Copy
 

Assainissement et nutrition : faut-il
lier les deux dans nos actions
de développement ?

 
 

Mardi 17 novembre 2015 de 17h30 à 19h30

à l'agence française de développement, paris 12

 
Copyright Nicolas HERTKORN

En 2013, le 19 novembre a été officiellement décrété Journée mondiale des toilettes par l’ONU, faisant enfin la lumière sur cet enjeu de santé publique trop souvent délaissé et sous-financé. Bien que l’accès à l’assainissement soit un droit de l’Homme, les chiffres sont alarmants et l’objectif du millénaire sur l’assainissement n’est pas atteint en 2015 : 2,4 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à des installations sanitaires de base, soit 1 humain sur 3, avec des conséquences dramatiques pour la santé, la dignité, la sécurité, l’environnement et le développement économique et social.
 
Cette année, l’ONU a décidé de dédier cette Journée mondiale à la thématique « Assainissement et Nutrition ». Rappelons que la sous-nutrition provoque plus de 3 millions de décès d’enfants de moins de 5 ans par an. Les liens entre le manque d’assainissement et d’hygiène et le statut nutritionnel sont de plus en plus documentés. Parmi les impacts directs, on note un risque accru de diarrhées, lesquelles entraînent une perte d’appétit, une déshydratation et donc, souvent, une phase de sous-nutrition. Le manque d’accès aux toilettes entraine également un risque accru d’infections parasitaires intestinales, qui peuvent causer de l’anémie et aggraver la sous-nutrition sous ses diverses formes. Ainsi, selon l’OMS, 50% des cas de sous-nutrition infantile dérivent de diarrhées à répétition et d’infections intestinales.
 
Pourtant sur le terrain, peu d'acteurs du développement intègrent la nutrition à leurs interventions en eau et assainissement. Pourquoi ce manque de prise en compte ? Quelles sont les barrières ?  Lier davantage assainissement et nutrition permettrait-il de réduire significativement la malnutrition ?   Vouloir adresser tous les sujets dans une même action de développement ne risque-t-il pas de conduire à n’en adresser aucun ? 


                                                                      avec     

 
 

Conférence-débat animée par Emmanuelle Bastide, journaliste à RFI

Avec :

 


François LOMPO  (en visioconférence)
Ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques, de la sécurité alimentaire du Burkina Faso

Cassilde BRENNIÈRE
Chef de la division Eau et Assainissement à l’AFD

Jean LAPÈGUE
Référent secteur Eau Assainissement Hygiène à la Direction Scientifique et Technique d’Action Contre la Faim France

Frédéric NAULET
Chargé de programmes eau potable et assainissement au GRET

 
 
 



twitter
Suivez la conférence en direct sur @ID4D #ID4DLT

 
Désabonnement
Agence française de développement
5 Rue Roland Barthes
PARIS 75012
France

Add us to your address book