Copy
Vivez le Carême avec Misericordia !
Lisez ce mail dans votre naviagateur
Les fiorettis de Carême
Fioretti de Carême n°1 / 5 mars 2014
Dina
Tout le monde n’entre pas au «Rodéo», le quartier de mission dans lequel a été envoyé Misericordia au Nord de Santiago...

Alors que la drogue, la prostitution et la délinquance ont envahi un bon nombre de ses rues, le Curé de la paroisse nous avait recommandé de ne pas nous y aventurer seuls. Ainsi Laura, une petite dame au visage buriné par le soleil chilien, accepte avec joie d’être notre ange gardien en nous guidant dans notre première visite du quartier.
 
Alors que nous traversons certaines ruelles étroites, nous passons devant plusieurs groupes de jeunes. Ce sont les dealers du quartier qui veillent à ce que les lois du trafic soient bien respectées. D’une voix discrète, Laura nous raconte avec un naturel hors du commun les affrontements entre les trafiquants, les fusillades sur le terrain de foot, les courses poursuites avec la police. La gorge un peu serrée, nous ne lâchons pas notre guide d’une semelle. Se rendant bien compte de notre malaise, elle éclate de rire et nous colle une bonne tape dans le dos : « Ben vous voyez, en se baladant avec moi dans le quartier, vous êtes en train de vous fabriquer votre gilet pare-balle !»

Ce jour là, nous tapons à une porte que Laura ne connaît pas, à quelques rues de chez elle. Valeska nous ouvre. Apparemment bien occupée elle nous accueille joyeusement : «Rentrez, rentrez...mais à une seule condition... que vous ne regardiez pas mon désordre!». En effet, la maison ressemble à un grand entrepôt d’Emmaüs mais sans dessus-dessous. Nous nous asseyons où nous pouvons. Très vite Valeska nous partage ce qui fait son quotidien. Son dernier enfant, assis à nos pieds tripote deux trois chats dans un panier de fortune. Alors qu’elle nous parle de son «grand» fils Jorge, les yeux de Valeska se remplissent de larmes. Il y a trois ans, lors d’un règlement de compte, son fils a été abattu d’une balle dans la tête. Jorge avait alors 19 ans. Elle nous montre une petite grotte en bas de la rue construite en mémoire de son fils. Après un temps de silence, nous proposons à Valeska de prier ensemble. Pendant la prière, Valeska, le visage apaisé, demande de prier pour celui qui a tué son fils afin que la Miséricorde du Seigneur touche son cÅ“ur.
En ressortant, nous sommes tous bouleversés de cette incroyable visite et de la beauté de cette maman. Au moment de se quitter, Laura nous prend dans ses bras en nous remerciant pour ce temps de mission ensemble. «J’ai toujours cru que cette maison était celle de trafiquants. J’avais bien su qu’un gamin s’était fait tuer en bas de chez moi mais je n’avais jamais su qui était sa mère. Merci de me permettre de sortir de chez moi et d’aller vers mes voisins pour leur porter un peu de paix. Ã‡a me fait du bien à moi aussi !»

"L'Eglise ne peut pas être une baby-sitter qui prend soin d'un enfant pour qu'il s'endorme. S'il en était ainsi, ce serait une Eglise assoupie. Qui a connu Jésus a la force et le courage de l'annoncer. Et qui a reçu le baptême a la force de marcher, d'aller de l'avant, d'évangéliser et lorsque nous faisons cela, l'Eglise devient une mère qui engendre des enfants capables d'apporter le Christ dans le monde. 

Demandons au Seigneur, la grâce de devenir des baptisés courageux et sûrs que l'Esprit que nous avons en nous, reçu par le baptême, nous pousse toujours à annoncer Jésus Christ à travers notre vie, à travers notre témoignage et également à travers nos paroles."

Pape François - Mercredi 17 avril 2013

Le Carême des enfant
 
Cette semaine, Misericordia te propose d’écrire sur un petit papier tous les prénoms des personnes de ta famille (ou d’imprimer la pièce jointe en cliquant ici).

Prends bien soin de les plier et de les mettre dans une petite boîte ou dans un petit panier. A la prière du soir ou au dîner chacun piochera un petit papier. Tu recevras alors la mission d’être l’ange gardien de la personne que tu auras tirée.

Pendant toute cette semaine, tu mettras tout ton cœur à prendre soin de cette personne, en lui faisant quelque chose qui la rendrait contente, en lui offrant des sourires, en lui rendant des services et en priant pour elle. A la fin de la semaine, tu pourras alors essayer de deviner qui a pris soin de toi.

Attention ! Un ange gardien agit toujours discrètement, ne te fais pas repérer dès le premier jour !

Si vous le souhaitez, vous pouvez inscrire des amis à notre newsletter de Carême. Ainsi, ils recevront chaque semaine, du Mercredi des Cendres jusqu'à Pâques, un fioretti de mission, une prière et un point d'attention pour les enfants.

Pour inscrire quelqu'un c'est  très simple, il suffit de 

Cliquer ici !

Si vous utilisez Gmail, il est possible que les mails de notre opération de Carême arrivent automatiquement dans votre onglet "Mises à jour" ou "Promotions", au lieu d'arriver dans votre boîte de réception Principale. Il est très simple de remédier à cela, voici le mode d'emploi en 3 étapes :

1. Si une semaine après votre inscription vous n'avez pas reçu notre premier Fioretti de mission, allez chercher  dans vos onglets "Promotions" et Mise à jour" le mail envoyé par Misericordia. Cliquez sur son titre (sans l'ouvrir) et, tout en maintenant cliqué, déposez-le dans l'onglet "Principale" en le faisant glisser. Cf. l'illustration ci-dessous :

2. Un message apparaît alors, vous demandant si vous souhaitez appliquer cette modification aux prochains messages, cliquez sur "Oui".
3. Et voilà !
Facebook
Notre site
Email
 2020 *|LIST:COMPANY|*