Copy
Votre message ne s'affiche pas correctement? Lire le bulletin sur Internet.
Bulletin La Source, Volume 12, Numéro 2
Octobre 2016
AFOCSC

Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques


Vos commentaires concernant "La Source" sont bienvenus à info@afocsc.org

 
Faites des anges sur la neige

Mot de Jean

L’AFOCSC a appris dernièrement que la Fédération des enseignantes et des enseignants du secondaire de l’Ontario (FEESO) avait commencé sa campagne pour convaincre la population de l’Ontario et le gouvernement d’abolir le financement pour les écoles catholiques de la province. Ceci est en appui à l’adoption d’une Charte de l’éducation publique que les membres de la FEESO ont adopté dans le cadre de leur assemblée générale annuelle qui a eu lieu en mars dernier. Intitulée «one public system», ce syndicat vient défendre un système d’éducation basé sur la langue.

D’une part, la FEESO avance qu’en 2016, il n’y a plus de place à financer un système d’éducation religieux. D’une autre part, elle dit que ce n’est pas au sujet de la religion ni de la politique qu’elle avance l’abolition du financement, mais plutôt au sujet du bien-être des élèves. À mon avis, avec cette assertion, la FEESO se contredit. De plus, la FEESO indique que le gouvernement pourrait épargner un milliard de dollars en abolissant le système d’éducation catholique. Ce qui est curieux, c’est qu’elle n’indique pas comment elle en est arrivée à cette conclusion. L’AFOCSC et ses collègues anglophones ont démontré à maintes reprises que le seul moyen de faire des épargnes substantielles serait de couper drastiquement dans les programmes et services aux élèves.

Il faut se poser la  question à savoir pourquoi la FEESO s’est embarquée dans un tel projet. Avec la diminution des effectifs dans le système scolaire anglophone depuis les dernières années, je suis persuadé que la FEESO connaît une baisse du nombre d’adhérents au syndicat. Et, en faisant cette promotion, elle espère augmenter ses nombres si jamais l’éducation catholique était abolie. C’est une question purement économique pour le syndicat. De plus, cette position ne tient pas compte de la réalité existante en éducation de langue française. La FEESO ignore les faits et désinforme la population dans sa promotion.

En tant que conseillère et conseiller scolaire catholique de langue française, il est de notre devoir de continuer à faire la promotion d’une éducation catholique de qualité, chose que nous faisons bien depuis plusieurs décennies. L’AFOCSC fera parvenir aux présidences des conseils scolaires des messages clés en lien avec ce qui se dessine. Nous devons être solidaires dans la défense de nos acquis. C’est une raison de plus pour être encore plus actifs au niveau de l’action politique auprès de nos députées et députés provinciaux!

Jean Lemay,
Président AFOCSC

Portrait: Isabelle Charbonneau

Portrait
Nom : Isabelle Charbonneau                                                 

Conjoint : Yvon                                                    

Enfants : 2 enfants: Mélanie et Stéphane

Profession : Je suis maintenant à la retraite.

Conseillère scolaire où et depuis combien de temps : Je suis conseillère scolaire depuis 10 ans au CSCDGR.

Pourquoi avoir choisi de devenir conseillère scolaire? Le conseiller scolaire de l’époque, monsieur Marcel Joliat, prenait sa retraite, et je voulais assurer une continuité à la représentation de notre région au conseil scolaire.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre métier de conseillère scolaire?
Nos décisions ont un impact direct sur les élèves. J’aime voir que lorsque nous donnons les ressources nécessaires, nous voyons des résultats positifs. Je revois souvent des jeunes qui étaient là il y a dix ans. Ils sont maintenant parents à leur tour et choisissent la même éducation catholique de langue française pour leurs enfants. C’est un signe que ce que nous faisons a eu un réel impact sur eux.

À l’école, quel genre d’élève étiez-vous?
J’étais une assez bonne élève, très curieuse. J’adorais lire ou me faire lire des histoires. J’ai toujours eu assez de facilité à apprendre, ce qui me causait quelques ennuis au secondaire, car je ne m’appliquais pas autant que j'aurais dû.

Quels sont vos passe-temps favoris?
Le jardinage, la lecture et passer le plus de temps possible avec mes deux petits-enfants, Aiden et Kaleb.

Quel conseil donneriez-vous à une conseillère ou conseiller scolaire nouvellement élu(e)?
Vous devez vous engager avec cœur et avec passion, car vos décisions et celles du conseil sont importantes et affectent les jeunes autant que le personnel. Il faut faire preuve de respect et d’empathie pour les personnes autour de la table, car chacun a son opinion et ses idées.

Si l’on se rendait dans votre région, que nous feriez-vous visiter?
Sir Harry Oakes Museum of Northern History. C’est un musée qui relate l’historique des mines de la région et c’était la résidence principale de monsieur Oakes. Il y plane aussi un mystère, car celui-ci, un millionnaire à l’époque, a été assassiné en voyage, mais on n’a jamais trouvé le coupable. C’est mon côté Sherlock Holmes!

Ouverture officielle du pavillon Kemptville de l’École élémentaire catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys

C'est le 18 octobre dernier que le CECCE a procédé à l'ouverture officielle du nouveau pavillon Kemptville de l'École catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys avec la participation de plusieurs dignitaires, dont le député provincial Steve Clark, le maire de North Grenville, David Gordon, la mairesse adjointe Barb Tobin ainsi que plusieurs conseillers municipaux.
Jean Lemay et France Gélinas

Une 2e école élémentaire catholique de langue française à Milton!

C'est le 28 octobre dernier que le ministère de l’Éducation de l’Ontario (MÉO) a annoncé, lors d’une conférence de presse, qu’il octroiera une somme de 8,4 millions pour la construction d’une nouvelle école élémentaire catholique de langue française à Milton. Cette nouvelle école compte 308 places élèves et 39 places en garderie. Un pas de plus pour le bien-être de nos élèves!
Jean Lemay et France Gélinas
André Blais, l'honorable Indira Naiddo-Harris, Marcel Lévesques et Nicole Mollot.

École élémentaire Notre-Place

C'est le 13 octobre dernier que se tenait l'inauguration officielle de l'École élémentaire catholique Notre-Place en compagnie de la ministre déléguée aux Affaires francophones, l'honorable Marie-France Lalonde, et du regretté chanteur Paul Demers.

Jean Lemay et France Gélinas
Jean Lemay et France Gélinas

Prix Bravo décerné au CSDCEO

C'est lors du congrès annuel de l'Association Canadienne des Agents de Communications (ACACÉ) que l'équipe des communications du CSDCEO s'est mérité une reconnaissance prestigieuse pour le programme international dans ses écoles.

Bravo à toute l'équipe!
Jean Lemay et France Gélinas

L’Office provincial de l’éducation de la foi catholique de l’Ontario (OPÉCO)

Lors de la rencontre des partenaires qui a eu lieu début octobre, la nouvelle directrice générale de l’OPÉCO, Mme Laura Hughes, a fait une mise à jour de la traduction en français de la ressource «Fully Alive». Cette ressource sera bientôt disponible dans les écoles élémentaires catholiques de langue française.

De plus, Mme Hughes indique qu’il y aura bientôt des ressources additionnelles pour le cours portant sur les grandes religions du monde dans les écoles secondaires catholiques. Enfin, une mise à jour concernant le symposium provincial sur l’éducation catholique en novembre 2017 a été communiquée.

Le centre Jules-Léger

Suite à la soumission du mémoire conjoint sur l’avenir du Centre Jules-Léger, le bureau de la sous-ministre adjointe de l’éducation de langue française a organisé une audioconférence avec les deux associations afin de discuter des prochaines étapes. Lors de cette audioconférence, la sous-ministre adjointe a indiqué que le ministère de l’Éducation a bien reçu le mémoire. À maintes reprises, les représentants du ministère nous félicitaient de la vision que nous avons avancée. Cela dit, le ministère souhaite procéder par étapes. La première étant la gouvernance.
Mme Griffore, la sous-ministre adjointe, indique que d’ici le mois de décembre, la question de la gouvernance doit être réglée. Afin d’y arriver, un comité ou un groupe de travail sera mis en place. La composition et le mandat précis restent à être déterminés. La question de la mise sur pied de ce comité ou groupe de travail doit être aussi réglée, car c’est l’Assemblée législative qui doit mettre sur pied un comité de ce genre. De plus, reste à voir combien de membres des deux associations siégeront sur ce comité ou groupe de travail. Une fois que la gouvernance sera réglée, le travail sur l’avenir des programmes et services pourra être entamé et l’on pourra déterminer le nouveau gestionnaire du futur centre. L’AFOCSC continue son engagement dans ce dossier et vous tiendra au courant des développements.
 

Congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF)

Réunies sous le thème «#franconumérique2016», plus de 500 personnes se sont retrouvées, du 22 au 24 septembre dernier, dans la ville de Québec. Les congressistes ont participé à des ateliers portant sur l’ère numérique et comment l’innovation vient appuyer l’enseignement. 

Dans une présentation animée, le conférencier d’ouverture, M. Stéphane Côté, a captivé l’audience en démontrant comment arriver à une pratique d’enseignement réfléchie qui mène à l’innovation en salle de classe. Il a surtout parlé d’un logiciel qu’il a inventé et qui démontre la progression des élèves suite à des évaluations. Par exemple, un élève qui a obtenu une note de 93 % à une évaluation n’aurait pas vraiment progressé comparativement à un élève qui a obtenu une notre de 60 % dans la même évaluation. Tout dépend du point de départ des élèves. 

Suite au congrès, les membres de l’ACELF ont participé à l’assemblée générale annuelle. Voici quelques faits saillants :
  • Le nombre d’administrateurs est passé de 8 à 10 personnes;
  • Le rôle de vice-présidence de l’ACELF est pour un mandat d’un an et nommé par les administrateurs;
  • Le conseil des gouverneurs est aboli et un comité d’orientation stratégique est créé afin d’appuyer le conseil d’administration à atteindre les objectifs stratégiques.
Enfin, suite au désistement du président M. Yves St-Maurice, une enseignante du CSCDGR a été élue à la présidence. Il s’agit de Mme Anne Vinet-Roy de Timmins.
Jean Lemay et France Gélinas
Membres du CSCProvidence.
Jean Lemay et France Gélinas
Membres du CSCDGR.
Jean Lemay et France Gélinas
Melinda Chartrand, Joseph Bisnaire et Jean Lemay.

Retour sur le congrès de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF)

Du 20 au 22 octobre dernier, des représentantes et représentants de tous les conseils scolaires francophones du pays se sont réunis à Yellowknife dans le cadre du 26e congrès annuel de la FNCSF. Le thème de ce congrès était «Bâtir son avenir en s’engageant». Lors de ce rassemblement, les conseillères et conseillers scolaires ont été sensibilisés à l’importance d’appuyer ardemment l’éducation de langue française au Canada.

À plusieurs reprises, les congressistes se sont entretenus avec le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation des Territoires du Nord-Ouest, l’honorable Alfred Moses. Ce dernier s’est démontré très sensible à notre situation et nous encourage à continuer de revendiquer pour un système d’éducation de qualité. Pendant son discours lors du banquet, M. Moses nous a laissé entendre que nos revendications aident beaucoup les revendications des membres des Premières Nations, Inuits et Métis, car ces derniers se retrouvent aussi en situation minoritaire. Il nous encourage à continuer et il apprécie tout le travail que les conseils scolaires de langue française effectuent. 

La conférencière d’honneur était Mme Marie Wilson, coprésidente de la Commission sur la vérité et la réconciliation. Lors de son discours, elle a fait part des faits saillants du travail de cette commission qui a permis à plusieurs personnes de parler de leurs expériences dans les pensionnats. Au lieu d’émettre des recommandations, la Commission a plutôt rédigé des «Appels à l’action» afin de remédier aux séquelles laissées par les pensionnats et pour un avancement vers la réconciliation. Pour en connaître davantage sur les «Appels à l’action», cliquez sur le lien suivant:

http://www.trc.ca/websites/trcinstitution/File/2015/Findings/Calls_to_Action_French.pdf
 
Jean Lemay et France Gélinas
L'honorable Alfred Moses, ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation, Territoires du Nord-Ouest, Melinda Chartrand et Simon Cloutier, président de la Commission scolaire francophone des Territoires du Nord-Ouest.
Jean Lemay et France Gélinas
Martial Levac, président du CSDCEO, Jean Lemay, président de l'AFOCSC, François Turpin, directeur de l'éducation du CSDCEO et Sylvie Payeur, présidente du CSDCAB.
Jean Lemay et France Gélinas
Membres du CECCE.
Jean Lemay et France Gélinas
Jean Lemay, président de l'AFOCSC, parle de l'importance de faire de l'action politique.
Jean Lemay et France Gélinas
Membres du CSDCCS.

Congrès de l'Association Canadienne des Agents de Communications (ACACÉ)

C'est sous le thème de La Connectivité CAPITALE! que se tenait, du 22 au 25 octobre dernier à Ottawa, la 31e conférence annuelle de l'ACACÉ. Cette association fait la promotion et contribue au développement de services de communications professionnels dans le secteur de l’éducation au Canada.

Les agents(es) et directions des communications de nos conseils se sont réunis afin de parfaire leur expertise et en apprendre davantage sur les meilleures pratiques de communications au pays.
Jean Lemay et France Gélinas
Simon Vinet, CSDCEO, Carol-Anne Van Rassel, CSDCAB, Helen Vigneault, AFOCSC, Lyne Cossette, CSCProvidence, Mikale-Andrée Joly, CSDCCS, Anouar Nemry, CECCE et Paul de la Riva, CSCNO.

Congrès annuel de l'AFO

C'est du 28 au 30 octobre, à Sudbury, que se tenait le congrès annuel et l'assemblée générale de l'Assemblée. Sous le thème «Réalisez et financez vos initiatives», les congressistes ont pu assister à plusieurs ateliers et formations, avec comme point commun, la promotion, l'élargissement et le rayonnement de la communauté franco-ontarienne.
Jean Lemay et France Gélinas
Johanne Lacombe, présidente du CECCE, France Gélinas, députée de Nickel Belt (NPD), Denis Vaillancourt, président sortant de l'AFO, Carol Jolin, nouveau président de l'AFO, Peter Milczyn, adoint parlementaire à la ministre déléguée aux Affaires francophones et Peter Hominuk, directeur général de l'AFO.
Jean Lemay et France Gélinas
Helen Vigneault, Stewart Kiff et Isabelle Charbonneau.
Jean Lemay et France Gélinas
Réjean Sirois, Johanne Lacombe et Dominique Janssens.

Nouveau sous-ministre de l'Éducation
 

Au début du mois, la ministre de l’Éducation, l’honorable Mitzie Hunter, a annoncé la nomination de M. Bruce Rodrigues comme nouveau sous-ministre de l’Éducation. M. Rodrigues n’est pas un inconnu dans le monde de l’éducation. Il a été directeur de l’éducation au Toronto Catholic District School Board, directeur adjoint de l’éducation au Waterloo Catholic District School Board en plus d’avoir été enseignant, directeur d’école et surintendant.

Et plus récemment, M. Rodrigues était le directeur général de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE). L’AFOCSC lui souhaite beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions.











 

Hommage à Paul Demers

L’AFOCSC tient à rendre hommage à Paul Demers, auteur de la chanson Notre Place. M. Demers avait composé cette chanson dans la foulée de l'adoption de la Loi sur les services en français en Ontario, à la fin des années 1990. Nos plus sincères sympathies à la famille et aux proches.

Merci de votre héritage M. Demers.

Chanson Notre Place

Événements à venir

Calendrier des rencontres du CA de l'AFOCSC 2016


15 et 16 décembre 2016
à Toronto


30 et 31 mars 2017
à Toronto


26 mai 2017
à Thunder Bay

26 au 28 mai 2017
19e congrès et assemblée générale de l'AFOCSC
à Thunder Bay

16 et 17 juin 2017
à Ottawa

30 octobre au 5 novembre - Semaine nationale de l'immigration francophone
Plus...

19 février 2017 à Toronto - Formation en action politique de l'AFOCSC

27 au 29 avril 2017  à Toronto - Congrès annuel OCSTA
Plus...

1er au 3 juin 2017 à Niagara Falls - Congrès annuel de l'ACCEC
Plus...
 

Membres du conseil d'administration de l'AFOCSC

Jean Lemay, président
(CSDC Est Ontarien)

Johanne Lacombe, vice-présidente
(CEC Centre-Est)

Melinda Chartrand
(CSDC Centre-Sud)

André Bidal
(CSC Nouvel-Ontario)
 
Joseph Bisnaire
(CSC Providence)
Diane Corriveau
(CSC Franco-Nord)

Mgr Marcel Damphousse
Évêque du diocèse de Sault-Ste-Marie
 
Langis Dion
(CSDC Grandes Rivières)

Sylvie Payeur
(CSDC Aurores boréales)

Pensée La Source


Nous te remercions, notre Père, pour toutes les grâces
Dont tu nous combles sans cesse,
Et qui nous éclairent, comme la lumière du soleil,
Par elles tu nous montres le chemin sûr.
 
Amen!
Aimez notre page Facebook
 
Copyright © 2016 AFOCSC, Tous droits réservés.


 se désabonner  | mise à jour des préférences d'abonnement 

Email Marketing Powered by Mailchimp