Copy
Je m'inscris Je me désinscris
Vendredi 4 juin 2021

Chères toutes et chers tous,

Pour nous permettre de continuer à vous proposer, chaque jour, toute l'actualité de l'écologie, nous avons besoin de vous ! 

N'hésitez pas à faire un don déductible d'impôts de quelques euros par mois sur OKPal.
 

Briser la glace, c'est bien, mais quand le courant passera trop bien à cause du bouleversement du climat, ce sera l'heure de se dire chalut.

Les points de bascule climatiques pourraient s'enchaîner en cascade

C'est (très) chaud. Calottes glaciaires, courants marins, Amazonie... certaines parties du système climatique sont proches d'un « point de bascule » et pourraient rapidement entraîner des bouleversements dans un effet domino.

Le réchauffement ne sera pas un long fleuve tranquille vers quelques degrés de plus. Au-delà d'un certain point, plusieurs systèmes, trop altérés, risquent de se dérégler irrémédiablement et de basculer vers un état instable. Par exemple : passée une certaine température, la fonte du permafrost en Sibérie deviendra irréversible, libérant d'immenses quantités de CO2 et de méthane dans l'atmosphère. Ces gaz à effet de serre entraîneront à leur tour une élévation des températures.

Or, dans une étude publiée jeudi dans la revue Earth system dynamics, des scientifiques mettent en lumière un phénomène peu étudié jusqu'alors : puisqu'ils sont tous reliés, le basculement d'un système pourrait accélérer celui de nombreux autres. Pour s'en convaincre, les chercheur·euse·s ont testé quelque trois millions de scénarios à l'aide de puissants ordinateurs. Elles et ils ont limité leurs simulations aux interactions possibles de quatre systèmes : les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique ouest, la forêt amazonienne et la circulation méridienne de retournement atlantique (AMOC), l'un des moteurs du courant marin Gulf stream.

En raison de la déforestation et du bouleversement du climat, l'Amazonie brésilienne émet désormais plus de CO2 qu'elle n'en absorbe (Vert) © Nasa

Un enchaînement parmi d'autres : la fonte de la calotte du Groenland, faite d'eau douce, dessale l'eau de mer et affaiblit l'AMOC (lire notre article à ce sujet). Or celui-ci fait circuler la chaleur à travers l'océan Atlantique et régule les températures mondiales. L'affaiblissement de l'AMOC entraîne davantage d'eau chaude vers le pôle sud, et participe à la fonte de l'Antarctique. Le phénomène pourrait également modifier les précipitations au-dessus de l'Amazonie, accélérant sa transformation en savane.

L'état des connaissances et les capacités de calcul des ordinateurs sont encore trop limitées pour prédire avec certitude ce qu'il en sera réellement. Mais même en contenant le réchauffement à moins de 2°C d'ici 2100, soit l'un des objectifs de l'accord de Paris, l'emballement en cascade de ces systèmes pourrait se produire.

• Mercredi, le fonds activiste Engine No.1 a réussi à faire entrer un troisième élu au conseil d'administration d'ExxonMobil (sur 12), contre l'avis de la direction. Comme Vert l'avait raconté, le fonds a reçu le soutien d'autres investisseurs, dont le géant BlackRock, pour faire élire ses membres afin d'orienter le groupe pétrolier vers les énergies renouvelables. ExxonMobil est l'une des dernières majors du pétrole à n'avoir pas entamé cette transition, ce que commencent à craindre ses actionnaires. - Reuters (anglais)

• Jeudi, au troisième jour du procès des opposants au projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse), le procureur a requis une peine de douze mois de prison ferme contre l’un d'entre eux, déjà condamné à plusieurs reprises par le passé. Dix à dix-huit mois avec sursis ont été requis pour les six autres prévenus. Le procureur a considéré « établis les faits de complicité de détention d’engins incendiaires en bande organisée et d’association de malfaiteurs », lors d’une manifestation non déclarée, le 15 août 2017. Le jugement sera rendu le 21 septembre. - Libération

Petit pêcheur, grand appétit

Cessez ce chalut ! Avec Petit pêcheur, grand appétit, métaphore-filet de la surpêche industrielle, Suzy Vergez offre un superbe conte sur la sobriété à destination des enfants.

Petit pêcheur est le plus heureux des pêcheurs. Car « personne ne peut être plus heureux que celui qui jardine avec sa femme, fait la sieste avec ses enfants et pêche avec ses amis ». Un poisson pour chacun suffit. Un jour, il ramasse une bouteille en verre et libère le roi des crabes qui y était enfermé. Pour le remercier, celui-ci lui promet d'exaucer le souhait de son choix. Pressé par ses enfants, petit pêcheur forme le vœu de remonter cent poissons à chaque prise. Une fois exaucé, il devient gourmand. Petit pêcheur achète chalutier et grand filet, commence à vendre son poisson sur les marchés, construit une usine et pêche, pêche, jusqu'à ce que la mer se transforme en désert. Petit pêcheur et sa famille sont alors contraints de quitter leur île et cherchent une solution à ce cauchemar. C'est un peuple inconnu qui la leur donne : il va falloir « jardiner » la mer.

Avec ses tampons fait-main, ses pinceaux et ses couleurs, Suzy Vergez nous embarque dans le monde merveilleux de l'appétit détraqué des humains. Si le propos de ce conte déborde largement les océans, il permet d'entrevoir le bonheur de la sobriété. Un objet beau et délicat, idéal pour aborder la question de l'épuisement des ressources naturelles et les solutions pour prendre soin du vivant. A lire avec nos tout-petits à partir de quatre ans.

Petit pêcheur, grand appétit, Suzy Vergez, Rue du monde, mai 2021, 48p, 17€.

Une chronique signée Juliette Quef
Le vendredi, chez Vert, c'est le jour du Do it yourself (faites-le vous-même) ! Aujourd'hui, on reprend les bases avec cette recette de lessive maison au savon de Marseille peu chère et simplissime à réaliser.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'afficher en plein écran et l'enregistrer d'un coup de clic droit © Vert

Choisissez de préférence le vrai savon de Marseille, le bon gros cube vert. Selon le savon que vous avez choisi, il est possible que votre mixture ait un aspect gélatineux. Aucun problème: utilisez un fouet ou un mixeur pour rendre la lessive plus liquide. Vous devrez secouer la bouteille ou le bidon pour remélanger le produit avant d'en mettre dans votre machine. 

Black trail, le sale business de l'industrie du transport maritime

Navires méchants. On a tendance à l'oublier, mais la plupart des objets que nous achetons ont fait le tour du monde à bord de gigantesques porte-conteneurs. Pour le plaisir, quelques dizaines de millions de touristes choisissent, eux, d'habiter d'immenses paquebots de croisière. Or, ces géants des mers émettent chaque année près de 3% du CO2 mondial et 15% des oxydes d'azote. Des chiffres voués à augmenter au cours des prochaines années.

Malgré son impact délétère sur le climat et la santé, le secteur maritime est très peu régulé et continue d'utiliser du fuel lourd -le plus sale de tous – sans payer de taxes sur ce carburant. Cette puissante industrie peut notamment compter sur de nombreux soutiens politiques, jusqu'au gouvernement grec. C'est la sombre histoire que raconte Black trail (« Trace noire »), un documentaire réalisé par le réseau de journalistes d'investigation Europe investigative collaborations, disponible en accès libre sur le site de Mediapart.

NB : Ce film est en anglais, n'oubliez pas d'activer les sous-titres (« cc »).

© EIC

Afin de continuer à vous proposer un contenu de qualité, Vert a besoin de votre soutien !
 
Si ce que vous lisez vous plaît, faites un don (déductible d'impôt) de quelques euros par mois sur OKPal.
La conservation d'emails produit du CO2, n'hésitez pas à supprimer vos anciens numéros.
Cliquez ici pour retrouver les éditions passées.

Vous recevez trop de mails ? Vous voulez changer de rythme ? 
Je gère mes abonnements

Les mentions légales sont disponibles sur le site de Vert.