Copy
Je m'inscris Je me désinscris
Lundi 11 janvier 2021

Chères toutes, chers tous,

Vert, qui n'est financé ni par la publicité, ni par une quelconque fondation Total, ne vit que du soutien de ses lectrices et lecteurs

Si ce que vous lisez vous plaît, n'hésitez pas à faire un don déductible d'impôts, en une fois ou tous les mois, sur OKPal.

Pendant que le climat se réchauffe de 1, 2, ou 3 degrés, le gouvernement préfère jouer à 1, 2, 3 soleil. 

2020 est l'année la plus chaude jamais mesurée sur Terre, d'après Copernicus

C'est (méga) chaud. L'année 2020 est la plus torride jamais mesurée en France, en Europe et sur Terre, d'après Copernicus. 

Ainsi, 2020 rejoint 2016 sur la plus haute marche du podium, comme le révèle le programme européen de surveillance de la planète dans son dernier bulletin. Mais il existe une différence notable entre les deux années : en 2016, les températures avaient été « dopées » par El Niño – un phénomène météorologique qui survient de manière irrégulière, expliqué ici par Météo-France. Rien de tel en 2020 pour expliquer l'envol du mercure. 

Incendies-record en Australie ou au Brésil, canicules en Sibérie, sécheresses en France et ailleurs ; cette année a été marquée par une multiplication de phénomènes hors-norme. Les températures à la surface du globe se sont élevées à 1,25°C au-dessus de la moyenne de l'ère préindustrielle (années 1850).

Ecart entre la température moyenne de 2020 et celle de la période de 1981-2010. © Copernicus

L'Europe a particulièrement souffert de la chaleur, puisque la température y a atteint 2,2°C de plus qu'au milieu du 19è siècle. En France, comme Vert l'avait raconté, le précédent record de 2014 a également été battu. L'objectif affiché par les pays signataires de l'Accord de Paris, visant à contenir la hausse des températures à moins de 1,5°C, paraît désormais parfaitement illusoire.

Jeudi 14 janvier, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) doit présenter un bilan plus détaillé encore, qui permettra peut-être de départager 2016 et 2020.

• Le One planet summit s’ouvre aujourd’hui. Organisé par l’Elysée, cet événement international en ligne rassemble de nombreux•ses chef•fe•s d’Etats et de gouvernements autour de la protection du vivant. Celui-ci doit « contribuer à créer les conditions d’un accord ambitieux » lors de la future conférence (COP15) sur la biodiversité qui se tiendra à Kunming, en Chine, au mois d’octobre prochain. - Libération

• Georges Pernoud, inlassable présentateur de Thalassa (1 704 numéros), est mort « des suites d'une longue maladie », a indiqué sa famille, lundi. « Pendant quarante ans d’émission, Georges Pernoud a beaucoup contribué à la prise de conscience écologique. Par la mer, il a révélé à des millions d’entre nous que nous sommes des terriens », a salué le maire de Grenoble Eric Piolle sur Twitter. - AFP 

Un projet de loi climat qui fait (mal) semblant

On ne s'attendait à rien et on est quand même déçu•e•s. Finalisé vendredi par le gouvernement, le futur projet de loi climat fait largement semblant de reprendre les propositions de la Convention citoyenne

L'exécutif a enfin rendu sa copie : le projet de loi censé traduire une large part des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat (CCC) a été transmis, vendredi, aux instances consultatives. Comme les associations écologistes et les « citoyen•ne•s » s'y attendaient, ce « projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets [sic] » (le texte) ne constitue qu'une pâle copie de l'ambitieux corpus, fruit de longs mois de labeur, présenté six mois plus tôt. 

Fin octobre, les membres de la Convention citoyenne pour le climat avaient présenté leurs propositions au premier ministre à Matignon © Jean Castex (Twitter)

Par exemple, le texte met de côté la proposition de la CCC d'une obligation de rénovation globale des logements d'ici 2024. Les vols intérieurs dont le trajet est réalisable en moins de 2h30 de train seront supprimés - et non en moins de 4 heures, comme le demandaient les 150. L'éco-contribution sur les billets d'avion ne sera pas augmentée. La construction de nouveaux centres commerciaux entraînant une artificialisation des sols sera interdite, mais une dérogation sera possible pour les projets d'une surface de moins de 10 000 mètres carrés – soit presque tous. 

Le chèque alimentaire qui devait permettre aux plus modestes d'avoir accès à une nourriture locale et bio ne figure pas dans ce texte. Pas plus que l'obligation de proposer des menus végétariens dans les cantines, le moratoire sur les projets miniers en Guyane, ou l'interdiction de la publicité pour les produits les plus polluants (sauf pour les énergies fossiles). Le texte présenté vendredi ne comporte pas de mention sur la création d'un « délit d'écocide », censé réprimer les atteintes portées à l'environnement. Ce qui doit être ajouté dans une nouvelle version, d'après les Echos

Le texte doit être présenté en conseil des ministres le 10 février, avant d'arriver au Parlement en mars. Plus d'informations dans Actu-environnement (abonnés).

Des actionnaires de HSBC réclament moins de finance fossile

Viva la resolución ! Des actionnaires de HSBC veulent contraindre la puissante banque à réduire son soutien aux énergies fossiles

HSBC est la deuxième banque européenne qui a le plus largement financé les producteurs d'énergies fossiles (au moins 71 milliards d'euros) depuis 2016, comme le détaillait un rapport du Rainforest action network dont Vert s'était fait l'écho

Cette année, 15 fonds de pension et d'investissement veulent que la banque britannique réduise les prêts accordés à ses clients qui baignent dans les fossiles et ce, dans une temporalité compatible avec les objectifs de l'accord de Paris, rapporte le Guardian (en anglais). Une résolution, également soutenue par 117 actionnaires individuels et coordonnée par l'ONG ShareAction, devrait être présentée à la prochaine assemblée générale annuelle de HSBC, en avril. Celle-ci devra recueillir 75% des voix pour devenir contraignante. 

En octobre 2020, HSBC a promis d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 – c'est-à-dire qu'à cette date, elle ne devra plus émettre davantage de CO2 que ce qu'elle ne peut compenser. Mais la banque s'est refusée à annoncer la fin de ses contrats fossiles. La neutralité carbone sans cesser de financer les hydrocarbures ; une ambition « pas crédible », selon Jeanne Martin, chargée de campagne de ShareAction interrogée par le Guardian. 

Soutenue par l'ONG, une résolution similaire avait été présentée à l'assemblée générale des actionnaires de Barclays, numéro 1 européenne de la finance fossile. Elle n'avait été soutenue que par 24% des actionnaires (ShareAction).

Le castor fait son retour en France

Hola, chichot ! Il avait quasiment disparu de la France du début du 20è siècle ; le castor est largement de retour dans nos rivières grâce au succès des politiques de conservation, comme le raconte Brut dans cette vidéo.

© Brut

Afin de continuer à vous proposer un contenu de qualité et pour fabriquer un site web du futur, Vert a besoin de votre soutien !
 
Si ce que vous lisez vous plaît, vous pouvez faire un don déductible d'impôt à Vert sur OKPal, en une fois ou chaque mois.
La conservation d'emails produit du CO2, n'hésitez pas à supprimer vos anciens numéros de Vert.
Cliquez ici pour retrouver les éditions passées.

Vous recevez trop de mails?
Je me désinscris

Les mentions légales sont disponibles sur le site de Vert.

©Vert