Le Bulletin d'informations mensuel de l'OIT-Bruxelles
  Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne
et les pays du Benelux

Bulletin d'informations
mai 2016

 

Les députés européens marquent leur soutien à la campagne de l’OIT en faveur de l’élimination de l’esclavage moderne

Like OIT-Bruxelles - Bulletin d'informations on Facebook
 
   
Des députés européens de 18 Etats Membres de l’Union et appartenant à différents groupes politiques ont marqué leur soutien à la campagne « 50 for Freedom », dont le but est l’éradication de l’esclavage moderne.
 
 
 

Actualités

 
 

Les députés européens marquent leur soutien à la campagne de l’OIT en faveur de l’élimination de l’esclavage moderne

 
Des députés européens de 18 Etats Membres de l’Union et appartenant à différents groupes politiques ont marqué leur soutien à la campagne « 50 for Freedom », dont le but est l’éradication de l’esclavage moderne.

La campagne, lancée au Parlement européen le 24 mai, en présence des présidents des Commissions affaires intérieures et emploi, demande aux gouvernements de ratifier le Protocole de l’OIT sur le travail forcé, un instrument juridique important dans la lutte contre l’esclavage moderne. Le Conseil de l’UE, sur avis conforme du Parlement européen, a invité les Etats Membres à ratifier ce Protocole, avant la fin 2016, ce que, à ce jour, seul le Royaume-Uni a fait.

Le député britannique, Claude Moraes, président de la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures, était le premier à apposer sa signature sur le tableau prévu à cet effet, suivi du député allemand Thomas Händel, président de la Commission de l’emploi et des affaires sociales. 

Dans le cadre de cette campagne, des photos prises par des victimes de la traite des êtres humains ont été exposées, permettant de visualiser leurs expériences, espoirs et rêves.
 
 

Sans travail décent, l’éradication de la pauvreté, objectif premier du Programme 2030 pour le développement durable, est en danger

 
Selon le nouveau rapport de l’OIT Emploi et questions sociales dans le monde 2016 - Transformer l’emploi pour en finir avec la pauvreté, le rythme de la réduction de la pauvreté est menacé par le manque d’emplois décents. Dans les pays émergents et en développement, la pauvreté a baissé de manière importante au cours des deux dernières décennies. Néanmoins, la pauvreté a progressé dans la plupart des pays développés, y compris dans l’Union européenne.

Le rapport constate que les avancées réalisées en matière de réduction de la pauvreté au cours des deux dernières décennies ont été inégales, surtout dans les pays développés où l’on a observé une progression, affectant également les travailleurs. L’incidence de la pauvreté relative a augmenté dans l’UE passant de 16.5% avant la crise à 17.2% en 2014.

Selon l’étude, sans travail décent, l’Objectif de développement durable qui vise à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde d’ici à 2030, ne pourra être atteint. Pour éradiquer la pauvreté extrême et modérée d’ici à 2030, il est nécessaire d’assurer que la population active puisse subvenir à ses propres besoins grâce à des emplois de qualité. Le rapport élabore une série de recommandations afin de relever les défis structurels, créer des emplois de qualité et réduire la pauvreté.

Photo: Metin Aktas / Anadolu Agency 2016
 
 

Le CESE adopte un Avis sur le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales


Le Comité économique et social européen (CESE) a adopté un Avis d’initiative sur le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales. Le CESE recommande l’adoption par la Commission européenne d’une stratégie globale et ambitieuse afin de promouvoir, dans l’ensemble de ses politiques - aussi bien internes qu’externes -, le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le Comité recommande également que les délégués à la 105e session de la Conférence internationale du travail (CIT) étudient les possibilités afin que l’OIT puisse jouer un rôle actif dans la promotion du travail décent tout au long des chaînes d’approvisionnement mondiales, ainsi que l’élaboration d’instruments qui pourraient améliorer les conditions de travail.

Cet Avis qui constitue une contribution significative de la société civile européenne à la Discussion générale sur ce sujet qui se déroulera lors de la CIT, illustre bien l’importance de la coopération entre les deux organisations.
 
 

Conférence du CESE “Les Objectifs de développement durable sont l'affaire de l'Europe”


Le 30 mai, l’OIT-Bruxelles a participé à cette conférence de haut niveau, organisée à l’initiative de la Présidence néerlandaise de l’UE. Dans son allocution d’ouverture, Frans Timmermans, le Premier vice-président de la Commission européenne, a souligné l’importance de mobiliser l’idéalisme des jeunes autour du Programme pour 2030, qui constitue une plateforme idéale pour réaliser les changements nécessaires en Europe et dans le monde.

Au cours de la conférence, les délégués ont discuté de la contribution indispensable des entreprises à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Représenté par plusieurs chefs d’entreprise, le monde des affaires a exprimé son engagement à cet égard. “Entreprendre de façon durable ne signifie pas perdre en compétitivité, trop d’entreprises ont une vision à court-terme,” a remarqué monsieur Paul Polman, le Directeur Général d’Unilever.

Cette conférence contribue aux travaux préparatoires de la Commission européenne dans le cadre de la mise en oeuvre des ODD, ainsi bien au sein de l’UE que dans ses relations extérieures.

Photo: CESE 2016
 
 

Le travail décent et le Programme de développement pour 2030


Le 25 mai, Audrey Le Guével, collaboratrice de l’OIT-Bruxelles, a présidé un débat sur la création de partenariats multi-acteurs en faveur de l’emploi des jeunes. Ce débat était organisé par le Groupe de la Banque mondiale et l’alliance « Des solutions pour l’emploi des jeunes ».

Aujourd’hui, deux jeunes sur cinq en âge de travailler sont au chômage ou occupent des emplois mal rémunérés ne leur permettant pas d’échapper à la pauvreté. L’adoption d’une approche multi-acteurs est cruciale afin de réduire les taux inacceptables de chômage et de sous-emploi des jeunes dans l’UE et dans le monde. L’OIT est un des fondateurs de l’alliance Des solutions pour l’emploi des jeunes, qui a pour but de contribuer aux réponses politiques et programmatiques en faveur de l’emploi des jeunes. En février, le directeur général de l’OIT, monsieur Ryder, a lancé l’Initiative mondiale pour l’emploi décent des jeunes, un partenariat mené par l’ONU et visant à améliorer les perspectives économiques des jeunes arrivant sur le marché du travail.

Les travaux de ces différents partenariats seront indispensables à la réalisation de l’Objectif de développement durable n. 8 - consistant à promouvoir une croissance économique partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous – ainsi que des objectifs spécifiques relatifs à l’emploi des jeunes.
 
 
 

La nouvelle plateforme européenne de lutte contre le travail non déclaré a été lancée


Le 27 mai, Maria Luz Vega du Bureau de l’OIT pour l’Europe a participé à la première réunion de la plateforme européenne sur le travail non déclaré.

Suite à l’accord entre les institutions de l’UE sous la Présidence luxembourgeoise, la plateforme européenne sur le travail non déclaré a été lancée le 27 mai.

Présidée par la Commission, la plateforme est composée des autorités compétentes de tous les États membres et des représentants des partenaires sociaux au niveau européen. Elle étudiera les moyens de limiter le travail non déclaré dans l’UE en encourageant la coopération entre les autorités nationales pertinentes et entre les états membres de l’Union. L’OIT est un observateur de la Plateforme.

Photo: Commission européenne 2016
 
     
 

Poste vacant

 
Le Bureau de l’OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux cherche un stagiaire pour une période de six mois. Le stage commencera le 1er septembre 2016 et se terminera le 28 février 2017. Ce stage offre la possibilité de participer directement aux travaux du Bureau. Les candidats intéressés sont invités à envoyer leur cv et une lettre de motivation avant le 19 juin.
 

Evènements à venir

 
15 juin 2016 - Bruxelles
La Commission européenne et l’OIT organisent un débat sur la Lutte contre le travail forcé et le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement lors des Journées européennes du développement.
 
27 - 29 juin 2016 - Bruxelles
Le directeur général de l’OIT Guy Ryder participe à la conférence “Façonner le nouveau monde du travail. Les impacts de la digitalisation et de la robotisation”, organisée par la Confédération européenne des syndicats (CES) et l’Institut syndical européen (ETUI).
 
30 juin 2016 - Bruxelles
Présentation des résultats du Programme d’action global de l’OIT sur les travailleurs domestiques migrants et leurs familles, et le Rapport mondial sur les travailleurs domestiques migrants lors d’un Infopoint organisé par l’OIT et la Direction Générale de la Coopération Internationale et Développement de la Commission européenne.
 
 
Organisation Internationale du Travail
Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux
Rue Aimé Smekens 40  |  B-1030 BRUXELLES  |  BELGIQUE
Tél. : + 32 (0)2 736 59 42  |  Fax : + 32 (0)2 735 48 25
E-mail : brussels(at)ilo.org  |  www.ilo.org/brussels
© 1996-2016 Organisation internationale du Travail (OIT)
Fb  Tw  Yt  Rss
Vous recevez cet e-mail parce que vous avez montré un intérêt pour les activités de l’OIT-Bruxelles. Vous recevrez notre bulletin d'informations mensuel et nos flashes d’informations périodiques. Nous espérons que vous trouverez ces informations utiles. Si vous souhaitez vous désabonner, merci de bien vouloir cliquer sur ce lien.