Copy
Votre message ne s'affiche pas correctement? Lire le bulletin sur Internet.
Bulletin La Source, Volume 12, Numéro 5
Janvier 2017
AFOCSC

Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques


Vos commentaires concernant "La Source" sont bienvenus à info@afocsc.org

 
Faites des anges sur la neige

Mot de Jean

Pour beaucoup d’entre nous, en ce premier mois de l’année, la tradition est de faire un retour sur l’année précédente. Pour l’AFOCSC, l’année 2016 fut marquée de plusieurs événements. Les voici :
  • La mise en œuvre des conventions collectives;
  • La mise en place de plusieurs comités et groupes de travail portant sur les nouvelles conventions collectives;
  • L’organisation du congrès AFOCSC et ACCEC;
  • Formation provinciale des présidences et directions d’éducation parrainée par le MÉO;
  • Les changements qui s’annoncent au Centre Jules-Léger et la rédaction d’un mémoire pour revendiquer nos attentes;
  • Les consultations du MÉO pour modifier la Loi de 2014 sur la négociation collective dans les conseils scolaires;
  • L’audit de la vérificatrice générale de l’Ontario suite aux dépenses dans les négociations;
  • La nouvelle règlementation pour la rémunération des cadres supérieurs;
  • Le travail habituel de l’Association pour bien représenter l’ensemble de ses membres.
La nouvelle année est bien commencée et nous entrevoyons beaucoup de travail à l’horizon. Nous espérons que la question sur la prolongation des conventions collectives sera concrétisée le plus tôt possible afin d’assurer une stabilité en éducation jusqu’en 2019. En février, nous entreprendrons, à Queen's Park, notre toute première journée commune de démarchage politique. Le travail de préparation va bon train et nous serons bien préparés pour cette journée historique. De plus, en mai prochain, nous nous rendrons à Thunder Bay pour notre 19e congrès annuel. Et au début de juin, nous serons réunis à Niagara Falls pour le congrès de l’ACCEC dont l’AFOCSC est co-hôte avec le CSDCCS et le Niagara Catholic District School Board. Ce sera la première fois que trois organismes travaillent ensemble pour monter une programmation de haut niveau. Nous espérons vous accueillir en grand nombre.

En dernier lieu, j’aimerais, au nom du conseil d’administration de l’AFOCSC et en mon nom personnel, vous souhaiter une Bonne, Heureuse et Sainte Année 2017. Je souhaite à toutes et à tous une année remplie de paix, de joie et d’amour!


Jean Lemay,
Président AFOCSC

Portrait: Christian Goulet

Portrait
Nom : Christian Goulet

Frères et soeurs : J'ai un frère nommé Alexandre qui est en 5e année et a 10 ans.                            

Profession : Je suis élève à temps plein à l'École secondaire catholique Saint-François-Xavier à Sarnia et, à ce titre, j'ai été élu élève conseiller pour le Conseil scolaire catholique Providence. Au printemps 2016, j'ai été nommé au Conseil consultatif ministériel des élèves (CCME) du ministère de l'Éducation en tant que conseiller pour l’honorable ministre Liz Sandals et, plus récemment, pour l'honorable Mitzie Hunter.

En plus de mon rôle comme élève conseiller, j'ai été élu vice-président catholique du Regroupement des élèves conseillers(ères) francophones de l'Ontario (RECFO), j'ai été nommé au conseil d'administration de l'Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) et j'ai travaillé avec plus d'une demi-douzaine d'organisations à but non lucratif dans le milieu de l'éducation, de la francophonie et de la jeunesse. De plus, l'été dernier, j'ai eu la chance de travailler à Service Ontario pour le ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs ainsi que chez American Eagle.

Finalement, j'ai eu le privilège de travailler pour Élections Canada lors des élections fédérales d'octobre 2015.


Éleve conseiller à quel endroit : J'ai été élu élève conseiller pour le Conseil scolaire catholique Providence dans le sud-ouest de l'Ontario.

Pourquoi avoir choisi de devenir élève conseiller? J'ai choisi de devenir élève conseiller parce que j’ai à cœur la voix des élèves dans les domaines qui touchent leurs vies. Et qu'est-ce qui a une plus grande influence sur la vie quotidienne des élèves que l'éducation et l'école? Je voulais être une voix haute et forte pour les élèves de mon conseil scolaire et de tous les élèves de l'Ontario pour faire avancer leurs préoccupations et assurer l'amélioration constante du système d'éducation en Ontario.

Je crois fermement que les élèves sont les experts quand on parle d’éducation puisqu'ils vivent directement les décisions que nous prenons lors des rencontres de nos conseils scolaires. Je demande à tous les conseillers(ères) scolaires de profiter de la richesse qu'apportent tous les élèves conseillers(ères) parce que les jeunes sont beaucoup plus que les leaders de demain. Ils sont aussi les leaders d'aujourd'hui.

Dans quoi d'autre es-tu impliqué?
Je suis très impliqué dans ma communauté scolaire et régionale. Je suis membre du Sénat des élèves depuis septembre 2014 et je fais partie du conseil des élèves de mon école depuis la 7e année. Je suis membre de la troupe vocale Glee et j'ai déjà été membre du comité de la pastorale. De plus, j'ai été membre de l'équipe de ballon volant, de l'équipe de natation et de l'équipe de robotique. J'ai été animateur junior lors des camps de leadership de mon conseil scolaire pour les élèves de la 4e à la 7e année. Finalement, je suis membre du conseil d'administration du Centre communautaire francophone Jolliet depuis décembre 2014.

Qu'est-ce qui te passionne le plus dans tes implications?
Je suis passionné par l'éducation, la francophonie et la jeunesse. Je veux m’assurer que les jeunes puissent participer pleinement au développement de leurs communautés et qu'ils aient une voix dans les domaines qui ont une influence sur leurs vies. Je veux aussi m’assurer de toujours laisser mon environnement mieux que lorsque je l'ai trouvé et que toutes mes actions aient des résultats qui améliorent la situation ou l'institution.

À l'école, quel genre d'élève es-tu?
Comme vous pouvez le constater, je suis un élève très engagé et souvent absent. Je manque beaucoup l'école et certains de mes enseignants font des blagues en disant que je suis juste un élève à temps partiel. Je suis un élève qui a toujours mille et une choses à faire et je fais de mon mieux pour mettre l'effort dans mes travaux. Lorsque je travaille sur des devoirs ou des projets dans un domaine qui me passionne, je donne toujours mon 110%.

Quels sont tes passe-temps favoris?
J'aime jouer au ballon volant et chanter. Je regarde souvent la télévision (surtout Netflix) et j'aime faire du magasinage.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui désire s'impliquer?
À un jeune qui désire s'impliquer je dirais de trouver ce qui le passionne et de faire des recherches pour trouver des façons de s'impliquer pleinement dans ce domaine. Que ce soit en sport, en art, en politique ou autre, au niveau de la salle de classe ou au niveau international, il y a toujours des occasions de s'impliquer et de s'engager. En tant qu'élèves francophones catholiques, nous sommes choyés d'avoir de plus petites écoles et des membres du personnel qui nous encouragent à participer à des activités qui nous passionnent. Nous avons plusieurs opportunités que d'autres élèves n'ont pas. Il faut juste les trouver.

Si l'on se rendait dans ta région, que nous ferais-tu visiter?
Je vous ferais visiter nos belles plages. Ensuite, on irait se promener sur le bord de la rivière Sainte-Claire pour voir le pont international Blue Water. Et ensuite, une visite au centre-ville pour admirer l'art et la culture qui déborde dans toutes les rues.

Attaque envers l’éducation catholique en Ontario

C’est un dossier qui revient de temps à autre. Le printemps dernier, un des gros syndicats anglophones de l’enseignement a adopté, dans le cadre de son assemblée générale annuelle, une «Charte de l’éducation publique». Celle-ci prétend que le système d’éducation présentement en place est coûteux et que l’Ontario doit envisager la fusion des conseils scolaires sur la base de la langue d’instruction. Ceci ferait en sorte qu’il y aurait un système d’éducation anglophone et un système d’éducation francophone.

Ce syndicat a aussi mis sur pied une page web faisant cette promotion. Pour la consulter, visitez www.onepublicsystem.ca. En consultant les pages, vous remarquerez que le syndicat avance que la province pourrait économiser des sommes d’argent qui pourraient être réinvesties dans le système, et que ceci serait bénéfique pour tous les élèves. Par contre, en faisant cette déclaration, le syndicat n’avance aucune recherche qui appuie sa position.

Le site fait aussi référence à une diminution des effectifs scolaires en Ontario, ce qui est vrai. Il est clair que cet argument est plutôt un argument économique. Avec la baisse d’effectifs, le nombre de membres enseignant dans ce syndicat est appelé à diminuer, donc les revenus sont en baisse. Moins de revenus égalent moins d’influence sur les scènes locales et provinciales. Ce que les membres du syndicat ne comprennent pas c’est qu’avec une fusion des conseils scolaires, ce ne sont pas seulement les membres des autres syndicats qui perdront leur emploi, mais eux aussi.

Le site web fait aussi référence que les provinces du Québec et de Terre-Neuve et Labrador se sont défait du système catholique dans les années 90. Il laisse sous-entendre que ce processus est facile, mais ça ne l’est pas. Le site web ne décrit aucunement le contexte qui a mené à l’abolition des systèmes confessionnels dans ces deux provinces. Le syndicat fait ceci pour faire croire aux gens qu’une fusion est très facile.

En Ontario, le contexte est bien différent. Nous savons toutes et tous que la première école en Ontario, qui a vu le jour en 1786 à Windsor dans la paroisse de l’Assomption, était bel et bien une école catholique de langue française. Petit à petit, des écoles catholiques de langue française ont vu le jour un peu partout dans la province, et finalement, en 1998, les francophones catholiques ont obtenu la gestion de leurs écoles. Depuis ce temps, il est évident que nous avons un système d’éducation qui est très performant. Sur les 100 000 élèves francophones, plus de 7 parents sur 10 continuent de choisir une éducation catholique pour leurs enfants, et ce, même après plusieurs attaques revendiquant un système laïque. 

Il est évident que les instigateurs veulent créer une controverse. De notre côté, il est important de continuer à valoriser la performance de nos élèves. En Ontario français, l’éducation catholique est appuyée par des infrastructures fortes et vibrantes dont l’Office provincial de l’éducation de la foi catholique de l’Ontario (OPÉCO), l’Assemblée des évêques catholiques de l’Ontario (AÉCO), le Conseil ontarien des directions d’éducation catholique (CODEC), le Comité d’orientation de l’éducation catholique (COREC) et bien sûr, l’AFOCSC. Ces partenariats assurent un leadership extraordinaire qui appuie l’éducation catholique de langue française.

Dans les éditions futures de La Source, nous vous offrirons des messages clés pour contrer ces attaques incessantes. Il est important de s’outiller, car une élection provinciale arrive à grands pas en juin 2018. Et nous savons déjà que ce gros syndicat anglophone fera de ce dossier un de ces premiers enjeux.

L'AFOCSC en apprentissage continu

L’équipe de l’AFOCSC, au service de ses membres, participe à beaucoup de conférences et d’ateliers pour se mettre à jour et être aux aguets des nouvelles tendances et pratiques dans le monde de l'éducation.

Voilà ce que nous avons appris en janvier 2017 :

Les Tablettistes
Sur le thème de la réalité virtuelle, la conférence des Tablettistes, présentée à Ottawa le 6 janvier dernier, nous a éduqué sur le monde de la réalité virtuelle et comment insérer celle-ci en salle de classe.

ACACÉ, conférence régionale de l’Ontario
L’Association Canadienne des Agents de Communication en Éducation présente, à chaque année, une journée de conférence régionale où se retrouvent les agents de communication des quatre systèmes scolaires. Cette année, Simon Vinet, directeur des communications au CSDCEO nous a présenté un atelier sur le plan de communication du programme international du CSDCEO, qui s'est mérité un prix Bravo en octobre dernier.
 
Jean Lemay et France Gélinas
Marguerite Patrick-Tranchau en pleine séance de réalité virtuelle
Jean Lemay et France Gélinas
Simon Vinet

Belle visite au CECCE

Pour commencer en force la nouvelle année 2017, le personnel et les élèves du Collège catholique Mer Bleue recevaient, le 10 janvier dernier, de la grande visite. En effet, la ministre de l’Éducation, l’honorable Mitzie Hunter, et la ministre déléguée aux Affaires francophones, l’honorable Marie-France Lalonde, étaient de passage pour visiter le nouvel établissement scolaire qui a ouvert ses portes en août dernier.

Jean Lemay et France Gélinas
De beaux sourires
Jean Lemay et France Gélinas
Présentation faite par des élèves

Unis par nos valeurs, uniques par nos couleurs.

Tel est le thème du XIXe congrès de l'AFOCSC qui se tiendra du 26 au 28 mai 2017 à l'hôtel Nor'Wester de Thunder Bay. L'AFOCSC et le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales travaillent très fort pour vous offrir un congrès des plus engageants.

Le formulaire d'inscription est présentement en ligne sur le site web de l'AFOCSC. Pour faire votre inscription, cliquez sur le lien suivant: http://www.afocsc.org/assemblee-generale-annuelle/xixe-congres-et-assemblee-generale-annuelle/ 

Pour faire la réservation de votre chambre, visitez le site suivant:
http://www.bwplusnorwester.com

Au plaisir de vous accueillir en grand nombre en mai prochain!

Jean Lemay et France Gélinas

Réservez les dates pour le congrès annuel de l'ACCEC

C'est du 1er au 3 juin 2017, au Marriott on the Falls à Niagara Falls, que se tiendra le congrès annuel et l'AGA de l'Association canadienne des commissaire d'écoles catholiques (ACCEC). L'AFOCSC fait partie du comité d'organisation avec le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud et le Niagara Catholic District School Board. Sous la coprésidence de Madame Mélinda Chartrand et de Père Paul MacNeil, ce congrès qui a pour thème, Grandir ensemble dans le vignoble du Seigneur, sera  le rassemblement par excellence des conseillères et des conseillers scolaires catholiques à travers le Canada.

Pour faire votre inscription, visitez le site web suivant: https://ccsta-accec-conference.ca/en/
Jean Lemay et France Gélinas

Événements à venir

Calendrier des rencontres du CA de l'AFOCSC 2016


30 et 31 mars 2017
à Toronto


26 mai 2017
à Thunder Bay

26 au 28 mai 2017
XIXe congrès et assemblée générale de l'AFOCSC
à Thunder Bay

16 et 17 juin 2017
à Ottawa

26 et 27 février 2017 à Toronto - Formation en action politique de l'AFOCSC

27 au 29 avril 2017  à Toronto - Congrès annuel OCSTA
Plus...

30 avril au 5 mai 2017 - Semaine de l'Éducation catholique

26 au 28 mais 2017 à Thunder Bay - XIXe congrès et assemblée générale de l'AFOCSC

1er au 3 juin 2017 à Niagara Falls - Congrès annuel de l'ACCEC
Plus...
 
11 au 15 juillet 2017 à Moncton-Dieppe - Les jeux de la francophonie canadienne
Plus...

Membres du conseil d'administration de l'AFOCSC

Jean Lemay, président
(CSDC Est-ontarien)

Johanne Lacombe, vice-présidente
(CEC Centre-Est)

Melinda Chartrand
(CSDC Centre-Sud)

André Bidal
(CSC Nouvel-Ontario)
 
Joseph Bisnaire
(CSCProvidence)
Diane Corriveau
(CSC Franco-Nord)

Mgr Marcel Damphousse
Évêque du diocèse de Sault-Ste-Marie
 
Langis Dion
(CSDC Grandes Rivières)

Sylvie Payeur
(CSDC Aurores boréales)

Christian Goulet
(élève conseiller du CSCProvidence)

Pensée La Source

 

Bénis Seigneur,
cette nouvelle année, qui s’ouvre devant nous,

Et donne-nous un souffle nouveau,

Que nous puissions agir avec sagesse et discernement

Sous la houlette de ton Esprit-Saint.

Amen.

Aimez notre page Facebook
 
Copyright © 2017 AFOCSC, Tous droits réservés.


 se désabonner  | mise à jour des préférences d'abonnement 

Email Marketing Powered by Mailchimp