Copy
Bulletin La Source, Volume 9, Numéro 5, Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques
Bulletin La Source

Melinda Chartrand, Présidente AFOCSCMot de Melinda

Avec le retour au travail des députées provinciales et députés provinciaux le 18 février dernier, il m’est évident que les deux partis d’opposition voudront déclencher des élections générales ce printemps.  Souvenons-nous que depuis un certain temps, le parti au pouvoir rencontre de la difficulté à faire élire ses candidates et candidats lors d’élections partielles.  Je m’aperçois aussi que le langage à l’Assemblée s’endurcit, le ton est plus élevé et les chefs des trois partis politiques commencent à faire connaître leur vision d’un Ontario plus prospère.  Si nous croyons les propos de Mme Wynne, le parti Libéral déposera plus tard ce printemps un budget qui tient compte des priorités de ce parti, soit les infrastructures et le transport en commun, deux de ses priorités. 

Pour le parti représentant l’opposition officielle, M. Hudak fait la promotion sur son projet de loi qui assure la création d’un million d’emplois d’ici les huit prochaines années s’il est élu.  De plus, dans un discours devant la Chambre de commerce de Toronto, le parti progressiste-conservateur indique qu’il renonce à sa politique antérieure jugée antisyndicale.  Selon lui, les électeurs sont plutôt préoccupés par les taux d’électricité qui ne cessent d’augmenter et la réduction des impôts.
 
En ce qui concerne le parti Néo-démocratique, selon plusieurs journalistes et politicologues, il est difficile de constater ce en quoi il contestera les prochaines élections.  Il est clair que Mme Horwath tente de ramener son parti plus vers le centre et voudra avancer des politiques plus populistes.  Chose certaine, les grands syndicats sont fâchés contre elle, car elle ne s’est pas encore prononcée sur l’augmentation du salaire minimum, un dossier que revendiquaient les néo-démocrates depuis plusieurs années.  Aura-t-elle donc l’appui de ces syndicats lors des prochaines élections?  Si nous sommes à croire les derniers sondages, l’Ontario risque d’avoir un autre gouvernement minoritaire, mais la couleur du gouvernement n’est pas assurée, les trois ayant une chance de former le prochain gouvernement.  Étant le parti qui a le ballant du pouvoir, Mme Horwath aura plusieurs éléments à considérer avant de déclencher des élections. 

Soyez rassurés que l’AFOCSC suive ce dossier de près.  Étant une association non partisane, il est dans l’intérêt de l’AFOCSC de participer au processus électoral afin de s’informer des politiques qui nous seront proposées et de vous les communiquer afin que les membres puissent exercer leur droit de vote en connaissance de cause.  L’AFOCSC adoptera un plan d’action dans les semaines qui suivent et celui-ci vous sera communiqué.  En tant qu’Association et en tant qu’individu, il est important de participer au processus démocratique.

Enfin, sur un autre ordre d’idée, je souhaite la plus cordiale des bienvenues à Claire Riley, directrice des relations de travail pour l’AFOCSC.  Elle a débuté son nouveau rôle le 18 février dernier.  Grâce à une subvention importante du gouvernement de l’Ontario, l’AFOCSC sera en mesure de représenter ses conseils membres à une éventuelle table centrale de négociation en fonction du projet de loi 122.  Des rencontres sont prévues avec les experts dans nos conseils afin de mettre en place notre structure pour cette prochaine ronde de négociation.  Une fois la structure validée et adoptée par le conseil d’administration,  un rapport sera soumis à toutes les tables politiques de notre réseau.


Melinda Chartrand,
Présidente AFOCSC

Relations de travail

Depuis l’automne dernier, l’AFOCSC fait partie des discussions avec les trois autres associations de conseils scolaires sur le projet de loi 122.  Quand celui-ci fut déposé à l’Assemblée législative de l’Ontario, plusieurs éléments dont nous avons fait part se sont retrouvés dans le projet de loi.  Les consultations continuent et selon la ministre de l’Éducation, le gouvernement de l’Ontario apportera certains amendements devant l’Assemblée lors du débat de la troisième lecture de celui-ci, et ce, suite à d’autres revendications provenant des associations de conseils scolaires et des syndicats.  Il est évident que le gouvernement de l’Ontario veut que la prochaine ronde de négociation soit un succès.
 
En lien avec le projet de loi, le gouvernement, l’AFOCSC et ses homologues se rencontrent aux trois semaines pour discuter de logistiques.  De façon générale, un bon dialogue authentique s’est installé entre nous et les discussions progressent bien.  Il est évident que nous aurons à établir un mécanisme de fonctionnement afin d’assurer que la prochaine ronde soit un succès. Prochainement, nous aurons à déterminer la composition de nos équipes respectives et à déterminer les dossiers qui seront traités à une table centrale.  Soyez rassurés que l’AFOCSC consultera ses membres à tous les niveaux afin que nous fassions front commun. 

Un grand défi auquel faisait face l’AFOCSC était sa capacité organisationnelle en relations de travail.  Avec un financement accordé par la province, l’AFOCSC a pu embaucher une directrice des relations de travail.  Nous sommes donc fiers que Claire Riley, anciennement directrice des ressources humaines au CSCFN, se joigne à l’équipe de l’AFOCSC.  Possédant de grandes capacités en négociation, Claire saura bien nous représenter à la table centrale lors de cette prochaine ronde de négociation.  Étant entrée officiellement en poste le 18 février dernier, dans les quelques semaines qui suivent, Claire devra se familiariser rapidement avec les joueurs clés en négociation et mener des consultations auprès de nos conseils membres afin de mettre en place notre structure organisationnelle en matière de négociation.  Nous souhaitons à Claire la plus cordiale des bienvenues et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans son nouveau rôle! 
Claire Riley
Claire Riley, directrice des relations de travail

Planification stratégique


Lors de la dernière réunion du conseil d’administration en novembre dernier, les membres du conseil d’administration ont validé certains énoncés des futures orientations de l’AFOCSC.  Ayant adopté une nouvelle mission, vision et valeurs organisationnelles, l’AFOCSC se concentrera davantage sur cinq axes d’opérations.  Cette planification stratégique sera présentée aux membres à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu en avril prochain à Ottawa.  De plus, la direction générale vous fera part de son plan opérationnel qui mettra en évidence des actions pour réaliser ces nouvelles orientations.  C’est donc à ne pas manquer, si ce n’est déjà fait, inscrivez-vous au congrès!

Appel d’offres de services d’une firme d’audit
 

Lors de la réunion du mois d’octobre dernier, le conseil d’administration a choisi de lancer un appel d’offres de services d’une firme de comptables-vérificateurs.  Ayant lancé cet appel d’offres dans notre environnement en novembre dernier, le comité exécutif de l’AFOCSC (présidente et vice-président) a fait une recommandation au conseil d’administration quant à ces services.  Le choix de la firme vous sera présenté dans le cadre de la réunion de l’assemblée générale annuelle qui aura lieu en avril prochain.

Promotion de l’éducation catholique en langue française
 

De concert avec le Regroupement des agents de communication catholiques de l’Ontario (RACCO), organisme qui regroupe les responsables des communications de nos huit conseils membres, l’AFOCSC est à élaborer une campagne de promotion des écoles catholiques de langue française.  Cette campagne de promotion mettra en évidence plusieurs raisons pour lesquelles les parents devraient continuer à choisir une éducation catholique pour leur enfant. 
De plus, l’AFOCSC travaille avec le RACCO pour élaborer des messages à insérer dans tous les bulletins paroissiaux concernant la question des taxes foncières.  Avec les règlements qui existent présentement, plusieurs contribuables ne reconnaissent pas qu’ils peuvent appuyer le système d’éducation catholique de langue française.  Dans certaines parties de la province, il y a une diminution importante d’électeurs potentiels.  Ce constat pourrait être très néfaste pour notre système et donc, des mesures de communication s’imposent.  De plus, l’AFOCSC aura à faire des revendications auprès du ministère des finances pour assurer que les francophones catholiques ne soient pas pénalisés, par exemple, lorsqu’une famille déménage, car, statutairement, ces contribuables deviennent automatiquement des contribuables anglophones publics. 
 
Bulletin d'information
Volume 9, Numéro 5
février 2014


Vos commentaires concernant "La Source" sont bienvenus à info@afocsc.org

Membres du conseil d'administration de l'AFOCSC


André Bidal
(CSC Nouvel-Ontario)
 
Joseph Bisnaire
(CSDEC Sud-Ouest)

Melinda Chartrand, présidente
(CSDC Centre-Sud)

Mgr Marcel Damphousse
Évêque d’Alexandria-Cornwall, évêque répondant de l’AFOCSC
 
Ronald Demers
(CSC Franco-Nord)
 
Langis Dion
(CSDC Grandes Rivières)

 Johanne Lacombe
(CEC Centre-Est)

Jean Lemay, vice-président
(CSDC Est ontarien)
  
Sylvie Payeur
(CSDC Aurores boréales)

Calendrier des rencontres du CA de l'AFOCSC 2013-2014

7,8 mars 2014
à Ottawa

11 avril 2014, de 10h à 12h
à Ottawa

13-14 juin 2014
à Toronto

Événements à signaler

7 au 23 mars 2014
Les Rendez-vous de la Francophonie

10 au 12 avril 2014
Grand Rassemblement de l’éducation en français à Ottawa

11 au 13 avril 2014
16e congrès et assemblée générale annuelle de l’AFOCSC à Ottawa

24 au 26 avril 2014
84e congrès annuel de l’OCSTA à Niagara Falls

Levée de fonds le 19 février dernier pour la candidate conservatrice franco-ontarienne de la circonscription de Glengarry-Prescott-Russel Mme Roxanne Villeneuve-Robertson

Roxanne Villeneuve-Robertson
De gauche à droite : Député Garfiel Dunlop (Simcoe-Nord), Melinda Chartrand, Députée Lisa MacLeod (Nepean-Carleton) et Roxane Villeneuve-Robertson

Pensée La Source

Que ce temps de Carême trouve toute l’Église disposée et prête à témoigner du message évangélique à tous ceux qui sont dans la misère matérielle, morale et spirituelle ; message qui se résume dans l’annonce de l’amour du Père miséricordieux, prêt à embrasser toute personne, dans le Christ. Le Carême e st un temps propice pour se dépouiller ; et il serait bon de nous demander de quoi nous pouvons nous priver, afin d’aider et d’enrichir les autres avec notre pauvreté.

Que l’Esprit Saint, grâce auquel nous « sommes pauvres, et nous faisons tant de riches ; démunis de tout, et nous possédons tout » (2 Co 6, 10), nous soutienne dans nos bonnes intentions. Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge Marie vous garde.

Pape François

Copyright © 2014 AFOCSC, Tous droits réservés
Email Marketing Powered by Mailchimp