Copy
 

Bonjour à Tous !


Le mot de la semaine est arrivé !


Cette semaine : "Baji"





Pinyin : Bājí

Prononciation : Pa Ti (T "soufflé")
 
 
   

     Pour fêter l'arrivé du nouveau film de Wong Kar Wai aujourd'hui au cinéma, "The Grandmaster", nous allons aborder les styles pratiqués par les protagonistes du Film. A savoir Tony Leung (Wing Chun), Zhang Ziyi (Bagua Zhang), Chang Chen (Baji Quan), et Zhang Jin (Xingyi Quan). Nous avions déjà vu le Bagua Zhang il y'a quelques semaines, donc attaquons nous aujourd'hui au Bājíquán pratiqué par l'acteur Chang Chen dans le film.

     Le Bājíquán « poing des huit extrêmes » est aussi appelé Kaimen Baji Quan ou Bazi Quan. On trouve également la dénomination Yueshan Baji Quan ("Poing de Yueshan des huit extrêmes"). Une légende raconte que ce style serait originaire du temple Yueshan, dans le comté de Jiaozuo (Henan).

     Lors de la dynastie Qing, les pratiquants de Bājíquán se trouvaient surtout dans le comté de Cang (Hebei), ainsi que dans les régions voisines de Yanshan, Nanpi et Ninqjin. Selon le Cangxian zhi ("Chroniques du comté de Cang"), un taoiste nommé Lai enseignait le style sous la dynastie Qing. Il eut pour élève Wu Zhong, du village de Houzhuangke (comté de Dayun, Hebei).
     Selon une autre source, le taoïste Zhang, abbé au temple Yueshan (comté de Jiaozuo, Hebei), rencontra Wu Zhong, qui enseignait les "100 mouvements des huit perches". Wu Zhong devint son élève et apprit le Bājíquán et le Daliuhegun ("grande perche des six combinaisons"). Lorsque sa famille s'installa dans le village de Mengcun, le comté devint le berceau du style. Wu Zhong transmit le Bājíquán à sa soeur Wu Rong. Le style se divisa alors en deux branches : celle de la famille Wu et de ses élèves, qui influencèrent Ma Fengtu, et celle de Wang Si, qui étudia le Baji Quan à Mengcun. Un autre expert de la génération de Wang Si fut Li Dazhong.
    
     On ignore qui furent les maîtres de Wang et de Li. On dit qu'à l'époque de Wu Zhong, le Bājíquán et le Pigua Quan (ou Pigua Zhang) étaient enseignés ensemble, intégrés dans un unique système ; les deux styles ne se séparèrent qu'à la mort de Wu Zhong. La région entourant le village de Luotong développant le Pigua Quan, et la région du village de Mong se spécialisa en Bājíquán. Ainsi, Wu Rong n'aurait enseigné à Luotong que le Pigua Quan. Wang Si eut pour élève Zhang Keming, du village de Luotong, qui enseigna lui-même à Huang Sihai et à son propre fils Zhang Jingxing. Ils eurent notamment pour disciples Li Shuwen (1864-1934), Ma Yingtu et Han Huachen, qui répandirent le Bājíquán de Mengcun à travers toute la Chine.

     En fait, Li Shuwen aurait appris le Bājíquán et le maniement de la lance avec Jin Diansheng, du village Mong, et n'aurait peut-être étudié que le Pigua Quan avec Huang Sihai à Luotong. Les descendants de la famille Jin rapportent en effet que le premier expert en Bājíquán était Jin Mingqi, né vers 1785, soit trente ans plus tôt que la génération à laquelle appartenait Zhang Keming ; Jin Mingqi a ainsi pu étudier le Bājíquán dans le village de Mong, avec un élève de Wu Zhong. Toujours est-il que de nombreux pratiquants de Pigua Quan du village de Luotong vinrent apprendre avec Li Shuwen le Bājíquán, tels que Han Huachen, Ma Yingtu, Ma Fengtu ou Zhou Shude. Ce sont ces quatre experts qui introduisirent une forme condensée de Bājíquán à l'Académie Centrale des Arts Martiaux de Nanjing, au début de la République Populaire de Chine.

     Le système de combat du Bājíquán obéit à un principe unique de force explosive, combinée à une unification du corps entier avec le coup lancé lors de l’attaque en faisant une boxe dévastatrice. Le style est très efficace en combat rapproché notamment grâce à ses nombreux coups de coudes, tête, et épaules, et ses techniques permettent de casser les distances très rapidement. Le garde du corps principal du dernier empereur était d'ailleurs un expert en Bājíquán !

     Prenez le temps d'aller voir 2 ou 3 vidéos des mots que nous vous envoyons afin de pouvoir vous rendre mieux compte de ce qui est dit ici !

     A la semaine prochaine pour un nouveau mot !


   Pour le site, c'est par là : www.kungfu78.fr
   Pour la page Facebook, c'est par ici : Facebook
   Pour nous suivre sur Twitter ajoutez : @EcoleBernardSok
   Pour les vidéos du club, c'est sur Youtube

Copyright © 2013 Ecole Bernad Sok, All rights reserved.
Email Marketing Powered by Mailchimp