Copy
Bulletin La Source, Volume 9, Numéro 6, Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques
Bulletin La Source

Melinda Chartrand, Présidente AFOCSCMot de Melinda

Depuis que je vous ai écrit le mois dernier, l’environnement politique a changé considérablement.  Je vous disais que les deux partis politiques en opposition s’apprêtaient à défaire le gouvernement après que ce dernier ait déposé le prochain budget.  Selon plusieurs experts, ce n’est plus nécessairement le cas.  Il est certain que si le prochain budget de l’Ontario contient des éléments controversés que les deux autres partis ne peuvent supporter, l’Ontario sera plongée dans une élection générale ce printemps. Le parti au pouvoir devra donc se trouver un allié pour faire adopter le budget.  Il est clair que l’opposition officielle réclame la défaite du gouvernement et ne votera pas en faveur du budget.  Il est clair aussi que si le prochain budget contient des augmentations de frais pour les contribuables, le troisième parti ne pourra pas l’appuyer.  Votera-t-il contre le budget ou s’abstiendra-t-il comme le troisième parti a fait en 2012?  Il est certain que Mme Horwath détient le pouvoir de déclencher des élections.  Pour ce qui est du parti au pouvoir, selon la première ministre, le prochain budget va contenir des éléments contentieux, surtout au niveau des dépenses en infrastructure (transports en commun), un régime de retraite pour assurer la sécurité financière des contribuables une fois à la retraite, et une augmentation de la taxe sur les corporations.  Soyez rassurés que l’AFOCSC suivra les développements dans ce dossier important.
Pour l’AFOCSC, les prochaines semaines seront occupées.  Premièrement, n’oubliez pas notre congrès.  Si ce n’est pas encore fait, il vous reste du temps pour vous inscrire.  Ne manquez pas votre chance de contribuer à l’avancement de notre association.
 
Deuxièmement, les discussions avec les représentants du gouvernement en relations de travail se poursuivent.  Avec nos homologues des autres associations de conseils scolaires, nous travaillons à mettre en place notre structure de fonctionnement afin que la prochaine ronde de négociation soit un succès. Troisièmement, une fois que le budget de l’Ontario sera déposé, l’AFOCSC en fera l’analyse pour déterminer ses prochaines actions.  Nous suivrons certainement le dossier des Subventions pour les besoins des élèves (SBE) et des subventions  pour la construction de nouvelles écoles ainsi que la réfection des écoles.  L’AFOCSC continuera à faire des revendications auprès de notre gouvernement afin que le système d’éducation catholique soit la meilleure en province.  Pour atteindre ce point, nos élèves doivent avoir droit à un environnement propice à leur apprentissage, un environnement comparable à celui de la majorité. 
En terminant, je vous souhaite un beau printemps si mère Nature peut nous le permettre.  Pâques arrive à grands pas, n’oublions pas cette grande fête chrétienne!



Melinda Chartrand,
Présidente AFOCSC

Relations de travail

Le projet de loi 122 est toujours au stade d’étude clause par clause par le comité permanent de l’Assemblée législative.  Ce comité est composé de députées et députés provenant des trois partis politiques siégeant à l’Assemblée législative de l’Ontario.  Selon nos observations, il est clair que le parti progressiste conservateur veut ralentir le processus d’étude en faisant des « filibusters ».  Cette tactique parlementaire risque de retarder l’adoption du projet de loi.  Également, selon nos observations, le parti néo-démocratique serait prêt à faciliter son adoption si, lors de l’étude, certains de leurs amendements sont retenus.  Si la stratégie du parti conservateur continue, l’Assemblée législative de l’Ontario a le pouvoir de changer les règles d’étude par le comité.  Reste à voir si cela va se produire. 
Entretemps, la nouvelle directrice des relations de travail a consulté le personnel en ressources humaines et en affaires de nos conseils membres quant à un plan de mise en œuvre si le projet de loi est adopté.  Ce plan a aussi été présenté aux membres du CODEC et les présidences des conseils scolaires seront consultées lors d’une rencontre prévue à cet effet le 3 avril prochain.  Les tables politiques de nos conseils membres seront informées du plan de mise en œuvre une fois qu’il sera finalisé.

Appel d’offres pour des services juridiques

Lors de sa dernière réunion, le conseil d’administration a autorisé le lancement d’un appel d’offres pour des services juridiques en matière de rôles et responsabilités de l’AFOCSC en tant qu’employeur (Règlements administratifs, analyse de projet de loi, Loi sur les organisations sans buts lucratifs, loi sur l’Éducation, etc.).  Le conseil d’administration a choisi de maintenir sa relation d’affaires en relations de travail avec Me Claire Vachon même si elle a changé pour un autre cabinet, soit le cabinet Fasken Martineau DuMoulin, suite à la fermeture du cabinet Heenan Blaikie.  Ayant été impliquée au niveau des relations de travail depuis un certain temps et vu le fait que nous nous préparons à un nouveau modèle de négociation, le conseil d’administration a jugé important de maintenir la relation avec Me Vachon pour le bénéfice de nos membres. 

Appui au système d’éducation catholique en langue française

De plus, l’AFOCSC a élaboré des messages à insérer dans tous les bulletins paroissiaux concernant la question des taxes foncières. Un grand merci au Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario qui avait déjà fait du travail dans ce dossier. Avec les règlements qui existent présentement, plusieurs contribuables ne reconnaissent pas qu’ils peuvent appuyer le système d’éducation catholique de langue française. Dans certaines parties de la province, il y a une diminution importante d’électeurs potentiels. Ce constat pourrait être très néfaste pour notre système et donc, des mesures de communication s’imposent. De plus, l’AFOCSC aura à faire des revendications auprès du ministère des finances pour assurer que les francophones catholiques ne soient pas pénalisés lorsque, par exemple, une famille déménage, car, statutairement, ces contribuables deviennent automatiquement des contribuables anglophones publics.
 

Campagne C’est un plus

L'école catholique...C'est un plus

De concert avec le Regroupement des agents de communication catholiques de l’Ontario (RACCO), organisme qui regroupe les responsables des communications de nos huit conseils membres, l’AFOCSC est à élaborer une campagne de promotion des écoles catholiques de langue française. Cette campagne de promotion mettra en évidence plusieurs raisons pour lesquelles les parents devraient continuer à choisir une éducation catholique pour leur enfant. Vous verrez des éléments de cette campagne lors de la semaine de l’éducation catholique en mai prochain.
 

Appui au système d’éducation catholique en langue française

De plus, l’AFOCSC a élaboré des messages à insérer dans tous les bulletins paroissiaux concernant la question des taxes foncières. Un grand merci au Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario qui avait déjà fait du travail dans ce dossier. Avec les règlements qui existent présentement, plusieurs contribuables ne reconnaissent pas qu’ils peuvent appuyer le système d’éducation catholique de langue française. Dans certaines parties de la province, il y a une diminution importante d’électeurs potentiels. Ce constat pourrait être très néfaste pour notre système et donc, des mesures de communication s’imposent. De plus, l’AFOCSC aura à faire des revendications auprès du ministère des finances pour assurer que les francophones catholiques ne soient pas pénalisés lorsque, par exemple, une famille déménage, car, statutairement, ces contribuables deviennent automatiquement des contribuables anglophones publics.

Félicitations

À DianDiane Doré, conseillère scolaire CEC Centre-Este Doré, conseillère scolaire au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est pour avoir reçu le Laurier CEPEO - Laurier Claudette-Boyer en tant que citoyenne de l’année. 
Cette distinction lui a été remise lors du Gala du Prix Bernard-Grandmaître décerné par l’ACFO-Ottawa.




Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’OntarioÀ Denis Vaillancourt, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, ancien directeur général du CSDCEO et ancien sous-ministre adjoint de l’éducation en langue française et à Elaine Legault, ancienne conseillère scolaire au CSDCCS pour avoir reçu les insignes de l’Ordre de la Pléiade.  Cet ordre, créé en 1976 par l’Assemblée des parlementaires francophones à travers le monde, reconnaît les mérites des gens qui se sont distingués en servant les idéaux de coopération et d’amitié de la francophonie.  Cet ordre est reconnu par l’Organisation internationale de la francophonie.  La cérémonie d'investiture se déroulera au mois de mars à l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto.
Bulletin d'information
Volume 9, Numéro 6
mars 2014


Vos commentaires concernant "La Source" sont bienvenus à info@afocsc.org

Membres du conseil d'administration de l'AFOCSC


André Bidal
(CSC Nouvel-Ontario)
 
Joseph Bisnaire
(CSDEC Sud-Ouest)

Melinda Chartrand, présidente
(CSDC Centre-Sud)

Mgr Marcel Damphousse
Évêque d’Alexandria-Cornwall, évêque répondant de l’AFOCSC
 
Ronald Demers
(CSC Franco-Nord)
 
Langis Dion
(CSDC Grandes Rivières)

 Johanne Lacombe
(CEC Centre-Est)

Jean Lemay, vice-président
(CSDC Est ontarien)
  
Sylvie Payeur
(CSDC Aurores boréales)

Calendrier des rencontres du CA de l'AFOCSC 2013-2014

7-8 mars 2014
à Ottawa

11 avril 2014,
de 10h à 12h

à Ottawa

13-14 juin 2014
à Toronto

Événements à signaler

10 au 12 avril 2014
Grand Rassemblement de l’éducation en français à Ottawa

On récolte ce que l'on s'aime

11 au 13 avril 2014

16e congrès et assemblée générale annuelle de l’AFOCSC à Ottawa

24 au 26 avril 2014
84e congrès annuel de l’OCSTA à Niagara Falls

5 au 7 juin 2014
Congrès annuel de l’ACCEC à Kingston

25 au 27 septembre 2014
Congrès annuel de l’ACELF à Halifax

16 au 18 octobre 2014
Congrès annuel de la FNCSF à Niagara Falls

 Pensée La Source
« Vous connaissez en effet la générosité de notre Seigneur Jésus Christ : lui qui est riche, il est devenu pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté » (2 Co 8, 9)
Que nous disent-elles, ces paroles de saint Paul, à nous chrétiens d'aujourd'hui ?
Ces paroles nous disent avant tout quel est le style de Dieu. Dieu ne se révèle pas par les moyens de la puissance et de la richesse du monde, mais par ceux de la faiblesse et la pauvreté : « Lui qui est riche, il est devenu pauvre à cause de vous ... ».
Quel grand mystère que celui de l'Incarnation de Dieu ! C'est l'amour divin qui en est la cause, un amour qui est grâce, générosité, désir d'être proche et qui n'hésite pas à se donner, à se sacrifier pour ses créatures bien-aimées. La charité, l'amour, signifient partager en tout le sort du bien-aimé. L'amour rend semblable, il crée une égalité, il abat les murs et les distances. C'est ce qu'a fait Dieu pour nous. Jésus en effet, « a travaillé avec des mains d'homme, il a pensé avec une intelligence d'homme, il a agi avec une volonté d'homme, il a aimé avec un cœur d'homme. Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l'un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché » (Conc. œcum. Vat. II, Const. past. Gaudium et Spes, n. 22 § 2).

 
(Extrait d’un message du Pape François pour le Carême 2014)
Copyright © 2014 AFOCSC, Tous droits réservés
Email Marketing Powered by Mailchimp