Règlement de comptes à Pouff’s Corral
Luc Rosenzweig

Tout bel été se doit d’engendrer au moins un tube, pour que les amoureux puissent se remémorer la date de leurs premiers émois quand Alzheimer rôdera, et une polémique d’ampleur nationale pour réveiller des rédactions alanguies en période de canicule... Lire l'article


Féministes contre féministes (suite, sans fin)
Daniel Saoud

On a failli croire que le microcosme néo-féministe ne se remettrait jamais de la sortie de notre numéro d’été. Vu le flot d’insultes rageuses qu’elles nous ont adressées, on les imaginait outrées comme jamais par notre couverture sur « la terreur féministe ». Jackpot ! Lire l'article


La perversité d’Erdogan, le cynisme de l’Occident
Pierre Brunet

Recep Tayyip Erdogan est un pervers dangereux. Le président turc, autocrate qui n’écoute personne, pas même ses conseillers, et se voudrait le nouveau calife ottoman, n’a pas hésité à instrumentaliser l’agressivité de Daech, organisation envers laquelle il a eu pour le moins une bienveillante complaisance... Lire l'article


Second amendement : le pari perdu d’Obama
Ludovic Fillols

Le 23 juillet 2015, dans une interview pour la BBC, Barack Obama est revenu sur le sujet du contrôle des armes à feu en Amérique. Lui qui avait promis durant sa campagne de changer le second amendement, a déclaré que son échec à le réformer était la « plus grande frustration » de ses deux mandats...Lire l'article


L’égalité par le Viagra
Laurent Cantamessi

La lutte contre les discriminations entre hommes et femmes prend parfois des formes déconcertantes. Lassée peut-être de dénoncer l’hétéro-patriarcat agressif des hommes qui urinent debout ou de lutter contre l’inégalité syntaxique et l’orthographe oppressive, voilà que des associations féministes portent désormais le fer contre l’industrie pharmaceutique au nom du désir pour tous afin d’obtenir enfin la commercialisation du Viagra féminin...Lire l'article


Que faire du communisme après Staline, Pol Pot et tous les autres ?
André Sénik

Régis de Castelnau a écrit : « André Sénik, rappelant régulièrement qu’il a été communiste, somme ceux qui le seraient restés d’abjurer la foi que lui-même a abandonnée. » On peut me relire dans tous les sens, je n’ai sommé personne de renier la foi que j’ai abandonnée : j’ai invité ceux qui sont restés communistes à suivre l’exemple de Lacouture, qui a reconnu fort honnêtement s’être aveuglé sur les crimes du communisme...Lire l'article

ABONNEZ-VOUS À CAUSEUR :
 
A partir de 3.80€/mois sans engagement  
         SUIVEZ-NOUS :
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Google Plus
Google Plus