voie et de stimuler un processus de convergence sociale entre, et au sein même, des Etats membres, le Président Juncker souhaite la création d’un Socle européen des droits sociaux. L’OIT a salué cette proposition pour laquelle les normes internationales du travail devraient être un point de référence.

Cependant, même si la crise de 2008 n’avait pas eu lieu, l’ampleur des changements affectant le monde du travail aurait exigé une révision des politiques sociales et d’emploi. C’est dans ce contexte que l’OIT a lancé son initiative mondiale sur l’Avenir du Travail dont l’objectif est d’engager les partenaires sociaux et les décideurs politiques dans un débat sur le monde du travail que nous souhaitons créer. Les premières discussions mettent en évidence un défi majeur qui consiste à assurer que les pratiques en cours, et celles qui seront mises en place demain, renforcent l’emploi décent, la cohésion sociale et l’éradication de la pauvreté. Les discussions se poursuivent et il reste beaucoup à faire…

Je vous souhaite une excellente lecture,

Claire Courteille, Directrice du bureau de l’OIT à Bruxelles


Photo: Banque Mondiale
 
 
 

Actualités

 
 

Conférence sur le Socle européen des droits sociaux: « Les normes internationales du travail doivent être un point de référence », souligne le Directeur Général de l’OIT


Lors d’une conférence de haut niveau tenue à Bruxelles le 23 janvier, le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, a salué l’initiative de la Commission européenne visant à bâtir un Socle européen des droits sociaux.

S’adressant à plus de 600 personnes, y compris des représentants des Etats membres, des partenaires sociaux, d’organisations de la société civile ainsi que des représentants des institutions européennes, M. Ryder a souligné que « le Socle européen devrait être crédible et concret et pourrait contribuer à redresser le déséquilibre entre les dimensions économique et sociale au sein de la gouvernance européenne ». 

Le Directeur général a par ailleurs souligné que les normes internationales du travail devraient servir de point de référence dans la construction d’un socle dont l’objectif est de renforcer les droits existants, améliorer les normes sociales et parvenir à stimuler une convergence sociale à la hausse. Dans un contexte marqué par de rapides changements dans le monde du travail, les conséquences sociales de la crise financière et des divergences socio-économiques croissantes au sein de l’UE, il a insisté sur l’importance de fournir des solutions réalistes aux défis auxquels les citoyens européens font face dans leur vie quotidienne. M. Ryder a terminé son discours en affirmant que « Le Socle ainsi que l’initiative du Président Juncker prônant ‘Un nouveau départ pour le dialogue social’ peuvent renforcer la dimension sociale au sein de l’UE » .

Photo: EU 2017
 
 

3,4 millions de demandeurs d’emploi supplémentaires en 2017


Selon un rapport récemment publié par l’OIT, le taux de chômage mondial devrait légèrement augmenter en 2017 et 2018, le rythme de croissance de la population active dépassant celui des créations d’emploi.

Le taux de chômage mondial devrait augmenter de 5,7 à 5,8% en 2017, représentant une hausse de 3,4 millions du nombre de sans-emploi. Le nombre de chômeurs dans le monde devrait atteindre un peu plus de 201 millions en 2017, avec une hausse supplémentaire attendue pour 2018 de 2,7 millions, le rythme de croissance de la population active étant supérieur à celui des créations d’emploi.

Dans les pays développés, le taux de chômage devrait baisser en 2017 à 6,2%, mais le rythme d’amélioration s’essouffle et des signes de chômage structurel se font sentir. En Europe comme en Amérique du Nord, le chômage de longue durée demeure obstinément élevé par rapport aux années antérieures à la crise et, dans le cas de l’Europe, il continue de grimper en dépit d’une réduction des taux de chômage. 

Dans l’UE-28, la part des personnes au chômage depuis plus de douze mois a atteint 47,8% au deuxième trimestre de 2016, contre 44,5% à la même période en 2012. En outre, au cours de la même période, plus de deux tiers des chômeurs de longue durée, soit 6 millions de personnes, étaient au chômage depuis plus de deux ans. 
 
 

L’OIT et la Commission européenne réaffirment leur partenariat lors du 13ème dialogue de haut niveau


L’OIT et la Commission européenne (EC) ont tenu leur treizième réunion annuelle de haut niveau à Genève les 18 et 19 janvier. Cette rencontre a été co-présidée par la Directrice générale adjointe pour les politiques, Deborah Greenfield, et par le Directeur Général de la DG pour l’Emploi, les Affaires Sociales et l’inclusion de la Commission européenne, Michel Servoz.

Les discussions ont porté sur les développements récents en matière de politiques publiques et sur les activités communes au profit de l’emploi décent au sein et à l’extérieur de l’UE. Les participants ont également abordé les principaux domaines de coopération pour l’année à venir y compris ceux portant sur l’initiative de l’ OIT sur l’Avenir du Travail, le Socle européen des droits sociaux, l’Agenda 2030 pour le développement durable, la protection sociale, la migration des travailleurs, les questions maritimes, le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement et les normes internationales du travail.
 
 

Tisser des partenariats avec les entreprises afin de combattre le travail forcé dans les chaînes d’approvisionnement


Le 26 janvier, CSR Europe et Electronic Industry Citizenship Coalition ont organisé une conférence de sensibilisation à laquelle Houtan Homayounpour, spécialiste de l’OIT sur le travail forcé, a contribué en intervenant dans le panel ‘Comment mettre fin au travail forcé dans les chaînes de d’approvisionnement?’.

Alors qu’environ 21 millions de personnes en sont victimes, l’OIT note un changement positif dans les discussions portant sur le travail forcé, ce qui facilite le dialogue entre les parties prenantes. La coordination des actions dans ce domaine est urgente et l’OIT s’est engagée à mettre en place une Alliance pour la réalisation de l’Objectif de développement durable No 8.7 , dont le but est l’éradication du travail forcé, de l’esclavage moderne, de la traite des êtres humains et du travail des enfants. L’OIT va également établir une coalition d’entreprises qui contribuera directement à l’Alliance 8.7.

Alors que les pratiques de recrutement sont souvent identifiées comme un élément porteur de risque de propagation du travail forcé, M. Homayounpour a fait référence aux Principes généraux et lignes directrices concernant le recrutement éthique, un instrument récemment adopté par l’OIT à l’usage des gouvernements, recruteurs et partenaires sociaux. 
 
 

Développer les compétences au Bangladesh


La Commission européenne et l’OIT se sont mises d’accord sur une action conjointe visant à promouvoir l’émancipation des travailleurs du Bangladesh au travers de l’éducation et de la formation technique et professionnelle (TVET). Environ quatre millions de personnes devraient bénéficier de ce projet, contribuant ainsi à une croissance économique inclusive. 

Au cours des quatre prochaines années, les partenaires travailleront avec les institutions de formation professionnelle et les entreprises afin d’élaborer un ensemble de réformes, se concentrant sur la qualité et la pertinence de l’enseignement et de la formation ainsi que sur l’orientation professionnelle et les opérations de placements. Une attention particulière sera portée à l’employabilité des femmes et des travailleurs migrants ainsi qu’au développement des compétences liées aux emplois verts dans le but de mettre en place une transition juste, vers une économie plus durable.
 
 

La Commission européenne lance une nouvelle initiative pour améliorer la santé et la sécurité des travailleurs


La Commission européenne a lancé une nouvelle initiative visant à améliorer la santé et la sécurité des travailleurs. Selon les estimations, environ 160.000 Européens meurent chaque année de maladies liées à leur travail. 

La Commission européenne va définir les valeurs limites d'exposition ainsi que d’autres mesures pertinentes concernant sept nouveaux agents chimiques cancérigènes. De plus, elle va davantage soutenir les entreprises afin qu’elles s’acquittent de leurs obligations relatives aux règles de santé et de sécurité. Une révision et mise à jour des règlementations sont également prévues dans les deux prochaines années en coopération avec les Etats membres et les partenaires sociaux. Le réexamen de la législation de l'Union en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail s'inscrit dans le cadre des travaux actuellement menés par la Commission sur la mise en place d'un Socle européen des droits sociaux, visant à adapter la législation de l'Union à l'évolution du travail et de la société.
 
     
 

Rapport de séminaire

 
Dialogue social pour le développement
Au mois de novembre 2016, le Réseau syndical de coopération au développement et l’OIT ont organisé conjointement un séminaire dans le but d’analyser le rôle du dialogue social dans le développement. Consultez le rapport complet du séminaire ici.
 

Evènements à venir

 
7 février 2017 - Bruxelles
L’OIT participera à une conférence organisée au Parlement européen sur l’Avenir du travail qui traitera des conséquences de l’incertitude politique et technologique.
 
23-24 février 2017 - Bruxelles
Conférence sur “Les inégalités et le monde du travail: quel est l’apport des relations industrielles et du dialogue social?”. Au cours de cette conférence, le nouveau rapport de l’OIT, soutenu par la Commission européenne, sera présenté.
 

Vidéo du mois




Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2017
La déconnexion entre la croissance et l'emploi

 
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2017 Organisation Internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.